En l’espace de quelques semaines, plusieurs parcs animaliers ont enregistré des naissances chez cette espèce de félin emblématique, qui fait l’objet d’un programme européen d’élevage (EEP).

Trois panthères des neiges à Saint-Martin-la-Plaine

Commençons ce tour de France des naissances de panthères des neiges à l’Espace zoologique de Saint-Martin-la-Plaine, entre Lyon et Saint-Etienne. Là, trois bébés sont nés le 13 juin 2020 : deux femelles et un mâle.

Pour leur mère Saïan, arrivée dans cet établissement depuis le ZooParc de Beauval en 2016, il s’agit de la deuxième portée. La première fois, elle a eu une femelle et un mâle baptisés Anna et Arun. Aujourd’hui grands, ils sont partis dans d’autres parcs zoologiques, en Belgique et en République tchèque, conformément aux recommandations du coordinateur EEP qui gère le programme de l’espèce.

Saïan a mis bas après trois mois de gestation et s’occupent de ses petits encore fragiles. « Ils se déplacent peu et ne sortent pas encore, explique le zoo de Saint-Martin-la-Plaine. Ils restent près de leur mère mais sont très curieux pour leur âge. Pour l’instant, seul le mâle profite donc de l’espace extérieur. »

Deux naissances à Thoiry

En région parisienne, le ZooSafari de Thoiry a lui aussi accueilli des naissances de panthères des neiges. Et pas seulement : « Cette année, dame nature nous a gâté avec de nombreuses naissances : après les lionceaux, les oursons, les makis cattas, les panthères de Chine et bien d’autres, voici deux bébés panthères des neiges ! » se réjouit le parc sur Facebook. Il s’agit de deux mâles.

Bébés panthères des neiges Thoiry 2020

L’un d’eux présentait toutefois un voile opaque à l’œil droit. Les bébés panthères gardant les yeux fermés durant les deux premières semaines de leur vie, aucun examen oculaire n’avait pu être réalisé avant.

« Un examen rapproché a effectivement révélé une opacification de la totalité de l’œil, sans association avec une lésion cornéenne. A ce stade, la vision du félin était réduite à l’œil gauche uniquement. Bien que le bébé en question soit significativement plus petit que son frère, il ne présentait aucun signe de faiblesse et sa mère s’en occupait tout autant. Quelques semaines plus tard, nous avons repris les deux jeunes en main afin de faire un bref examen clinique et de les identifier par puce électronique. Nous avons alors constaté une réduction de taille de la surface opaque sur l’œil anormal », raconte le ZooSafari de Thoiry.

Plus récemment, les deux frères se sont aventurés pour la première fois dans leur enclos extérieur accompagnés de leur mère. « La tâche avait encore bien diminué et le jeune n’a aucune difficulté à se déplacer et à suivre sa famille ! Il est fort probable que cette anomalie d’origine indéterminée finisse par régresser totalement, et que le bébé vive sa vie tout à fait normalement. »

Même bilan au Zoo d’Asson

Au Zoo d’Asson, dans le Sud-Ouest de la France, ce sont aussi deux bébés panthères des neiges qui sont nés à l’été 2020. Mais à la différence de Thoiry qui a eu deux mâles, il s’agit ici d’un mâle et d’une femelle. Les petits ont été sexés, examinés et pucés par le vétérinaire début juillet.

Comme toute naissance, l’événement est marquant pour les équipes du zoo. Mais il l’est d’autant plus qu’il s’agit d’une grande première pour cette espèce dans ce parc animalier. « Pour la première fois, notre couple de panthères des neiges – la femelle Eva et le mâle Dalaï – ont eu des petits », a en effet annoncé le Zoo d’Asson sur Facebook.

Dans la nature, les panthères des neiges vivent dans les montagnes de l’Himalaya, entre la Chine et l’Afghanistan. Classée « vulnérable » par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), l’espèce est principalement menacée dans son milieu par la raréfaction des proies et les conflits avec les éleveurs.

D'autres articles de la catégorie Naissances

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here