Nouveau rebondissement dans l’affaire des loups du Zoo des Trois Vallées, dans le Tarn : le tribunal administratif de Toulouse vient de suspendre l’arrêté préfectoral qui exigeait le transfert de la meute de loups d’Hudson.

Départ suspendu

Le 21 avril dernier, la préfecture du Tarn avait dévoilé à la presse son intention d’engager une procédure d’évacuation des deux meutes de loups de cet établissement dirigé par Sauveur Ferrara.

Une décision qui faisait suite à des « désordres et défauts majeurs » concernant les conditions d’hébergement et de soins portés aux animaux, constatés lors d’une visite des lieux par des experts. Quelques mois auparavant, en décembre 2021, plusieurs loups gris s’étaient échappés de leur enclos de nuit après avoir détruit les trappes de sécurité. Quatre d’entre eux avaient été abattus.

Mais alors que les trois loups d’Europe ont quitté le Tarn courant du mois de mai pour rejoindre un parc dans le Morbihan, d’après les informations de France 3 Régions, le sort des loups d’Hudson reste en suspens.

« Arguments pas suffisants »

Restés sur place, leur départ avait été reporté au 31 août maximum par la préfecture, en raison de la présence de louveteaux dans les tanières. Il n’était en effet pas question de déranger la meute tant que les petits étaient trop jeunes.

Contesté par le propriétaire du parc, l’arrêté préfectoral a été en partie suspendu par le tribunal administratif de Toulouse. D’après le compte-rendu de France 3 Régions, le tribunal administratif a en effet jugé que les arguments motivant cette décision n’étaient « pas suffisants pour justifier la maltraitance de cette meute ».

Le juge des référés a aussi estimé que le transfert de ces animaux était « susceptible de comporter des risques liés à leur capture et à leur transport, ainsi qu’à la fragmentation de la meute envisagée par l’arrêté préfectoral ».

En revanche, le transfert des loups d’Europe n’a pas été annulé.

Zoo toujours fermé

La préfecture du Tarn a d’ores et déjà annoncé qu’elle ferait appel de cette décision et qu’elle poursuivrait sa procédure d’évacuation des loups jusqu’au bout. Elle aurait également engagé une procédure de retrait du certificat de capacité de présentation au public du directeur du zoo.

Fermé administrativement depuis le 22 décembre, le zoo des Trois Vallées reste dans l’impossibilité d’ouvrir ses portes au public, la préfecture maintenant la fermeture administrative à ce jour.

D'autres articles de la catégorie Actualités

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here