Pour Céline Danaud, devenir soigneuse animalière était une vocation : « A 11 ans, je savais déjà ce que je voulais faire ». Un rêve devenu réalité, mais après quelques années d’expérience dans plusieurs parcs zoologiques, elle décide de se consacrer à Projet Primates France, association qui recueille les chimpanzés orphelins saisis par le gouvernement guinéen. De soigneuse animalière en parc zoologique à responsable d’un sanctuaire de conservation en Guinée, retour sur son parcours.

L’amour de l’Afrique et des animaux

Tout a commencé par la formation “soigneur animateur d’établissement zoologique” du Centre de Formation pour Apprentis et Adultes (CFAA du Lot) à Gramat (Lot-et-Garonne). Céline Danaud obtient sa certification professionnelle et engrange de l’expérience en tant que saisonnière dans plusieurs parcs zoologiques français. Mais outre les animaux, une autre passion habite la jeune femme, celle de l’Afrique. « J’ai beaucoup d’amour pour l’Afrique, j’en ai beaucoup rêvé plus jeune. Alors, dès que j’ai eu 18 ans, j’ai rassemblé mes économies et je suis partie en voyage découvrir le continent. » Une passion qui, depuis, ne l’a pas quittée.

En revanche, sa relation avec les chimpanzés était beaucoup moins une évidence. « En France, dans les parcs zoologiques, je ne travaillais pas avec les chimpanzés. Je ne les connaissais pas et cette espèce m’impressionnait grandement. Alors, quand je suis arrivée au sanctuaire en Guinée, j’étais beaucoup sur mes gardes, mais ça a été une révélation. Ils sont soit très contents, soit très fâchés, il n’y a pas de demi-mesure avec les chimpanzés. »

Céline Danaud et le Zoo de la Flèche

C’est pourtant au complexe aquatique du Zoo de la Flèche que le public la découvre avec de toutes autres espèces. Un parc où elle effectuera plusieurs saisons et avec lequel elle travaille toujours aujourd’hui. A présent, LA Flèche est partenaire de Projet Primates France qui est la voix du Centre de Conservation pour Chimpanzés (CCC) en Europe. Un stand présentant les actions du CCC est d’ailleurs présent sur le parc tout l’été.

zoo de la Flèche , otaries et céline danaud
Céline Danaud et les otaries du Zoo de la Flèche lors du spectacle du complexe aquatique.

De 2009 à 2010, Céline Danaud essaye de faire cohabiter ses deux activités. En septembre 2009, elle part pour la première fois en Guinée en tant qu’éco-volontaire pour Projet Primates après avoir assisté à une conférence. Elle rentre en France et enchaîne dès le lendemain avec une saison au Zoo de la Flèche de mars à septembre 2010 avant de repartir à nouveau 6 mois en Afrique.

Un rythme 6 mois soigneuse animalière et 6 mois éco-volontaire qui ne durera qu’un temps puisque la jeune française se consacre uniquement au CCC à partir de 2011 et devient manager du sanctuaire. Une mission qui consiste à superviser l’ensemble des activités du Centre de Conservation pour Chimpanzés.

En 2014, après 3 années passées en Afrique, Céline Danaud rentre en France et intègre l’équipe du ZooParc de Beauval. « Je suis rentrée le mardi en France et dès le jeudi j’étais au parc ! Compte tenu de mon expérience avec les primates, j’ai travaillé 1 an sur le secteur chimpanzé/orang-outan là-bas. »

En 2015, le Zoo de la Flèche la contacte pour devenir quelque temps responsable du complexe aquatique en remplacement. Céline retourne donc à ses premiers amours, les otaries de la Flèche !

Entre temps, dès fin 2014, Céline devient présidente de Projet primates France. Un poste bénévole qui devient vite une seconde journée après celle passée au zoo : « A cette période, mes journées étaient très remplies, très intenses. » 

2017, l’année qui change tout

« J’ai décidé de me consacrer entièrement au développement de l’association durant l’année 2017. Je me suis donnée ce temps pour passer un cap et trouver des sources de financement suffisantes pour engager au moins un salarié à plein temps. »

Recherche de partenariats et de mécènes, développement de la communication, etc. Finalement, cette année sabbatique loin des parcs zoologiques a permis à Céline Danaud de devenir directrice salariée en 2018 et peut enfin se consacrer à plein temps à Projet Primates et au Centre de Conservation pour Chimpanzés.

Si elle n’a pas ré-endossé sa tenue de soigneuse animalière depuis, elle explique que le métier ne lui manque pas pour autant. Il faut dire qu’elle continue à faire quelques incursions dans le milieu zoologique en donnant notamment des cours dans des formations spécialisées, semblables à celle dont elle est elle-même issue.

Projet Primates France et l’avenir

Aujourd’hui, Céline Danaud a le sentiment d’avoir trouvé sa voie. Directrice de Projet Primates, elle travaille pour le Centre de Conservation pour Chimpanzés situé en Guinée, un sanctuaire qui recueille les primates orphelins saisis par le gouvernement pour tenter, quand c’est possible, de les réintroduire. Une vraie reconversion pour la soigneuse que beaucoup d’entre vous ont découvert dans l’émission Une saison au Zoo.

Plus que son métier de soigneuse animalière, ce qui lui manque aujourd’hui c’est l’Afrique ! La directrice de Projet Primates est « clouée » en France à cause de la pandémie, loin de ses chimpanzés et de ses équipes opérationnelles. Un temps qu’elle met à profit pour développer un projet d’extension du centre qui compte actuellement 62 animaux pour une capacité normale d’une quarantaine !nouveau territoire projet primates

Pour les aider, dans ce projet ou au quotidien, n’hésitez pas à faire un don ou à devenir le parrain d’un des pensionnaires.

D'autres articles de la catégorie Conservation

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here