Alors que le mois de janvier n’est pas encore achevé, nous en profitons pour faire le bilan de cette saison 2021 encore frappée par la pandémie mondiale et les mesures sanitaires qui s’en suivent.

Un protocole sanitaire fluctuant

Pour rappel, les parcs zoologiques ont été contraints de fermer leurs portes fin octobre 2020 pour le second confinement. Il aura fallu attendre 6 mois pour obtenir l’autorisation de réouverture, au plus tôt le 19 mai 2021. Une saison amputée de plus de cinq mois pour les parcs animaliers qui restent ouverts toute l’année et de trois mois pour ceux qui rouvrent en février.

Autre paramètre à prendre en compte, la mise en place du pass sanitaire à partir du 21 juillet, d’abord pour les établissements de plus de 50 personnes, puis pour tous.

Dans un premier temps, le pass sanitaire n’a concerné que les adultes de plus de 17 ans, mais à partir du 30 septembre 2021, les plus de 12 ans ont également été visés. Et d’ici la fin du mois de janvier, le pass vaccinal devrait entrer en application.

Quelles conséquences sur les parcs zoologiques ?

Difficultés financières, exaspération, frictions avec les visiteurs sont quelques-unes des conséquences du protocole sanitaire exigé pour accéder aux parcs animaliers. Leur fréquentation a bien entendu aussi pâti de ces difficultés d’accès, malgré l’initiative de plusieurs parcs de proposer des stands de tests antigéniques à leur entrée.

Pourtant, si aucun parc n’a accueilli plus de visiteurs en 2021 qu’une année sans Covid (par exemple 2019), ils sont plusieurs à avoir fait une plus forte fréquentation en 2021 qu’en 2020.

La fréquentation des parcs animaliers français en 2021 *

Nom du parc Nombre de visiteurs
ZooParc de Beauval 1 400 000
Le PAL 500 000
Zoo de la Palmyre 444 939
Parc zoologique de Paris 384 105
Parc animalier de Sainte-Croix 276 005
Safari de Peaugres 268 487
Zoo de la Flèche 260 000 (chiffre arrêté au 30/09/21)
CERZA 255 000
Ménagerie du Jardin des Plantes 253 205
Parc de Branféré 250 000
Parc animalier de la Barben 245 000
Bioparc de Doué-la-Fontaine 223 005
Planète sauvage 200 000
Montagne des Singes 171 578
Zoo des Sables 133 496
African Safari 130 869
Parc animalier des Pyrénées 120 000
La Tanière Zoo Refuge 120 000
Zoo de la Boissière-du-Doré 115 000
Domaine de la Bourbansais 109 000
Parrot World 100 000
Vallée des singes 91 500
Parc animalier d’Auvergne 90 000
Zooparc de Trégomeur 78 000
Natur'Zoo de Mervent 42 000
Ecozonia 40 000

*Sources : Chiffres communiqués par les parcs animaliers, ce classement n’est bien sûr pas exhaustif. Le nombre de visiteurs d’un parc animalier dépend de sa superficie, du nombre d’espèces qu’il accueille, mais également de sa communication et de sa facilité d’accès.

Les parcs qui tirent leur épingle du jeu en 2021

Parfois, les augmentations de fréquentation sont minimes, mais bien présentes, à l’image du Parc animalier de Sainte-Croix qui annonce 276 005 entrées en 2021 contre 276 000 en 2020. « La fréquentation de l’année 2021 est caractérisée par une place importante des visiteurs groupes (scolaires, CSE, etc) », nous explique Simon Rouot, chargé de communication du parc. Petite augmentation aussi pour le parc normand du CERZA qui a accueilli 255 000 visiteurs en 2021 contre 250 000 en 2020 (ils étaient presque 300 000 en 2019).

Mais pour d’autres, la fréquentation 2021 annonce réellement une reprise. C’est le cas bien sûr du ZooParc de Beauval qui a comptabilisé 200 000 visiteurs de plus cette année que la précédente, soit « juste » 200 000 visiteurs de moins qu’en 2019 (1,6 million en 2019, 1,2 million en 2020 et 1,4 million en 2021). Les naissances des deux jumelles pandas géants y sont sans doute pour beaucoup, même si elles n’ont été réellement visibles du public que début décembre.

Autre parc animalier à tirer son épingle du jeu, le Parc animalier de la Barben, en Provence. Il a comptabilisé 245 000 entrées en 2021 contre 200 000 en 2020 et environ 300 000 une année normale.

A plusieurs centaines de kilomètres de là, dans le Morbihan, le Parc de Branféré a lui aussi connu une belle saison avec pas moins de 30 000 entrées supplémentaires en 2021. Le besoin d’évasion et de reconnexion à la nature n’y est pas pour rien d’après Hélène Perraud, responsable communication du parc. « L’installation d’un centre de tests antigéniques gratuit à l’entrée du Parc de Branféré a permis de rassurer et d’éviter la perte de clientèle. Les visiteurs ont répondu présent, la visite se réalisant en plein air, dans un vaste parc de 45 hectares, offrant un sentiment de liberté et une reconnexion à la nature fortement appréciés dans ce contexte sanitaire anxiogène. »

A noter que les parcs zoologiques les plus fréquentés habituellement sont également ceux qui ont connu la plus forte croissance de visiteurs entre 2020 et 2021 à l’image de Beauval, du PAL et du Zoo de la Palmyre.

Les zoos qui accusent le coup une nouvelle fois

Mais bien sûr, tous les parcs zoologiques n’ont pas connu une hausse de leur fréquentation entre 2020 et 2021. Pour certains, la baisse est légère. C’est le cas par exemple du ZooParc de Tregomeur, en Bretagne, qui ne perd « que » 2000 visites cette année par rapport à l’an dernier ou encore de la Vallée des Singes qui réalise une fréquentation inférieure d’un peu moins de 3000 visiteurs en comparaison à 2020.

Pour d’autres, la chute est plus violente. C’est le cas du pourtant populaire Zoo de la Flèche qui a accueilli 260 000 visiteurs en 2021 contre 279 000 en 2020. Attention toutefois, ce chiffre représente la fréquentation du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021, et une grande partie de cette période, le parc était fermé !

Le Parc animalier d’Auvergne perd également environ 10 000 visiteurs par rapport à la saison dernière. « Nous avons eu une grosse baisse de fréquentation due à la fermeture et au pass sanitaire », commente Marie Demoulin, directrice adjointe.

La qualité de ces zoos n’est bien sûr pas remise en cause par ces chiffres, ils attestent davantage d’une baisse passagère liée à la pandémie.

Comment s’en sortent les petits nouveaux ?

Enfin, notons l’entrée dans le classement des fréquentations d’Ecozonia, parc animalier dédié aux prédateurs installé près de Perpignan, et de Parrot World, qui a été inauguré en 2020 mais réalise ici sa première saison réelle. En effet en 2020, il n’avait ouvert ses portes que pendant deux mois et demi, du 15 août à fin octobre.

Proche de la région parisienne, Parrot World a réalisé une bonne fréquentation cette année en accueillant 100 000 visiteurs du 19 mai au 13 décembre 2021, soit deux fois plus que l’an dernier, où le parc avait bénéficié de l’attrait de la nouveauté !

Ecozonia pour sa part a comptabilisé 40 000 entrées cette année, soit les deux tiers de l’objectif que s’était fixé Cyril Vaccaro qui nous confiait en mai 2021 viser plutôt les 60 000 visiteurs.

Enfin, depuis son ouverture officielle le 11 juin, La Tanière Zoo Refuge a accueilli 120 000 visiteurs à fin décembre 2021. Une bonne fréquentation pour le site qui a fait grand bruit en s’élevant contre le pass sanitaire obligatoire pour entrer dans le parc zoologique.

Découvrez les coulisses des zoos et parcs animaliers

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here