Près de Toulouse, sur la commune de Plaisance du Touch, le Zoo African Safari propose de découvrir des espèces animales originaires du monde entier de deux façons : en voiture dans la réserve africaine et à pied, à l’ombre de grands chênes.

L’histoire du Zoo African Safari

Le zoo de Plaisance du Touch voit le jour en 1970. Il est créé par deux passionnés des animaux : la famille Poumeroulie. Ces derniers transmettront ensuite les rênes du parc à leur fille Patricia et son époux Jean-Marc Toniutti qui, à leur tour, en confieront la direction à leur fils René-Pierre Toniutti, actuel directeur.

Le Zoo African Safari, c’est donc une aventure familiale. Aujourd’hui encore, le zoo est géré de façon privée. Il s’est développé petit à petit, au fil des ans, agrandissant tantôt sa surface et accueillant progressivement de nouvelles espèces.

La réserve africaine n’ouvrira que 20 ans après la création du zoo, en 1990. Mais elle marque un tournant majeur dans l’histoire du Zoo African Safari. Au début, elle s’étendait sur une superficie de 10 hectares, auxquels s’ajouteront 5 hectares supplémentaires en 2014 pour accueillir les géants d’Afrique, comme l’éléphant par exemple.

Les animaux du Zoo African Safari

L’établissement se scinde en deux grandes parties : le safari voiture qui abrite plusieurs espèces originaires d’Afrique évoluant en semi-liberté et le parc qui se visite à pied, où vivent des espèces du monde entier. Au total, ce sont pas moins de 600 animaux issus de 80 espèces différentes qui sont présentés au public.

Le circuit voiture

La réserve africaine s’étend à elle seule sur 15 hectares et offre aux espèces – qui y vivent en semi-liberté pour la plupart – de vastes étendues sur lesquelles gambader. C’est là que se trouvent notamment les watusis, les zèbres de Grant, les autruches, les oryx algazelles, les dromadaires, les antilopes rouannes, les cobes lechwe rouges et cobes à croissant ou encore les gnous bleus.

Afin de ne pas déranger les animaux et, par la même occasion, les observer à loisir, il est interdit de rouler vite : une dizaine de kilomètres par heure maximum. Plus loin en poursuivant la visite, on découvre les rhinocéros blancs dans un espace un peu à l’écart.

Rhinocéros Zoo African Safari

En continuant la visite en voiture, on découvre l’espace extérieur des hippopotames avec leur grand bassin qui leur permet de s’immerger complètement, puis celui des girafes, des babouins de Guinée et, plus loin, celui des éléphants d’Afrique. Avant de quitter la réserve africaine, le visiteur ne doit pas oublier de jeter un regard sur l’enclos des lions, qui termine la visite du circuit voiture. Un groupe de 4 jeunes lions a rejoint le zoo pendant l’été 2018 suite au décès de l’emblématique mâle Charlie.

Lionne au Zoo African Safari Toulouse

Le circuit à pied

Sur TripAdvisor, de nombreux visiteurs soulignent la différence entre la partie safari et celle qui se visite à pied, plus ancienne. Certains enclos auraient besoin d’être rafraîchis, ce qui serait actuellement en cours selon la direction du zoo.

C’est dans cette partie qu’on trouve par exemple le jaguar et le tigre de Sibérie, les deux seules espèces de félin du site avec le lion, dans la réserve africaine. Y vivent également les coatis roux, les kangourous, wallabys de Bennett et des rochers, maras de Patagonie, tapirs terrestres, etc. Une ferme pédagogique – inaugurée en 1988 – accueille également des espèces comme le mouton d’Ouessant et la chèvre naine.

Coatis Zoo African Safari

Il faut savoir que le Zoo African Safari ne dispose d’aucun pavillon ou bâtiment en dur dans lesquels le visiteur peut pénétrer pour découvrir de nouvelles espèces. Tous les animaux s’observent depuis les allées extérieures – parfaitement ombragées l’été – du circuit à pied.

Y compris les reptiles, donc, puisqu’il n’existe pas de vivarium ou terrarium dans lesquels entrer. Les reptiles sont, de toute façon, peu nombreux. On trouve par exemple la tortue sulcata placée dans l’enclos des suricates, le teju rouge – un imposant lézard pouvant peser dans les 9 kilos et mesurer 1,30 mètres – et l’uromastyx, d’une taille bien plus petite, aux alentours des 40 cm de long.

Tortue Zoo African Safari

Les oiseaux sont en revanche plus nombreux. Le Zoo African Safari en présente de tous les coins du monde : aras (ararauna, macao, militaire et chloroptère), chouettes effraies et hiboux grand-duc, flamants roses, cygnes noirs, émeus, nandous, canards (colvert, mandarin, carolin, fuligule nyroca, nette demi-deuil et nette rousse, etc.), ibis sacrés, kookaburras, pélicans blancs, etc.

Programmes de conservation

Le zoo est membre de l’association européenne des zoos et aquariums (EAZA) depuis 1993. A ce titre, il s’engage à œuvre pour la conservation des espèces, aussi bien ex situ via des programmes d’élevage européen qu’in situ en soutenant des projets sur le terrain.

Il participe par exemple à la conservation de l’oryx algazelle, une espèce considérée comme éteinte dans la nature par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) mais qui fait l’objet d’un programme de reproduction coordonné par plusieurs zoos. En 2019, trois petits sont nés au Zoo African Safari : deux femelles et un mâle.

Oryx Zoo African Safari

Zoo African Safari a aussi fondé sa propre association – appelée tout simplement Association Zoo de Plaisance du Touch Biodiversité – en 2015. Son but : récolter des fonds pour soutenir financièrement des programmes de conservation et de recherche ex situ.

L’association a notamment financé le conservatoire d’espaces naturels de Midi-Pyrénées – qui aide notamment à la conservation du desman des Pyrénées –, l’association Helpsimus Madagascar – qui aide à la préservation du grand hapalémur – ou encore l’orphelinat pour rhinocéros de la réserve Thula-Thula en Afrique du Sud.

Activités

Pour en apprendre plus sur certains animaux du zoo mais aussi mieux les apercevoir, le Zoo African Safari organise des nourrissages commentés durant l’après-midi. Quatre espèces sont concernées : les suricates, les capucins, les tapirs et les tigres.

Le zoo de Plaisance du Touch propose également deux spectacles : un spectacle d’otaries, inauguré en 1999 et qui démarre à 15 heures, et un spectacle d’oiseaux, créé en 2007, qui débute à 16 heures.

Otaries Zoo African Safari

Il est aussi possible d’en apprendre davantage sur les métiers du zoo, et notamment celui de soigneur animalier grâce à l’animation « soigneur d’un jour ». Cette activité dure une demi-journée et démarre chez les géants d’Afrique. Les participants découvrent le quotidien d’un soigneur en nettoyant les enclos extérieurs, en préparant les rations alimentaires et enrichissements de la journée, puis en poursuivant l’aventure dans le parc à pied avec de nouvelles espèces. L’activité se termine par une visite guidée du safari.

Les réservations se font par mail (reservation.africansafari@orange.fr) ou par téléphone (05.61.86.45.03). Comptez 110 € par adulte et 60 € pour un enfant entre 8 et 15 ans.

Boutique et restauration

Les visiteurs pourront acheter des souvenirs en tout genre dans la boutique du Zoo African Safari qui se situe à l’entrée du circuit à pied. Pour se restaurer, deux possibilités : apporter son propre casse-croûte et le déguster dans l’aire de pique-nique prévue à cet effet ou déjeuner à la cafétéria du parc.

Attention, celle-ci n’est pas ouverte tous les jours de l’année, à la différence du zoo qui se visite en continu. Elle est ouverte tous les jours de la semaine du 1er avril au 31 août, et seulement les mercredis, samedis, dimanches, jours fériés et pendant les vacances scolaires de la zone C entre le 1er septembre et le 31 mars. Au menu, rien de bien compliqué : des sandwiches froids ou chauds, des salades, des desserts et boissons.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here