Ce début du mois d’octobre restera tristement gravé dans la mémoire des habitants des Alpes Maritimes. Plusieurs jours après le passage de la tempête Alex, le vendredi 2 octobre, les blessures sont encore à vif. Et pour cause, de terribles inondations ont détruit bon nombre d’habitations et coupé du monde des villages situés en altitude. Trois jours après, des personnes sont encore portées disparues et le bilan pourrait s’avérer lourd. Dans la vallée de la Vésubie, où s’est installé le Parc Alpha des loups du Mercantour, l’inquiétude est également grande.

[Dernière actualisation dimanche 11 octobre à 12h50]

Dimanche 11 octobre : 12h. Les loups européens du Parc Alpha sont bien arrivés samedi matin au Sanctuaire des Loups dans les Deux-Sèvres. Ils sont au nombre de trois : les deux mâles Akéla et Kiowa- âgés de 12 et 13 ans – et la femelle Némiack, âgée de 12 ans.

Mercredi 7 octobre : 13h. Les animaux présents au Parc Alpha après les intempéries vont être placés « dans de bonnes conditions », assure Pure Montagne, dans d’autres parcs et refuges. Ceux qui sont encore recherchés, c’est l’Office National de la Biodiversité qui est en charge de les retrouver et de les récupérer. Ils seront ensuite « évacués vers des centres pouvant les accueillir », poursuit Pure Montagne. Pour rappel, un loup arctique a été retrouvé mort, mais il est malheureusement possible que d’autres animaux aient péri, comme le craint Pure Montagne : « Oui, on le pense. Maintenant, c’est difficile de vérifier avec toute cette boue », écrivent-ils. Le pire est à craindre pour les deux autres loups arctiques qui complétaient la meute : « On imagine qu’ils n’ont pas survécu. Ils étaient les plus exposés à la lame de fond ».

Mardi 6 octobre : 13h15. L’équipe de l’OFB a pu se rendre sur place comme convenu. Un enclos de loups a bien été détruit. Il manque à l’heure actuelle 7 loups noirs du Canada. Ils peuvent avoir été emportés par les flots ou être dans la nature. Tous les animaux sont pucés et reconnaissables à leur couleur foncée.


8h30. Animaliers du Parc Alpha, agents de l’Office National de la Biodiversité et de la Préfecture des Alpes Maritimes sont en mission tout au long de la journée sur place. Leur objectif : faire le point sur la situation, les animaux mais aussi l’état du parc. Des informations supplémentaires devraient tomber dans la journée.

Lundi 5 octobre : 18h30. Nouveau communiqué de Pure Montagne : une équipe a réussi à se rendre sur place. « Tout n’est pas détruit, même si le parc a subi de gros dégâts ». Des enclos seraient même encore intacts, avec loups et chamois en bonne santé. « On a pu les nourrir, ils sont calmes », assure Pure Montagne. L’organisme confirme toutefois l’information de 20 minutes, à savoir qu’un loup est mort. Aucune information officielle cependant sur l’errance de loups dans les alentours.

9h. Pure Montagne, qui gère le Parc Alpha, annonce que tous ses sites sont fermés pour une durée indéterminée.

8h. Aucune information officielle n’a encore été annoncée. Des loups sont-ils morts ? Certains sont-ils sortis de l’enceinte du parc ? Le Parc alpha a-t-il été détruit comme cela a été avancé par certains ? Etant donné la gravité de la situation, la prudence reste de mise. Pour rappel, le Parc Alpha présente trois meutes de loups – du Canada, arctiques et gris d’Europe – vivant en semi-liberté, ainsi que des chamois. Une petite ferme pédagogique se trouve également sur site. D’après le site internet du parc, celui-ci compterait 12 loups au total.

Dimanche 4 octobre : 20h. Le Parc Alpha a été touché. Cette affirmation est certaine. En revanche, on ignore encore dans quelles proportions. Pure Montagne le réaffirme : « nous ne savons pas à l’heure actuelle quel est l’état réel du Parc Alpha ». Dès que cela sera possible, une équipe est prête à partir sur les lieux.

19h. D’après Le Parisien, la préfecture des Alpes Maritimes aurait confirmé que le Parc Alpha aurait été détruit par les intempéries. En revanche, « le sort des animaux est en suspens, aucune autre information officielle n’est pour l’instant donnée par les autorités. La direction du site demeure injoignable. Les animaux ont pu être emportés par les courants ou ont pu s’échapper dans la nature. Selon nos informations, plusieurs loups ont été observés ce dimanche, en liberté, par un hélicoptère des secours, à proximité de Saint-Martin-Vésubie », écrit Le Parisien. Il est précisé que si des loups sont en effet en liberté, ils devraient rester dans les alentours et seraient alors capturés à l’aide d’un fusil hypodermique.

18h. D’après 20 minutes, un loup arctique serait mort.

15h. Le Parc des Oiseaux annonce son soutien au Parc Alpha sur sa page Facebook.

14h. Dans la journée, les rumeurs selon lesquelles le parc animalier dédié aux loups dans le Mercantour aurait été détruit et des loups se seraient échappés enflent. Pure Montagne réagit avec un nouveau communiqué de presse pour tenter de faire taire ces rumeurs. En résumé, le gestionnaire du Parc Alpha rappelle que la zone du Boréon est inaccessible depuis vendredi soir et qu’aucune communication n’est à l’heure actuelle possible. Un survol de la zone en hélicoptère a toutefois permis d’apporter plus d’informations, mais « tout ce qui est sous le couvert boisé, et notamment les enclos plus en hauteur, sont invisibles depuis l’hélicoptère ». Et de rappeler que le temps était encore à l’urgence et non aux spéculations : « Nous sommes encore dans le temps de l’URGENCE et certaines personnes manquent encore à l’appel. Alors de GRACE, que ceux qui se sentent autoriser aux bavardages, aux rumeurs aillent perdre leur temps ailleurs, ou qu’elles se remontent les manches et viennent aider sur le terrain ».

Pure Montagne précise aussi : « Dès samedi, nous avons eu des contacts réguliers avec l’Office Français de la Biodiversité, le Parc National du Mercantour et la Préfecture des Alpes-Maritimes pour cadrer le traitement de la situation. De façon préventive, nous leur avons transmis des fiches signalétiques et les références des puces des animaux du parc ».

00h10. Nouvelle prise de parole de Pure Montagne, reprise par le compte Facebook du Parc Alpha : « Vous devez respecter le temps des secours ».

Samedi 3 octobre : 18h21. Denise Leiboff, la maire de Lieuche (commune des Alpes Maritimes), partage sur Facebook l’information selon laquelle le Parc Alpha aurait été détruit par la tempête Alex et que des loups seraient en liberté.

12h13. Communiqué de Pure Montagne : « Vous êtes nombreux à nous demander des nouvelles », première prise de parole depuis les violents intempéries.

Les secours s’organisent pour venir en aide aux personnes sinistrées et tenter de retrouver les disparus. Un millier de gendarmes et de pompiers sont sur place, dont 400 dans les vallées de la Roya et de la Vésubie.

Vendredi 2 octobre : la tempête Alex s’abat sur les Alpes Maritimes. S’ensuivent d’importantes inondations. Plusieurs routes sont ravagées, l’accès à des villages de montagne – situés dans les vallées de la Roya et de la Vésubie – devient impossible. Saint-Martin-Vésubie, où se situe le Parc Alpha, est gravement touché. En une journée, l’équivalent de plus de trois mois de pluie s’est abattu sur le village, provoquant la crue de la Vésubie.

Jeudi 1er octobre : le Parc Alpha, situé en zone « cœur » du Parc National du Mercantour où le loup a fait son retour naturellement depuis l’Italie jusqu’en France en 1992, annonce sa fermeture exceptionnelle le vendredi 2 octobre. « En raison de l’alerte météo lancée par la préfecture concernant la tempête Alex, le Parc Alpha et le restaurant l’O à la bouche resteront fermés ce vendredi 2 octobre. Merci de votre compréhension », indique le site internet de Pure Montagne, le syndicat de promotion du tourisme dans les environs qui gère le parc.

D'autres articles de la catégorie Faits divers

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here