Spécialisé dans les animaux d’altitude, le Parc animalier d’Auvergne a connu cette année encore un printemps riche en naissances. L’une des plus récentes était aussi peut-être la plus attendue : un petit élan d’Europe est né début juin.

naissance élans parc animalier auvergne

Un faon élan d’Europe : une première au Parc animalier d’Auvergne

Il s’agit de la première fois que le Parc animalier d’Auvergne annonce un heureux événement chez les élans. Le couple formé par Fiona et Cheval, ensemble depuis 2015 seulement, fait partie de la sous-espèce Alces ales alces, les élans d’Europe. Il ne s’agit donc pas des élans d’Amérique du nord, appelés aussi orignal. Les élans d’Europe sont visibles à l’état sauvage en Scandinavie et en Russie. Très peu de zoos français en présentent à leurs visiteurs alors qu’il s’agit du plus grand des cervidés. Evoluant entre 1 500 m et 2 500 m d’altitude, les élans d’Europe ont tout à fait leur place au parc animalier d’Auvergne, qui s’est spécialisé dans les espèces des sommets. Leur enclos a d’ailleurs été rénové cet hiver. Un habitat que le petit faon découvre actuellement, un mois après sa naissance.
Après une gestation comprise entre 230 et 250 jours, Fiona la jeune maman accueille ici son premier petit et, d’après le zoo, s’occupe parfaitement de lui.
Ne tardez pas trop à découvrir le faon et ses grandes oreilles ! Les petits de cette espèce grandissent très vite et le nouveau-né devrait déjà mesurer 1,50 mètre pour son premier anniversaire.

Un carnet rose bien déjà bien rempli au Parc animalier d’Auvergne

La venue de ce faon mise à part, le Parc animalier d’Auvergne a eu la joie d’accueillir d’autres naissances exceptionnelles ce printemps :

  • 2 loups blancs du Canada sont nés le 25 mars. Un événement qui n’était pas arrivé depuis trois ans dans la meute du zoo d’Auvergne
  • 3 loups d’Europe sont également nés fin avril
  • Ils sont arrivés cette année seulement au Parc animalier d’Auvergne mais cela ne les a pas freinés : les suricates ont mis au monde deux bébés, et les urials, des mouflons d’Himalaya, un bébé
  • 6 bouquetins et 1 chamois sont également à observer
  • 2 rennes
  • 3 cerfs sikas
  • Et bien d’autres encore !

Le Parc animalier d’Auvergne va-t-il battre le nombre de naissance de 2015, qui s’élevait à 64 ? Verdict dans quelques semaines, la saison des naissances n’est pas terminée dans le Puy-de-Dôme.

D'autres articles de la catégorie Naissances

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here