Historique

Alligator Bay est un parc animalier spécialisé dans les reptiles.  Il est situé à Beauvoir, sur la route du Mont-Saint-Michel, dans la Manche en Normandie.

Tout a démarré avec Jean-Pierre Macé, passionné de reptiles, et avec son exposition temporaire créée en 1990.

Forte de son succès, elle se transforme par la suite en exposition permanente, sous le nom de Reptilarium du Mont-Saint-Michel, dès 1994. Des agrandissements, d’importantes rénovations et plusieurs ajouts (notamment l’espace des crocodiles) donnent naissance à Alligator Bay, en 2006.

Les animaux de Alligator Bay

Alligator Bay hébergent de nombreux reptiles, répartis en trois espaces principaux.

La serre aux alligators

La serre abrite des caïmans de Yacare, des crocodiles de Cuba ou du Nil ou encore des alligators du Mississippi. Le décor a été créé spécialement pour eux, et les visiteurs peuvent voir les différentes espèces de crocodiliens au plus près, à bords de pontons suspendus.

La ferme des tortues

La ferme recueille plus de 400 individus, dont certains peuvent même être touchés ou caressés. Le public y découvre de nombreuses espèces, comme les tortues géantes des Seychelles, ou les tortues léopards, forestières ornées, charbonnières, marginées…

le labyrinthe des dragons

Enfin, le labyrinthe expose plus de 200 lézards et serpents. Une pyramide d’observation permet de se glisser à l’intérieur de certains vivariums, et d’approcher au plus près les animaux. Le labyrinthe est peuplé de vipères d’Éthiopie, d’iguanes rhinocéros ou des Fidji, de lézards perlés ou encore de pythons malais.

Services proposés

Plusieurs espaces de pique-nique sont disponibles, pour y amener son panier repas ou y consommer les snacks vendus sur place.

Des jeux pour enfants sont installés à proximité.

Le public peut assister au nourrissage des différents animaux tout au long de la journée.

Enfin, un lieu ludique de découverte des ancêtres des reptiles a été installé, et informe les visiteurs à l’aide de panneaux et de reproductions de dinosaures.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here