Historique

Le Zoo d’Asson est un parc animalier installé à Asson, dans les Pyrénées-Atlantiques, à 25 kilomètres de Lourdes et de Pau.

Il a été créé en 1964, puis repris en 2004 par Valérie Ramon et Luc Lorca. Depuis, ces derniers ont procédé à de nombreux aménagements : nouveaux enclos, nouvelle serre, nouvelles espèces…

Les animaux du Zoo d’Asson

des loups au Zoo d'Asson

Le zoo accueille plus de 500 animaux, soit environ une centaine d’espèces différentes.

En provenance de divers endroits du monde entier, les visiteurs retrouvent ainsi un tigre blanc ou des panthères des neiges, mais aussi des pandas roux, des ocelots, des mangoustes, de nombreux primates, des zèbres, des servals, des flamants roses…

Plusieurs espaces ont été créés autour d’espèces phares. C’est le cas avec le monde de Radjah et son tigre blanc, le temple de l’ocelot ou encore le monde des accrobates et ses pensionnaires singes et lémuriens.

Une volière exotique permet d’admirer plusieurs espèces d’oiseaux originaux comme les ibis rouge d’Amazonie, des perroquets ou encore des loriquets.

Programme de conservation

Le Zoo d’Asson est membre de l’Association Française des Zoos de France (AFdPZ). Plusieurs des espèces qu’il accueille et qu’il reproduit sont des espèces menacées de disparition, comme par exemple le loup à crinière, l’ocelot, la panthère des neiges ou encore six espèces de lémuriens. A noter que l’établissement a même été le tout premier zoo d’Europe à reproduire les lémuriens… en 1966 ! Une expérience qu’il a pu partager en publiant des « Notes sur l’élevage, l’acclimatation et la reproduction de lémuriens« , en 1969.

Le Zoo d’Asson participe par ailleurs à de nombreuses actions de conservation in situ. C’est notamment le cas à :

  • Madagascar avec le co-financement de la réserve de Sahamalaza, dernier refuge du lémurien aux yeux turquoises ;
  • Bornéo avec le financement du retour à la vie sauvage de gibbons capturés illégalement ;
  • Sumatra où le zoo a acheté, via l’association Kalaweit, une parcelle de forêt afin d’éviter qu’elle ne devienne une plantation de palmiers à huile ;
  • au Népal avec le financement de la plus grande réserve de pandas roux du pays, via l’association Red Panda Network ;
  • en Inde pour la panthère des neiges ;
  • au Brésil en soutenant la recherche et la préservation des quatre espèces de tamarins lion.

Depuis 2020, le Zoo d’Asson soutien  un septième programme de conservation : Proyecto Titi, qui se bat pour sauver le tamarin pinché en Bolivie.

Gibbon au Zoo d'Asson
Gibbons du "temple perdu", un nouvel espace inauguré en mars 2020. ©Zooactu

Services proposés

Dans la continuité de leurs actions de protection et de conservation, le Zoo d’Asson propose de nombreuses animations. Des “ateliers de la biodiversité” sont régulièrement organisés avec des écoles.

De très nombreux parcours à thèmes, sont également présents dans le parc. L’objectif est toujours pédagogique (Jurassic Zoo, Zooathlon, Nosy Be la clairière des lémuriens en liberté, et bien d’autres).

Il est possible d’y être soigneur d’un jour, ou d’une nuit. Les plus jeunes peuvent même participer aux stages minis-soigneurs. De plus, les visiteurs peuvent également assister au nourrissage des animaux tout au long de la journée.

Enfin, une boutique et un espace de restauration sont accessibles au public.

Dernières actus du Zoo d'Asson

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here