L’année 2020 restera hors normes pour les parcs zoologiques français, contraints de fermer par arrêté gouvernemental une première fois au printemps et une seconde fois à l’automne. Une fermeture au public qui, à l’heure où est rédigé cet article, n’est toujours pas levée, malgré le ras-le-bol des parcs animaliers. En termes de fréquentation, la saison 2020 marque le coup.

Cette année plus que jamais, il faut garder en tête que les fréquentations des parcs animaliers dépendent de plusieurs paramètres parfois extérieurs aux parcs eux-mêmes. Autorisation d’ouverture de la préfecture après le déconfinement, jauge de capacité d’accueil, capacité d’hébergement et touristique de la région… Mais beaucoup de parcs zoologiques estiment tout de même avoir limité la casse avec une progression de la fréquentation durant l’été 2020. Les Français se sont montrés fidèles à leurs parcs animaliers et espèrent leur réouverture rapide en 2021.

N°1. Le ZooParc de Beauval avec 1,2 million de visiteurs en 2020

Covid ou non, le ZooParc de Beauval reste le parc zoologique le plus fréquenté de France en 2020. Le site a ouvert juste avant le premier confinement sa grande nouveauté : le dôme équatorial. Un chantier de plus de 2 ans qui a pu faire le bonheur de nombreux visiteurs, principalement estivaux. En effet, avec une fermeture dès le 15 mars et une réouverture le 2 juin, le parc zoologique de la famille Delord a vu sa fréquentation chuter de 25 % par rapport à 2019 où il avait accueilli 1,6 million d’amoureux des animaux. Mais les visiteurs se sont rattrapés durant l’été, et le parc a accueilli 16 % de personnes en plus sur les mois de juin-juillet-août par rapport à l’année passée. « Septembre, octobre et les vacances de la Toussaint ont été aussi satisfaisants. Le deuxième confinement a stoppé net l’élan », précise le ZooParc de Beauval.

N°2. Le Zoo Safari de Thoiry avec 450 000 visiteurs en 2020

Le parc zoologique créé par le Conte de La Panouse et revendu il y a 4 ans, a accueilli cette année 450 000 visiteurs. Un chiffre équivalent à la fréquentation 2018 et logiquement inférieur à 2019, Covid oblige, où 550 000 visiteurs avaient acheté leur entrée pour le Zoo Safari de Thoiry. En 2020, le parc zoologique des Yvelines a accueilli pour la première fois quatre gorilles mâles dans un environnement spécialement conçu pour eux : la maison des gorilles et des îles pour leurs extérieurs.

N°3 ex aequo. Le Zoo de la Palmyre avec 375 000 entrées en 2020

Le parc de Charente-Maritime a réalisé 375 000 entrées en 2020 contre 547 000 en 2019. Une chute de 172 000 visiteurs qui ne freine en rien le zoo dans sa volonté de se moderniser. Le Zoo de la Palmyre est actuellement en train de repenser l’espace anciennement dédié aux ours polaires qui, pour bon nombre de visiteurs, ne correspondaient plus aux normes de bien-être actuelles des parcs français.

Pour un coût compris entre 800 000 et 1 million d’euros, le parc animalier situé aux Mathes accueillera en 2021 ou 2022 une espèce tropicale avec un bassin en vision sous-marine et une partie terrestre. Si l’espèce n’est pas encore connue, les rumeurs parlent de l’arrivée éventuelle de loutres géantes

N°3 ex aequo. Le PAL avec 375 000 visiteurs en 2020

C’est une chute importante de fréquentation qu’a connue le PAL en 2020 puisqu’il avait accueilli 620 000 visiteurs en 2019. Cela s’explique par la particularité du site, mi-parc zoologique, mi-parc d’attractions : « Les zoos ont globalement fait une meilleure saison que les parcs de loisirs, avec une ouverture plus tardive et des contraintes d’exploitation différentes qui ont pesé sur la perception des clients et accru l’anxiété. Nous avons terminé la saison avec une fréquentation en baisse de 39 % par rapport à une moyenne de -48 % pour les parcs de loisirs », nous a expliqué Arnaud Bennet, président du PAL mais également du SNELAC, Syndicat National des Espaces de Loisirs, d’Attractions et Culturels.

Le PAL devrait d’ailleurs connaître une saison 2021 forte en émotion avec de nombreuses naissances attendues et l’ouverture de son premier hôtel, le PAL Savana Reserve, en avril prochain.

N°4. Le Parc zoologique de Paris avec 280 306 visiteurs en 2020

Traditionnellement, le parc animalier de la Capitale est toujours parmi les sites zoologiques les plus fréquentés de France mais il accuse le coup comme ses collègues en 2020. Il avait réalisé 567 706 entrées en 2019, soit une fréquentation deux fois plus forte. Zoo citadin, doté de nombreuses serres et vivarium et donc d’espaces qui ne sont pas à l’air libre ou alors tout simplement baisse du tourisme à Paris peuvent expliquer cette mauvaise saison.

Fréquentation 2020 du Parc zoologique de Paris
Parc zoologique de Paris. ©Françoise Morio

N°5. Le Zoo de la Flèche avec 279 000 visiteurs en 2020

Le parc animalier préféré des téléspectateurs de France 4 avait accueilli plus de 410 000 visiteurs sur la saison 2019. Pour autant, « le parc se montre satisfait en retenant : des projets aboutis, le succès d’Une saison au Zoo, des visiteurs au rendez-vous, et surtout un engagement et une solidarité sans faille de ses salariés ».

Avec une baisse de 32 % de sa fréquentation et un recul du chiffre d’affaires de 25 %, la direction du parc reste toutefois positive : « La stabilité financière du parc, malgré la crise économique, nous a permis de conserver les emplois. Cette saison 2020 aura par ailleurs permis aux Sarthois et aux locaux de redécouvrir le parc. Leur fréquentation progresse en effet de 5 % », explique Céline Talineau, directrice du Zoo de La Flèche.

En 2020, la grande nouveauté du Zoo de la Flèche était la Terre des ours polaires, dont la mascotte du parc, Taïko, n’a pas pu profiter longtemps. En 2021, c’est une grande volière dédiée à la faune d’Amérique du Sud qui verra le jour à la place de la grotte des chauves-souris détruite le 25 janvier 2020 par un terrible incendie.

N°6. Le Parc animalier de Sainte-Croix avec 276 000 entrées en 2020

Le parc situé dans le Grand Est a vu sa fréquentation baisser de 22 % l’an passé puisqu’il avait accueilli 358 000 visiteurs en 2019. « Une perte de 82 000 entrées qui s’explique quasi exclusivement par l’absence des scolaires et du BtoB, nous explique Clément Leroux, Directeur communication et marketing. Sur les visiteurs individuels, nous avons égalé 2019 et ce grâce à une clientèle massivement du Grand Est, venue nous soutenir ou découvrir le parc pour la première fois. »

Du soutien, le Parc animalier de Sainte-Croix en a reçu et notamment pour ses actions de conservation. Saint Croix Biodiversité, le fonds de dotation du parc, a reçu deux fois plus de dons et de parrainages en 2020 qu’en 2019 alors même que de nombreuses animations ont été annulées. Enfin, les 46 lodges du parc n’ont jamais si bien fonctionné que cette année. « Avec un taux d’occupation de 92 % en 2020 contre 84 % en 2019, notre offre d’hébergement a connu une année exceptionnelle », poursuit Clément Leroux.

En 2021, et même si l’année s’annonce encore très compliquée, le parc zoologique situé en Moselle annonce la construction de deux nouvelles volières. La première sera dédiée au grand tétras, oiseau emblématique de nos montagnes, que Sainte-Croix est le seul à présenter. Sur une superficie de 400 m², une volière immersive permettra aux visiteurs de voir les deux mâles et quatre femelles grands tétras du parc. La seconde nouveauté proposera également une immersion mais cette fois dans l’univers des oiseaux limicoles (les échassiers de zones humides) dans une volière de 700 m².

N°7. Le CERZA avec 250 000 entrées en 2020

Le grand parc zoologique normand limite la casse en cette année de Covid et de fermeture administrative en comptabilisant seulement 38 000 visiteurs de moins en 2020 qu’en 2019.

Comme d’autres, le parc peut compter sur un public fidèle et notamment celui des photographes animaliers qui bénéficient de rendez-vous particuliers lors des Cerza Photo Access ! Pendant une journée, et sur réservation, les photographes amateurs peuvent parcourir le parc par petits groupes en compagnie d’un animateur et bénéficier des conseils d’un photographe formateur professionnel.

N°8. Le Safari de Peaugres avec 242 677 visiteurs en 2020

Le Safari de Peaugres s’en sort plutôt bien de cette année de Covid-19 avec une baisse de fréquentation identique à celle du Parc animalier de Sainte Croix soit – 22 %. En 2019, le Safari de Peaugres avait réalisé 310 000 entrées.

En 2020, le parc ardéchois a réalisé un très bon été avec 150 000 visiteurs rien que sur les mois de juillet et août. Le parc a célébré de nombreuses naissances au cours de l’année : mandrill, saki à face blanche, capybaras, mouton de Valachie mais aussi et surtout la venue au monde de 3 lionceaux pour la première fois depuis 20 ans !

N°9. Océanopolis avec 236 200 visiteurs en 2020

Le grand aquarium breton a accueilli 236 200 personnes en 2020 et a notamment réalisé un très bel été ! A sa réouverture en 2021, les visiteurs pourront admirer les deux loutres d’Europe nées le 30 novembre dernier du couple formé par Meck et Neiko, réunis à Océanopolis Brest depuis 2019.

L’aquarium, qui aurait dû fêter ses 30 ans cette année, héberge également en son sein un centre de soins qui vient à la rescousse des phoques veau marin s’échouant sur les plages bretonnes.

Fréquentation 2020 à Océanopolis
Océanopolis. ©Anna

N°10. La Ménagerie du Jardin des Plantes avec 221 034 entrées en 2020

Si le parc zoologique situé près du Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) de Paris a accueilli un demi-million de visiteurs en 2019, avec la crise du Covid et les fermetures imposées, la Ménagerie du Jardin des Plantes a comptabilisé deux fois moins d’entrées en 2020. Un ratio comparable à son grand frère (ou petit frère en âge) le Parc zoologique de Paris, lui aussi propriété du MNHN.

N°11. Le Parc de Branféré avec 220 000 visiteurs en 2020

Le parc situé dans le Morbihan a, comme ses confrères, subi une baisse de fréquentation l’année passée. Il avait reçu dans ses allées 283 000 visiteurs en 2019, soit 63 000 entrées supplémentaires. Mais il limite la casse grâce à une belle fréquentation des visiteurs en juillet et août !

N°12. Planète Sauvage avec 210 000 visiteurs en 2020

Avec 10 000 entrées de moins que son voisin breton, le parc zoologique de Loire-Atlantique Planète Sauvage est à la 12ème place de notre classement avec 210 000 visiteurs en 2020 contre 292 000 en 2019.

C’est une dure année qui vient donc de s’achever pour le parc zoologique qui a dû faire face non seulement à la crise du Covid-19 mais aussi à l’annonce de la fin des delphinariums fin septembre 2020. Car Planète Sauvage est l’un des deux seuls parcs zoologiques en France à encore présenter au public des dauphins, avec Marineland. Une décision que le parc a su prendre bon gré mal gré : « Notre priorité a toujours été, reste et restera d’assurer le bien-être des animaux et Planète Sauvage est favorable à l’évolution du cadre législatif encadrant l’activité des parcs zoologiques ».

N°13. Le Parc Botanique et Zoologique de Mulhouse avec 207 000 visiteurs en 2020

Le parc zoologique géré par la ville de Mulhouse a connu une baisse de fréquentation de 36 % entre 2019 et 2020. En 2019, il avait accueilli 325 000 visiteurs contre 207 000 en 2020. « Les mois où nous étions ouverts, nous étions en progression forte de 10 %. Les cinq mois de fermeture par arrêté gouvernemental ont fortement impacté l’affluence », nous explique le Parc Botanique et Zoologique de Mulhouse.

Là-bas, 2020 aura été marqué tout du long par des événements plus ou moins heureux côté ours polaires ! Au printemps, en plein confinement, Nanuq, la petite femelle née en 2016 a été transférée en urgence au CERZA à cause de conflits récurrents avec sa mère. Puis en mai, la doyenne des femelles ours blancs de Mulhouse, Tina, est décédée à l’âge de 34 ans des suites d’un AVC. L’année s’est heureusement bien terminée, puisqu’en novembre un nouvel ourson est né. Le petit fera sa première sortie extérieure le 25 février prochain et son sexe ainsi que son prénom seront dévoilés à cette occasion.

N°14. Le Bioparc de Doué-la-Fontaine et ses 201 500 entrées en 2020

Du côté de Doué-la-Fontaine, l’année 2020 marque une baisse de fréquentation de près de 40 000 visiteurs en raison des fermetures administratives qui ont frappé la saison. Après l’inauguration de sa grande nouveauté 2020 « le Cratère des carnivores » dédié à la faune africaine (guépards, lions, suricates…), cette année difficile s’est achevée par l’arrivée d’une jeune femelle rhinocéros noir en provenance d’Angleterre. Le parc compte donc maintenant un mâle et deux femelles et espère bien les voir devenir parents. En 2017, l’une des femelles, Tisa, avait donné le jour à un petit après 15 mois de gestation. Malheureusement, le jeune rhinocéros était mort quelques minutes après.

N°15. La Montagne des Singes et ses 145 350 visiteurs en 2020

Le coup est dur pour le parc spécialisé dans les magots avec une fréquentation 2020 en baisse de 56% par rapport à 2019. Située en Alsace, la Montagne des Singes fait sans doute les frais de la pandémie particulièrement virulente dans le Grand Est lors de la première et seconde vague.

Une année vraiment marquée d’une pierre noire pour le parc puisque son fondateur, Gilbert de Turckheim, est décédé fin 2020. Son fils, Guillaume de Turckheim, est l’actuel directeur de la Montagne des singes. Interviewé en avril dernier par nos équipes, il se disait chanceux de travailler dans de grands espaces tandis que le reste de la France était confiné.

N°16. L’Espace Zoologique de Saint Martin la Plaine avec 120 000 entrées en 2020

Après une bonne saison 2019, l’Espace Zoologique de Saint Martin la Plaine a subi comme ses confrères le confinement et l’absence du public. Il se place donc à la 16ème place du classement des parcs animaliers français par leur fréquentation 2020.

Pierre Thivillon, son fondateur, racontait à France Bleu au sujet du premier confinement : « Les animaliers s’occupent toujours de leurs animaux mais il nous a semblé dans les premières semaines que les grands singes s’ennuyaient de ne pas voir l’animation des visiteurs. Pour mettre l’ambiance, nous leur avons mis la radio dans leurs installations pour qu’ils écoutent un peu de musique ».

Fréquentation 2020 Espace Zoologique Saint-Martin-la-Plaine
Gorille des plaines de l'Ouest à Saint-Martin-la-Plaine. © Zooactu

N°17. Le Zoo des Sables et ses 115 800 entrées en 2020

L’Ecozoo ou zoo des Sables-d’Olonne a accueilli 115 800 visiteurs en 2020 contre 151 383 en 2019. Pourtant, il a signé l’une des naissances les plus adorables de l’année avec l’arrivée de Caïpi, un petit coendou, en octobre dernier.

Durant sa fermeture forcée, l’Ecozoo en a profité pour réaliser des travaux comme bon nombre de ses confrères, avec le réaménagement de l’enclos des girafes et l’arrivée d’une nouvelle espèce : des galagos du Sénégal !

N°18 ex aequo. Le Domaine de la Bourbansais avec 115 000 visiteurs en 2020

L’année 2020 aura été marquée par la naissance de deux tigres de Sibérie début juillet au Domaine de la Bourbansais. Un heureux événement qui n’aura pas suffi à faire oublier les difficultés de l’année qui vient de s’écouler. Le parc breton se veut tout de même positif et tourner vers l’avenir avec la saison 2021 : « Malgré une année 2020 bien difficile, vous avez été nombreux à venir nous voir et vous promener au grand air dans les allées de nos différents jardins : zoologiques, « à la française », potager et du Carrousel ». Le parc poursuit sur sa lancée et présentera comme en 2021 un nouvel enclos dédié aux loups à crinière.

N°18 ex aequo. Le Zoo de la Boissière du Doré a accueilli 115 000 visiteurs en 2020

Le parc zoologique dirigé par Sébastien Laurent a comptabilisé 115 000 visiteurs en 2020 contre 135 000 en 2019. Une perte donc de 20 000 entrées pour le parc de Loire-Atlantique qui a pourtant fini l’année en beauté avec les naissances en décembre dernier d’un rhinocéros blanc et d’un petit binturong.

N°19. Le Parc animalier des Pyrénées a comptabilisé 110 000 visiteurs en 2020

Prenons de l’altitude avec le Parc animalier des Pyrénées qui a perdu 25 000 visiteurs entre 2019 et 2020. En 2019, le parc fêtait ses 20 ans et pas moins de 135 301 visiteurs s’étaient déplacés. En 2020, son début de saison a été repoussé et les visiteurs ont dû patienter pour découvrir les loups noirs, la nouvelle meute arrivée au parc en 2020 et les mangoustes naines, autre nouvelle espèce présentée l’an dernier pour la première fois au Parc animalier des Pyrénées.

En 2019, c’était les loutres cendrées qui avaient débarqué au parc !

N°20. Le Parc animalier d’Auvergne totalise 100 350 visiteurs en 2020

Au Parc animalier d’Auvergne, aussi, on a connu une petite baisse de fréquentation à cause de la pandémie de Covid-19 mais on limite franchement la casse avec 100 350 visiteurs en 2020 contre 110 000 en 2019. Un -10 % de fréquentation pour lesquels auraient bien signé plusieurs de ses confrères parcs zoologiques…!

Le Parc animalier d’Auvergne a profité de cette saison réduite pour lancer sa boutique en ligne mi-novembre mais aussi le snow leopard challenge, un défi où il faut parcourir 10 km sous les couleurs du parc avec un dossard à 5 €. La somme récoltée a été reversée au Snow Leopard Trust, tout comme les fonds de la grande tombola lancée au profit de Red Panda Network.

Fréquentation 2020 au Parc animalier d'Auvergne
Cerf de Thorold au Parc animalier d'Auvergne. © Parc animalier d'Auvergne

N°21. Le Parc et Zoo du Reynou avec un peu moins de 100 000 visiteurs

Si le chiffre n’est pas exact, c’est qu’il nous a été confié au détour d’une interview par Franck Haelewyn, directeur zootechnique et vétérinaire du Parc et Zoo du Reynou à l’occasion de la première sortie extérieure des trois loups à crinière nés en décembre 2020.

Interviewé par France Bleu Limousin, Nicolas Lefrère, le PDG du Parc Zoo du Reynou, était satisfait de la fréquentation de son parc au moment du déconfinement. « Nous sommes très satisfaits. On a une fréquentation qui est raisonnable. […] Ma vraie crainte, c’est l’hiver prochain. »

Malheureusement, l’avenir lui a donné raison puisque que l’ensemble des parcs animaliers français ont fermé leurs portes fin octobre, au moment du second confinement, mais ne les ont toujours pas rouvertes alors que la saison aurait déjà dû commencer pour bon nombre d’entre eux.

N°22. La Vallée des Singes et ses 94 700 visiteurs en 2020

Le discret parc zoologique de Romagne spécialisé dans les primates, lémuriens et autres singes a comptabilisé un peu moins de 95 000 entrées l’année dernière. Habituellement, le site accueille environ 150 000 personnes, et a déjà plusieurs fois dépassé les 200 000 visiteurs.

Un coup dur en termes de fréquentation mais également en termes de chiffre d’affaires. Jean-Pascal Guéry, directeur de la Vallée des Singes, confiait à France 3 en mai dernier : « Le fonds nous verse environ 60 % du montant de la billetterie que l’on a réalisé, sur cette période l’an dernier. Cela permet de limiter la casse ». En réalité, « nous n’avons finalement obtenu que 120 euros par animal pour toute la durée du confinement », a précisé à Zooactu le directeur. Une somme loin de couvrir tous les frais de nourrissage pour un animal comme le gorille par exemple.

Espérons une belle saison 2021 pour ce parc trop peu connu en France.

N°23. Le Zooparc de Trégomeur : 80 000 visiteurs en 2020

Le petit frère du Domaine de la Bourbansais a connu une fréquentation de 80 000 visiteurs en 2020. L’année a été marquée par de nombreuses naissances dans ce parc breton spécialisé dans la faune asiatique mais pas uniquement : deux pandas roux, des gallicolombes poignardées, des rats des nuages, un jeune lémur à ventre roux…

N°24. Parrot World et ses 50 000 visiteurs en 2 mois d’exploitation

Enfin, nous terminons notre classement par l’un des seuls parcs animaliers à avoir ouvert ses portes l’an dernier : Parrot World, qui n’aura ouvert que 2 mois du 15 août au second confinement fin octobre. Mais durant cette période, le parc a accueilli pas moins de 50 000 visiteurs ce qui marque un réel bon démarrage et donne espoir quant à la fréquentation sur une année entière !

Surtout que fin novembre, un second jaguar est arrivé de Martinique pour former un couple reproducteur avec Emma, femelle déjà présente à Parrot World à son inauguration. La communauté de fans déjà importante du parc animalier n’attend qu’une chose, la réouverture du parc pour découvrir Ti’Punch !

La fréquentation des parcs animaliers français en 2020 *

Nom du parc Nombre de visiteurs
ZooParc de Beauval 1 200 000
Zoo Safari de Thoiry 450 000
Zoo de la Palmyre 375 000
Le PAL 375 000
Parc zoologique de Paris 280 306
Zoo de la Flèche 279 000
Parc animalier de Sainte-Croix 276 000
CERZA 250 000
Safari de Peaugres 242 677
Océanopolis 236 200
Ménagerie du Jardin des Plantes 221 034
Parc de Branféré 220 000
Planète Sauvage 210 000
Parc Botanique et Zoologique de Mulhouse 207 000
Bioparc de Doué-la-Fontaine 201 500
Montagne des Singes 145 350
Espace Zoologique de Saint Martin la Plaine 120 000
Zoo des Sables 115 800
Domaine de la Bourbansais 115 000
Zoo de la boissière du doré 115 000
Parc animalier des Pyrénées 110 000
Parc animalier d’Auvergne 100 350
Vallée des singes 94 700
Zooparc de Trégomeur 80 000
Parrot World 50 000

*Sources : Chiffres communiqués par les parcs animaliers, ce classement n’est bien sûr pas exhaustif. Le nombre de visiteurs d’un parc animalier dépend de sa superficie, du nombre d’espèces qu’il accueille, mais également de sa communication et de sa facilité d’accès.

Votre parc animalier n’est pas dans ce classement ? N’hésitez pas à nous contacter pour y apparaître : redaction@zooactu.com

Découvrez les coulisses des zoos et parcs animaliers

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here