Historique

Le parc zoologique de Champrépus est un parc animalier et paysager installé à 25 km de Granville, dans le département de la Manche, en Normandie.

Créé par Lucien Lebreton en 1957, il était d’abord un simple petit parc animalier. Il s’est depuis beaucoup agrandi. D’abord géré par Jacques et Yves Lebreton, les petits-fils du fondateur, il a été repris en janvier 2020 par Véronique Darrieulat et Damien Carles, qui possèdent déjà le zoo de Labenne.

Ces derniers ont complètement modifié l’aspect du parc, en faisant appel au paysagiste Michel Gesret afin de refaire entièrement les aménagements paysagers.

Ainsi, le parc zoologique de Champrépus est également devenu un parc paysager, se déclinant en plusieurs ambiances selon les espaces (Asie, Madagascar, etc.). Il présente des jardins à thèmes et une végétation luxuriante, adaptée à chaque espèce.

Les animaux évoluent ainsi dans un milieu proche du milieu naturel dont sont originaires les espèces. C’est une immersion pour les visiteurs également, qui voyagent littéralement à travers le parc.

Les animaux du Parc Zoologique de Champrépus

Les animaux du Zoo de Champrépus

Les animaux du parc zoologique de Champrépus sont répartis en plusieurs espaces :

  • asiatique ;
  • tropical ;
  • malgache ;
  • africain ;
  • l’espace des manchots du Cap ;
  • la mini-ferme.

Les visiteurs sont ainsi amenés à se promener parmi les lémuriens de l’espace malgache. Ils peuvent admirer les girafes, lions, guépards, oryx algazelle et suricates de l’espace africain.

L’espace asiatique abrite quant à lui les tigres de Sumatra, les pandas roux et des gibbons.

Et le public peut découvrir des espèces d’oiseaux tels que les ibis rouges ou chauves et des aras dans la volière tropicale.

Une mini-ferme propose par ailleurs de rencontrer des ânes, chèvres, moutons, alpagas, poules, etc.

Programmes de conservation

Le parc zoologique de Champrépus est membre de l’Association Européenne des Zoos et Aquariums (EAZA), de la Conservation des Espèces et des Populations Animales (CEPA), et de l’Association Française des Parcs Zoologiques de France (AFdPZ).

Il est impliqué dans plusieurs programmes d’élevages européens (EEP), et comptabilise à son actif plusieurs naissances, avec les varis roux ou les gibbons à favoris roux, par exemple.

Par ailleurs, le zoo de Champrépus a créé sa propre association, Gaïa Conservation, dont le but est de récolter des fonds à destination d’ONG œuvrant sur le terrain, à Madagascar notamment.

Enfin, le parc cherche à sensibiliser le public à travers différentes animations, comme par exemple des ateliers effectués avec les groupes scolaires.

Services proposés

Il est possible de se restaurer sur l’aire de pique-nique avec son propre panier repas, ou de consommer sur place au snack et au restaurant.

Il est également possible d’être soigneur d’un jour, accompagnant un soigneur du parc lors de sa tournée journalière.

Les visiteurs peuvent aussi assister aux goûters des animaux tout au long de la journée.

Le zoo de Champrépus a mis en place plusieurs programmes scolaires, pour initier les enfants à la découverte des animaux et de la biodiversité. Les activités proposées dépendent, bien entendu, de l’âge des participants.

Enfin, pour sensibiliser le public et rendre la visite ludique, des panneaux pédagogiques sont installés tout au long du parcours. Une application mobile permet de découvrir des informations complémentaires.

Dernières actus du Parc Zoologique de Champrepus

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here