Même en l’absence des visiteurs, la vie suit son cours dans les parcs zoologiques. Et la saison des naissances démarre ! C’est le cas au Parc Animalier d’Auvergne où un petit coendou est né le 13 mars dernier.

Deux petits coendous en un an en Auvergne

Et de deux ! Après Kiki en mai 2020, Sarina et Henk, le couple de coendous du Parc Animalier d’Auvergne vient d’accueillir leur second petit il y a trois semaines.

« Notre vétérinaire Denis a procédé la semaine dernière à un check up complet de cette petite boule de pics. Chez le coendou, il est cependant très difficile de déterminer le sexe du bébé lorsqu’il est encore jeune. Pour le connaître, Denis a prélevé un de ses pics (qui poussent très rapidement !) et l’enverra le faire analyser par un laboratoire », a précisé le parc dans son communiqué.

pics coendou gant
Les pics du jeune coendou qui se sont accrochés au gant du vétérinaire serviront à le sexer. © Parc animalier d’Auvergne

Les parcs zoologiques français et le Zoo de Singapour

En attendant de savoir si c’est un mâle ou une femelle, le dernier né de la famille aura seulement quelques mois pour s’amuser avec son grand frère Kiki, qui fêtera dans quelques semaines ses 1 an. Le jeune mâle devrait être transféré au zoo de Singapour selon les consignes du coordinateur de son EEP (programme d’élevage en captivité).

Les parcs animaliers français travaillent régulièrement avec le Zoo de Singapour, classé à la 3ème place des 10 zoos à voir dans le monde d’après TripAdvisor. L’un des dendrolagues de Goodfellow du ZooParc de Beauval arrivé en 2019 provient de ce parc zoologique asiatique, tout comme Kaï, le lamantin qui a rejoint fin 2018 le Parc zoologique de Paris après une tentative de réintroduction ratée aux Antilles. Des rumeurs courent même sur le possible transfert de Taïko là-bas, après son départ très médiatique du Zoo de la Flèche.

Et justement, c’est au Zoo de Singapour qu’est parti fin 2019 Yari, le premier coendou né en France, à Biotopica.

Les naissances de coendous en France

La reproduction de cette espèce est encore très récente dans l’Hexagone. C’est seulement en décembre 2017 que le premier bébé coendou a pointé le bout de son nez en France, dans la grande serre de Biotropica. Il sera suivi d’une petite sœur née du même couple moins d’un an plus tard, en novembre 2018.

Le parc zoologique normand nous a confié avoir connu une autre naissance début 2020 mais celui-ci n’a malheureusement pas survécu plus de quelques jours. Raison pour laquelle les parcs animaliers préfèrent souvent attendre quelques semaines avant d’annoncer à leur public les naissances. Comme ici, le petit coendou né au Parc Animalier d’Auvergne dont la naissance remonte en fait au 13 mars.

bébé coendou mars 2021
Le petit coendou né au Parc Animalier d’Auvergne dont la naissance remonte en fait au 13 mars. © Parc animalier d’Auvergne

Malheureusement, le couple très fertile de coendous de Biotropica n’aura eu que ces deux petits ensemble, le mâle étant décédé fin 2019. « Nous avons depuis eu la recommandation du coordonnateur pour accueillir un nouveau mâle, qui sera avec nos deux femelles, mais il n’y a pas encore de date pour le moment », nous explique Laetitia Lassalle, assistante zoologique à Biotropica.

En 2020, la France a fêté deux naissances de coendous sur son sol. En mai d’abord, avec Kiki au Parc Animalier d’Auvergne, qui célèbre donc en mars 2021 son second petit. En septembre 2020, c’est Tobi qui a donné naissance à une petite femelle coendou prénommée Caïpi, au Zoo des Sables d’Olonne.

La gestation des coendous durant de 180 à 200 jours, soit un peu plus de 6 mois, il est possible pour un couple reproducteur de faire des petits chaque année.

D'autres articles de la catégorie Naissances

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here