Situé dans le Morbihan, le Parc de Branféré a ouvert ses portes le mercredi 19 mai 2021 pour un début de saison pas tout à fait comme les autres. Masque obligatoire, jauge de visiteurs et surtout 6 mois de fermeture imposée ont d’ores-et-déjà compliqué cette nouvelle saison. Entre optimisme et inquiétude de voir revenir le Covid, nous avons fait le point avec Frédéric Jayot, Directeur général délégué du Parc de Branféré.

La fermeture fin 2020 : « un coup de massue »

En octobre 2020, le deuxième confinement est annoncé, les lieux recevant du public sont sommés de fermer. Parmi eux, les parcs zoologiques. « La décision de cette fermeture administrative a été brutale, un vrai coup dur en plein pendant les vacances de la Toussaint », nous explique Frédéric Jayot avant de préciser « On pensait tous qu’on en était sorti mais ce n’était pas le cas. »

Il ne le sait pas encore, mais cette fermeture durera 6 mois, jusqu’au feu vert du gouvernement pour une réouverture le 19 mai 2021. Une leçon qui lui fait maintenant aborder les prochaines saisons avec méfiance : « Cette fermeture nous a posé bien évidemment des difficultés de gestion et bousculé tout nos prévisions stratégiques. Un brouillage des perspectives qui m’oblige aujourd’hui à travailler sur quatre scénarios différents pour 2022 : une année avec covid, sans covid, avec une nouveauté au Parc et sans nouveauté. Nous n’écartons pas la possibilité que cela recommence. »

La réouverture du 19 mai comme une renaissance

Le 19 mai 2021, les portes du Parc animalier et botanique de Branféré ont enfin pu rouvrir. « Il y avait une atmosphère bizarre ce mercredi, entre joie et soulagement. En fait, nous avons tous vécu cette ouverture comme une renaissance, comme si on ouvrait le parc pour la première fois, avec un peu d’appréhension et une grande hâte à la fois. »

Branféré a réalisé ce jour-là 600 entrées, contre 500 en juin 2020 lors de la réouverture après le 1er confinement qui s’était également déroulée un mercredi. Mais à la différence que le 19 mai 2021, le temps n’était pas de la partie contrairement à 2020. Un bon présage pour la saison 2021 ?

La jauge de visiteurs du parc lui permet en tout cas d’accueillir sereinement son public :  4000 visiteurs du 19 mai au 9 juin puis 5200 jusqu’au 30 juin et enfin 8000 au 1er juillet et pendant l’été. En revanche, comme dans les autres parcs animaliers français, le port du masque est obligatoire même en extérieur et selon Frédéric Jayot, Directeur général du Parc de Branféré, il faut se préparer à ce que cette mesure soit nécessaire tout l’été : « une mesure de bon sens, une garantie pour l’avenir aussi. »

vallée indienne branfere
La nouveauté de 2017, la vallée indienne. ©Zooactu

Des nouveautés repoussées mais le bien-être des animaux au cœur des préoccupations

Le Parc zoologique et botanique de Branféré a été créé par un couple de passionnés, Paul et Hélène Jourde. D’abord à vocation privé, il est ouvert au public en 1965, puis légué à la Fondation de France en 1988. Un parc ancien qui est aujourd’hui en pleine politique de renouvellement et de modernisation. 400 000 € sont destinés chaque année à l’amélioration du parc et au bien être des animaux. « Améliorer les espaces, rénover, être au top des conditions de vie des animaux, c’est notre premier souci » explique le Directeur général délégué du Parc de Branféré.

Quitte à faire moins de nouveautés que ses confrères ? « Nous nous sommes posés la question. Notre dernière grosse nouveauté date de 2017, c’était la vallée indienne. En général nous faisons une nouveauté tous les 2-3 ans mais avec le Covid nous avons préféré repousser. En 2020, nous avons subi une perte de -20 % /25 % de notre chiffre d’affaires, ce n’est pas négligeable. En 2021, nous allons améliorer l’existant avec de la nouveauté, par exemple déplacer des animaux déjà présents pour leur offrir plus d’espaces et des enclos mixtes. Le bien-être animalier a toujours été l’ADN de Branféré depuis son origine. »

Si le parc ne présente pas de grande nouveauté chaque année, il y a quand même eu du renouveau depuis 4 ans, l’arrivée des atèles à ventre blanc, des gibbons à bonnet, la mise en place du Parcabout®… et cette année la création d’un grand espace dédié aux tortues sillonnées, la troisième plus grosse tortue terrestre au monde. « D’ici juillet, nous allons aussi créer une plaine réservée aux animaux du désert avec les ânes de Somalie, les oryx et les dromadaires. Des espèces déjà présentes dans le parc mais pas assez mises en valeur. Avec le confinement nous avons subi des retards de livraison de matériels et notamment de bois qui expliquent que la plaine ne sera terminée que cet été. »

Nouveauté 2021 branfere
Le nouvel espace des tortues rayonnées, nouveauté 2021 du Parc de Branféré. ©Zooactu

Ce qui ne devrait pas trop gêner les visiteurs puisque le parc zoologique situé dans le Morbihan réalise environ 50 % de sa fréquentation annuelle en juillet-août.

Découvrez les coulisses des zoos et parcs animaliers

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here