Quelques jours après sa réouverture, le ZooParc de Beauval a connu le 7 juin 2020 un événement exceptionnel : la naissance de son premier hippopotame ! Il aura fallu attendre presque quatre ans après l’arrivée des deux femelles et du mâle pour célébrer cet heureux événement.

Bolinhas met au monde Gloria

En 2016, le parc animalier le plus fréquenté de France annonçait l’inauguration d’un enclos extraordinaire composé d’un bassin – et sa vitre de 22 mètres permettant de voir les animaux en vision sous-marine – et d’une partie terrestre recréant la flore africaine. Les nouveaux pensionnaires ne sont autres que Kiwi et Kvido, hippopotames africains, rejoints au bout de quelques mois par Bolinhas, jeune femelle en provenance du Zoo de Lisbonne. Et c’est cette dernière qui a eu la joie de mettre bas le dimanche 7 juin, jour de la fête des mères en France.

Delphine Delord, co-directrice du parc et responsable de sa communication, a eu la chance d’assister à la naissance : « C’était assez impressionnant car Bolinhas est un animal imposant et c’est toujours un moment de tension les mises-bas, surtout qu’il s’agissait de notre premier bébé hippo ! Le travail a duré quelques heures puis Bolinhas a expulsé son bébé d’un coup, comme une « savonnette » ! Elle n’a d’abord pas remarqué son bébé au sol, puis s’est retournée et a semblé surprise de voir ce petit être près d’elle. Son instinct de mère a aussitôt pris le dessus et elle s’est tout de suite occupée de son bébé. C’était très émouvant à vivre. »

Le bébé est une petite femelle de près de 38 kg, nommée Gloria en référence à l’hippopotame des dessins animés « Madagascar ».

Les premiers pas dans la vie de Gloria, bébé hippopotame de Beauval

La naissance de ce premier bébé hippopotame couronne une gestation de 8 mois. Une bagatelle pour un animal de ce gabarit quand on sait que celle du rhinocéros dure au minimum 15 mois. Le père, Kvido, est pour le moment séparé de la jeune maman et du bébé pour éviter tout incident. En effet, le mâle de 7 ans pèse une tonne et pourrait malencontreusement blesser la petite femelle de près de 40 kg seulement. « Ce n’est que lorsqu’elle aura pris suffisamment de poids qu’elle pourra être mise en contact avec son papa et Kiwi, pour évoluer tous ensemble dans le grand bassin », explique le parc animalier sur son site internet. La rencontre devrait avoir lieu approximativement autour des deux mois de Gloria, donc début août, pour le plus grand plaisir des estivants.

Pour autant, n’allez pas croire que Gloria n’a pas déjà goûté aux joies de l’eau. Bien que l’hippopotame soit un animal semi-aquatique, les petits ne savent pas remonter seul à la surface pour respirer. La présence de leur mère est donc primordiale. Dans le cas du bébé hippopotame de Beauval, c’est dans le petit bassin de la loge intérieur que ce premier bain a eu lieu : « Bébé hippo a semblé plutôt à l’aise tandis que Bolinhas l’aidait, parfois un peu maladroitement, à remonter à la surface. Un très bon comportement qui augure une belle relation de la maman avec son petit ! » se félicite le zoo du Loir-et-Cher.

Première sortie publique

Mère et fille feront leur première sortie ensemble dans l’enclos extérieur le lundi 22 juin sous les flashs des journalistes, invités à assister à l’événement. Elles pourront ainsi se baigner dans le grand bassin en toute sécurité puisque Kiwi et Kvido resteront eux, à l’intérieur.

Et d’ailleurs que devient Kiwi dans tout cela ? L’autre femelle hippopotame du Zoo de Beauval aura 10 ans le 1er juillet prochain. Elle est donc plus âgée que Bolinhas qui est née, elle, en 2014. Toutefois, les deux femelles étaient en âge de se reproduire avec Kvido, le mâle, mais contre toute attente la plus jeune a fauché la priorité à son aînée : « Kiwi, la femelle la plus âgée du groupe, semblait être la favorite mais c’est finalement Bolinhas qui a donné naissance à une jolie petite femelle. »

Les dernières naissances d’hippopotames dans les parcs zoologiques français

Bien que Gloria ne soit pas le premier hippopotame à naître sur le sol français, il n’en reste pas moins qu’une naissance chez cette espèce est un événement.

En 2018, deux bébés hippopotames sont nés dans des parcs animaliers en France. Tout d’abord c’est au PAL que Paulo a vu le jour le 30 mai 2018.

Puis, au Zoo de la Flèche, la regrettée Babeth – décédée en décembre 2019 – a donné naissance le 8 juin 2018 à un mâle prénommé Kiboko.

En 2019, c’est à Planète Sauvage qu’un bébé hippopotame a vu le jour le 24 juillet sous les yeux des visiteurs. C’est Kinshasa, auparavant au Zoo de la Flèche, qui a donné naissance a son second petit après Popo, petit mâle né en 2017 dans le même parc.

D'autres articles de la catégorie Naissances

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here