EDIT DU 14 mars 2020 21h30 : Suite aux annonces d’Edouard Philippe, l’ensemble des parcs animaliers et aquariums français vont être contraints de fermer leurs portes pour endiguer la propagation du virus. Nous vous tiendrons au courant de leurs réouvertures.

EDIT du 11 mai 2020 : sur décision du préfet, certains parcs animaliers sont autorisés à rouvrir au public à la fin du confinement, à partir du lundi 11 mai. Pour connaître lesquels, les dates et les conditions, consultez l’article ici.

Ecoles fermées, télétravail, annulation d’événements réunissant 100 personnes et, depuis dimanche 15 mars, fermeture de tous les lieux non indispensables au public… Ces derniers jours, la France multiplie les mesures d’urgence pour tenter d’endiguer la propagation du coronavirus covid-19, qui a déjà contaminé plus de 159.000 personnes dans le monde et causé plus de 6000 décès. Il faut dire qu’avec l’Italie et l’Espagne, la France est le troisième pays européen le plus touché. Le point sur une situation qui pourrait changer à tout moment et dont nous vous tiendrons au courant.

Fermetures des zoos et aquariums

De nombreux visiteurs se posent en effet la question : les zoos et aquariums restent-ils ouverts malgré le coronavirus ? La réponse est non. Tous les parcs animaliers ainsi que les aquariums de France ont eu l’obligation de fermer leurs portes au public à partir du dimanche 15 mars. Et ce, jusqu’à nouvel ordre. Aucune exception n’a été accordée.

Pour les établissements qui devaient ouvrir ces prochains jours après leur fermeture hivernale, aussi, une ouverture au public est impossible. Tous doivent donc reporter leur réouverture à une date ultérieure pas encore connue. C’est le cas par exemple de la Montagne des Singes et de La Forêt des Singes, ou encore du Parc des Oiseaux qui devait initialement ouvrir ses portes le 20 mars.

Des mesures de précaution

Avant que ces fermetures ne soient décidées, la plupart des zoos et aquariums étaient restés ouverts, aucune restriction de la part du gouvernement les concernant. La plupart avait toutefois mis en place des mesures spécifiques à l’attention des visiteurs. Notamment des rappels aux consignes sanitaires émises par le ministère de la Santé.

Le Bioparc de Doué-la-Fontaine a par exemple rappelé sur sa page Facebook les grands principes, comme bien se laver les mains régulièrement, tousser ou éternuer dans son coude ou encore rester chez soi en cas de symptômes.

De son côté, le ZooParc de Beauval a lui affirmé avoir pris des mesures d’hygiène renforcées. Dans un article de La Nouvelle République publié le 10 mars, Rodolphe Delord a déclaré que « les sanitaires sont nettoyés encore plus souvent, et le personnel est invité à ne plus se faire la bise ou se serrer la main ». Le directeur a également rappelé que le site s’étend sur 40 hectares et que, donc, « les visiteurs ne sont pas les uns contre les autres ».

Dôme équatorial de Beauval
Dôme équatorial du zoo de Beauval inauguré le 8 février 2020.

Mesures sanitaires renforcées également à Exotic Park, dans le Sud-Ouest de la France. « Les visiteurs peuvent se laver les mains et toutes les poignées de portes sont désinfectées plusieurs fois par jour », assure le parc animalier.

Des mesures préventives mais non suffisantes pour empêcher la propagation rapide du nouveau coronavirus. Pour plus de sécurité, tous les zoos et aquariums sont donc fermés au public jusqu’à nouvel ordre. Du personnel reste cependant sur place pour continuer de s’occuper des animaux.

Les consignes de l’EAZA

De façon plus générale – et parce que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) vient de décréter qu’il s’agissait désormais d’une pandémie –, l’association européenne des zoos et aquariums (EAZA) s’est rapprochée de son homologue mondiale la WAZA pour émettre, le 12 mars, des recommandations communes à l’ensemble de leurs membres dans le monde entier.

« Tout d’abord, si vous ne le faites pas déjà, nous vous recommandons de surveiller la situation quotidiennement et de suivre les conseils de votre gouvernement local et national ainsi que du service de santé local, car la situation évolue rapidement, préconise ainsi l’EAZA à ses membres. Soyez prêt à répondre rapidement à tout changement dans les recommandations. Nous vous recommandons de rester en contact et de travailler en étroite collaboration avec les responsables de votre service de santé local. »

L’association appelle les zoos et aquariums européens encore ouverts à mettre en place des mesures de précaution pour aider à ralentir la propagation du coronavirus. « Encouragez activement le personnel malade à rester à la maison, sans exiger d’arrêt maladie pour les personnes souffrant de problèmes respiratoires aiguës car les professionnels de santé sont actuellement soumis à d’énormes tensions. Encouragez également le lavage de mains régulier pour les employés et les visiteurs et placez des postes de désinfection des mains à différents endroits de votre zoo ou aquarium », poursuit l’EAZA.

Une propreté irréprochable est également souhaitée. « Les preuves actuelles suggèrent que le nouveau coronavirus peut rester viable pendant des heures ou des jours sur des surfaces fabriquées à partir d’une variété de matériaux. Par conséquent, il est important de nettoyer régulièrement les surfaces fréquemment touchées (par exemple, les poignées de porte, les interrupteurs d’éclairage, les comptoirs) et d’envisager d’augmenter la fréquence des activités de nettoyage quotidiennes », poursuit l’association.

Les rassemblements inutiles de plusieurs personnes dans un même espace sont à éviter et les employés des zoos sont invités à faire des pauses par équipe et à des endroits différents. Pour l’EAZA, les parcs doivent aussi se préparer à fermer les expositions ou les zones intérieures à fort trafic.

Un risque pour les animaux ?

Risque pour les animaux des zoos et coronavirus
Les zoos sont invités à prendre des précautions pour leurs animaux.

L’EAZA rappelle par ailleurs que la prudence prévaut aussi vis-à-vis des animaux accueillis dans les parcs animaliers. « Bien qu’il n’y ait actuellement aucune preuve tangible de la propagation du coronavirus de l’homme aux animaux, nous recommandons par mesure de précaution de minimiser les interactions entre les animaux et le public lorsque cela est possible. Évaluez avec votre équipe vétérinaire quelles autres précautions pourraient être nécessaires pour le contact entre le personnel et les animaux. »

Les zoos et aquariums doivent également se préparer à des mesures plus restrictives, comme la fermeture voire une restriction des approvisionnements. « Planifiez et soyez prêt à fermer au public pendant plusieurs jours, prévient l’EAZA. Assurez-vous que vous avez suffisamment de nourriture et de fournitures médicales pour vos animaux et surveillez vos chaînes d’approvisionnement pour vous assurer que l’essentiel sera disponible. »

Découvrez les coulisses des zoos et parcs animaliers

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here