Qui n’a jamais assisté au spectacle désolant d’un visiteur qui crie, pourchasse les animaux et toute autre manque de considération pour leur bien-être alors qu’il visitait un parc animalier ? Au-delà d’en agacer plus d’un à juste titre, ces comportements sont surtout néfastes au bien-être des animaux.

Au printemps dernier, nous vous avons demandé quelles étaient, selon vous, les pires incivilités que vous aviez observées en parc zoologique. Et vous avez été très nombreux à nous répondre.

Florilège des pires incivilités commises au zoo, classées non pas par ordre de gravité mais de la plus à la moins citée par les internautes.

#1. Taper sur les vitres

Parmi les incivilités qui reviennent le plus dans les différents témoignages, le classique « tapage de vitre ». Que ce soit pour réveiller un animal endormi, le faire bouger pour prendre la photo idéale ou tout simplement pour amuser la galerie, cet acte hautement puéril – et interdit par les parcs – n’est malheureusement pas rare.

Une internaute raconte : « Première visite post-confinement, en mai 2020 : des visiteurs tapent sur la vitre, la panthère des neiges couchée juste derrière. Je les avertis calmement que c’est interdit et leur montre l’autocollant qui l’indique juste sous leur nez… Rires, insultes et ils ont tapé de plus belle ! ».

#2. Jeter des objets ou de la nourriture dans l’enclos

Autre incivilité souvent constatée en parc zoologique, le jet d’objets, de cailloux ou de nourriture dans les enclos.

« Au Zoo de Bâle, j’ai vu des gens jeter des pièces dans le bassin des crocodiles de Johnston pour faire un vœu alors qu’il y a un panneau qui l’interdit. Mais j’ai aussi vu un biberon et un Tupperware qui ont été jetés sur ces mêmes crocodiles par un enfant, sous le regard tellement affectueux de leurs parents… », se souvient un internaute.

Or, tous ces objets n’ont bien évidemment rien à faire au contact des animaux. Même la nourriture est déconseillée. Pourtant, certaines personnes pensent bien faire en jetant du pain aux oiseaux par exemple, mais « leur système digestif n’est absolument pas fait pour ça », rappelle un autre témoin.

Certains parcs animaliers proposent du pop-corn à acheter directement sur place pour le donner à certaines espèces. D’autres s’y opposent et interdisent purement et simplement toute nourriture à leurs animaux.

Quelle que soit la philosophie suivie par les parcs, ce qui est sûr, c’est que jeter quoi que ce soit dans l’enclos d’un animal n’est jamais anodin. Habitués à recevoir leur nourriture ainsi de la part de leurs soigneurs, certains animaux peuvent avoir le réflexe d’avaler ce qui leur est ainsi envoyé, même lorsque ce n’est pas bon pour leur santé. Un chef animalier nous a en effet confié avoir perdu un singe de cette façon : des visiteurs ont jeté des cailloux dans son enclos. Le primate les a avalés et en est mort.

Interdiction de nourrir les animaux au zoo

#3. Poursuivre et toucher les animaux

Ce n’est pas parce qu’un visiteur a payé son entrée qu’il a le droit de faire tout et n’importe quoi. Le bien-être et la tranquillité des animaux restent la priorité, et tant pis s’ils préfèrent rester abrités de la chaleur au moment où on passe devant leur enclos, ou s’ils dorment. Malheureusement, certains visiteurs manquent de patience… et de clairvoyance.

Et c’est particulièrement dérangeant dans les enclos immersifs et avec les animaux en semi-liberté. Là, les animaux sont à leur portée, et se retrouvent parfois poursuivis, touchés à de maintes reprises, voire pire. De nombreux témoignages rapportent des incivilités de ce type.

« Les parents qui laissent – invitent même – leur enfant à courir après les oiseaux […], ça me met hors de moi », témoigne une internaute.

« La semaine dernière à Pairi Daiza, dans l’enclos des daims où on peut rentrer, le nombre de personnes allant derrière les cabanes où les animaux peuvent normalement se cacher, pour leur donner à manger, les caresser, les bloquer quand ils veulent rejoindre leur groupe », raconte une autre.

Parfois, cela va même plus loin avec des blessures infligées directement aux animaux, comme le raconte cette autre personne qui témoigne et assure avoir assisté à des « arrachages de plumes sur les paons [souvent en liberté dans les parcs animaliers, NDLR] ».

Un autre témoin pointe du doigt « ces parents qui laissent leurs enfants courir après les oiseaux, leur jeter des cailloux, voire même marcher sur leur queue ». Une autre raconte avoir vu des « enfants tirer sur la queue d’un maki catta pendant que les soigneurs expliquaient le mode de vie de l’espèce ».

« Les enclos de contact, comme la chèvrerie par exemple ou l’immersion chez les lémuriens, sont à surveiller de près, avertit Clément Leroux, directeur de la communication et du marketing au Parc animalier de Sainte-Croix. On a déjà observé des groupes d’enfants qui entourent les chèvres, et même si elles sont habituées, elles doivent pouvoir partir quand elles le souhaitent. C’est pourquoi sur ces zones en particulier, et notamment en période de forte affluence, nous faisons attention à ce qu’il y ait des soigneurs et des animateurs pour intervenir en cas de besoin. La priorité, c’est le respect du bien-être des animaux et des règles d’hygiène. »

Respect des animaux au zoo
Les 10 commandements du Parc Zoo du Reynou, dont plusieurs veillent à la tranquillité des animaux.

#4. Descendre de voiture en safari

La vidéo est à peine croyable : en 2018, une famille en visite dans un parc animalier des Pays-Bas a eu la bonne idée de descendre de voiture en plein safari pour photographier… des guépards, à quelques mètres d’eux ! Même les enfants sont sortis du véhicule, comme si de rien n’était… jusqu’à ce que les félins, bien paisibles jusque-là, finissent par leur courir après !

Un comportement bien évidemment extrêmement dangereux, qui aurait pu leur coûter la vie, et qui a perturbé les animaux ainsi que les autres visiteurs.

Une internaute explique son agacement face aux « gens qui descendent de leur voiture durant la visite safari pour approcher les animaux et faire des photos… Résultat, tout le monde reste bloqué derrière et les animaux paniquent ». Et on ne peut que la comprendre.

Terminons cet article par le témoignage d’un professionnel de parcs animaliers, qui raconte un florilège du pire de ce qu’il a pu voir depuis le début de sa carrière :

– « le type qui passe la barrière de sécurité et qui attirait l’autruche mâle, faisant mine de lui donner à manger et qui lui arrache une bonne poignée de grandes plumes blanches » ;

– « le môme de 5-6 ans mal mouché qui canardait les loups à crinière de gravillons et qui attendait leur passage les bras en l’air pour les canarder à nouveau. J’avais fait « Hey toi ! » bien sonore, et il avait lâché les gravillons sur lui-même. Le canardeur canardé !!! Et il a vite dégagé hors du parc avec ses parents qui l’encourageaient » ;

– « le vieux chafouin qui se lassait de ne pas voir la loutre bouger parce qu’elle dormait paisiblement au bord du bassin. Eh bien, il l’avait poussée dans l’eau avec sa canne » ;

– « un dimanche matin, dès les premières minutes de l’ouverture du zoo aux visiteurs, un appel des dresseurs de lions de mer… Une dame avait jeté aux lions de mer des restes d’un gros bar cuisiné la veille !!! »

Découvrez les coulisses des zoos et parcs animaliers

2 Commentaires

  1. Dans notre société actuelle, il faut admettre et bien reconnaître que de nombreux individus ne savent pas vivre de façon civilisée, pour dire qu’une éducation civique est très importante à refaire savoir au monde actuel, que ce soit les enfants et leurs parents même, sinon voilà ce qu’il s’en découvre au sein de zoos dans le pays, des comportements moches, non respectables vis à vis des animaux, quels qu’ils soient, et cela ne devrait pas exister en France, un pays où logiquement il y a avait depuis pas mal d’années une éducation générale avec du respect, du savoir-vivre que l’on a du mal à observer de nos jours. On dit que la faute est aux enseignants, et bien non la faute est déjà aux parents des enfants qui ne veulent pas éduquer leurs gosses dans le bon chemin de vie avec la compréhension du respect, quoique bien souvent les parents déjà ne savent plus se respecter et respecter autrui. Et lorsque l’on va visiter un zoo, les animaux n’apprécient les bruits de trop, en diverses façons et n’aiment pas les perturbations, l’animal en général apprécie le calme sinon il est effrayé.

  2. Tout cela est affligeant et reflète malheureusement l’attitude de bien des gens qui ne respectent plus du tout les autres, alors les animaux… Au zoo de Jurques, en 2018, j’ai assisté bouche bée au spectacle d’un homme adulte insulter et cracher ! sur un macaque japonais. Cela m’a tellement choquée que j’ai été incapable de réagir… Ces gens devraient être fichés et interdits de parc zoologique, ils n’ont rien à y faire !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here