L’aquarium de Boulogne-sur-Mer, connu pour abriter une dizaine d’espèces de requins dont le requin taureau, le requin gris, le requin marcheur et, jusqu’en 2019, le requin marteau, vient d’annoncer la naissance de nouveaux bébés requins, quelques mois seulement après l’arrivée de bébés requins zèbres. Cette fois, c’est du côté des requins léopards comme les familles se sont agrandies.

Huit femelles et huit mâles

Seize bébés requins léopards sont nés cette année, entre les mois d’avril et mai, à Nausicaá. Il s’agit dans le détail de huit femelles et huit mâles, chacun mesurant entre 21 et 45 cm en moyenne à la naissance. Adultes, ils pourront atteindre les 1,80 m.

« Tous arborent déjà les fameuses taches qui rappellent le félin dont ils tirent leur nom », rappellent les équipes de Nausicaá. C’est ainsi qu’ils sont sortis de la femelle. Pour rappel, « le requin léopard est vivipare aplacentaire, ce qui signifie que les œufs éclosent à l’intérieur du ventre de la mère ».

Naissance sous surveillance

Bien qu’exceptionnelle – Nausicaá s’est félicité de cette « première en Europe » – cette naissance n’est pas une surprise pour le personnel de l’aquarium, qui participe à un programme de conservation européen pour l’espèce.

Chez cette espèce de requins, la gestation dure 12 mois, soit une année complète. Pendant tout ce temps, le vétérinaire de l’aquarium a suivi avec attention les femelles gestantes. Il a notamment réalisé plusieurs échographies afin de suivre régulièrement la croissance des bébés.

« Aujourd’hui encore, les requins adultes et les bébés sont l’objet de toutes les attentions de l’équipe aquariologique. Les biologistes veillent à leur bien-être quotidien », déclare Nausicaá.

Quand ils auront atteint l’âge requis, certains partiront vers d’autres établissements partenaires du programme de conservation tandis que d’autres resteront à Boulogne-sur-Mer.

Le requin léopard à Nausicaá et dans la nature

A Nausicaá, les requins léopards sont visibles dans le bassin californien, qui se situe au niveau de l’exposition « Des rivages et des hommes ». Logique, puisque dans la nature, cette espèce de requin se trouve dans les eaux de la côte Ouest américaine, de l’Oregon jusqu’au golfe de Californie, au Mexique.

« Il nage dans les forêts de kelp et vit sur les fonds sableux et rocheux dans les eaux tempérées froides, jusqu’à environ 100 m de profondeur. Il se nourrit de petits poissons, de crustacés, de mollusques et de vers. Ce requin aspire ses proies davantage qu’il ne les mord », complète l’aquarium.

Les requins léopards sont arrivés à Nausicaá il y a une quinzaine d’années. Ces premières naissances seront l’occasion d’étudier avec attention le cycle de reproduction de l’espèce, comme le rappelle l’aquarium. « Ces précieuses informations pourront ensuite être partagées avec des partenaires scientifiques. C’est donc une excellente nouvelle pour l’avancée des connaissances sur cette espèce. »

Les requins sont essentiels aux écosystèmes marins et contribuent à leur équilibre. Malheureusement, beaucoup sont menacés, principalement par la surpêche : chaque année, 100 millions de requins sont ainsi tués.

A l’occasion du Congrès mondial de la nature qui se tient à Marseille, l’UICN a mis à jour sa liste rouge des espèces menacées. A cette occasion, l’organisme a de nouveau tiré la sonnette d’alarme sur le sort des raies et requins dans le monde : désormais 37 % des espèces de ces poissons sont menacées de disparition.

Officiellement, le requin léopard (Triakis semifasciata) n’en fait pas partie, puisque l’UICN classe ce requin dans la catégorie « préoccupation mineure ».

Requin léopard à Nausicaa
Requin léopard à Nausicaa © S. Pannier

D'autres articles de la catégorie Naissances

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here