Prévue initialement pour l’été 2020 mais retardée en raison de la pandémie de Covid-19 – qui a financièrement assommé les parcs animaliers, les contraignant pour beaucoup à reporter leurs chantiers –, la nouvelle zone du Zoo d’Asson a finalement ouvert au public ce jeudi 24 juin 2021.

Prolongement du Temple Perdu

Cette nouveauté 2021 est une serre tropicale dans laquelle seront présentées différentes espèces. Elle fait partie du projet « Temple Perdu », dont la première partie – l’enclos des gibbons – est déjà sortie de terre, depuis mars 2020.

« Il s’agit d’un nouvel espace en deux parties – intérieur et extérieur – qui, comme pour les gibbons, est aussi dédié à la faune menacée de cette région du monde », dévoile le directeur du Zoo d’Asson, Luc Lorca. En reportage sur place fin janvier 2021, Zooactu a découvert en exclusivité le chantier de cette nouvelle zone. L’occasion d’une visite guidée…

« Les visiteurs entreront par un couloir, où ils pourront déjà découvrir certaines espèces, expliquait alors Luc Lorca. Puis, ils franchiront une porte de sécurité et pénétreront dans la serre. »

Là, au milieu d’une végétation typique de cette région du monde avec banyans, litchis, bauhinias et lianes rares, voleront différentes espèces d’oiseaux exotiques. « Nous déménagerons dans cette serre des espèces déjà présentes au Zoo d’Asson, comme par exemple l’étourneau de Bali [classé en danger critique d’extinction par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), NDLR] et les gouras de Victoria », continue le directeur du parc béarnais.

De nouvelles espèces

Si la serre tropicale du Temple Perdu présentera des espèces déjà présentes au Zoo d’Asson, de nouvelles espèces sont également prévues. Et notamment un animal plutôt rare en parc animalier en Europe : le porc-épic des Philippines, classé « vulnérable » à l’extinction par l’UICN et endémique de l’archipel du même nom.

La partie intérieure sera quant à elle une loge de nuit pour – là encore – de nouvelles espèces : des chauves-souris (roussettes de Lyle et roussettes de Malaisie) et des tortues à éperons géantes ou tortues brunes de Birmanie. Les chauves-souris auront accès à la partie « serre tropicale » et pourront, à leur guise, évoluer entre les deux espaces.

« Nous voulons mettre l’accent sur la préservation des espèces menacées du sud-est asiatique, reprend Luc Lorca. En présentant d’abord des espèces peu communes en parcs animaliers en France et qui sont menacées dans la nature. Avec, à chaque fois, un côté pédagogique afin de sensibiliser les visiteurs. »

Tout un pan de la serre tropicale du Zoo d’Asson sera ainsi consacré à la pédagogie avec plusieurs panneaux informatifs sur la biologie des espèces présentées et les menaces qui pèsent sur elle dans leur milieu naturel.

D'autres articles de la catégorie Nouveautés

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here