Malgré a fermeture exceptionnelle au public pour cause de coronavirus, la vie continue dans les parcs animaliers. Et de nouvelles naissances se produisent. C’est le cas par exemple au Zoo de la Palmyre, qui vient d’annoncer l’arrivée d’un nouveau girafon.

Une girafe de Rotschild nommée Juliette

Elle s’appelle Juliette et est la 27ème girafe à naître dans ce zoo de Charente-Maritime. Cette petite femelle « se porte bien et reste pour l’instant bien au chaud à l’intérieur, avec sa mère âgée de 11 ans et dont c’est le premier petit », rassure la Palmyre.

La mise bas s’est bien déroulée et a duré environ 2h30. Elle a débuté en fin d’après-midi, alors que la mère se trouvait dans son enclos extérieur. Les soigneurs l’ont alors immédiatement rentrée dans son bâtiment pour plus de tranquillité.

Juliette est née en début de soirée et « un peu plus d’une heure après sa naissance, elle se tenait debout », raconte le zoo. Sur place pour veiller au bon déroulement des choses, plusieurs membres de l’équipe du Zoo de la Palmyre. « Un moment intense en émotion, toujours mêlé d’un peu d’appréhension qui s’est vite dissipée lorsque la petite femelle s’est enfin dressée sur ses jambes », poursuit l’établissement.

La naissance de Juliette en vidéo :

Deuxième naissance de girafon en un an

En mai 2019, déjà, le Zoo de la Palmyre célébrait une naissance chez les girafes. En effet, un petit mâle girafe de Rothschild prénommé Rémi a vu le jour dans ce zoo. Il s’agit du deuxième petit de la femelle Pauline et, pour lui aussi, tout s’est bien déroulé.

Ces petits girafons sont des girafes de Rothschild, une sous-espèce de la girafe du Nord qui vit au Kenya, au Sud du Soudan et en Ouganda à l’état sauvage. Elle se distingue des autres girafes par ses tâches brun foncé très sombres.

Un nouveau panda roux au Zoo de la Palmyre

Arrivée d'un panda roux au Zoo de la Palmyre
La rencontre entre Yumi et Bo.

Dans le reste de l’actualité du zoo, notons l’arrivée d’un nouveau mâle panda roux, début mars. Sur recommandation du coordinateur EEP de l’espèce, le mâle Bo a quitté le Zoo de Jurques pour venir au Zoo de la Palmyre rencontrer la femelle Yumi.

Après une période de quarantaine obligatoire pour s’assurer qu’il était en bonne santé et non porteur de parasites ou maladies, Bo a enfin pu faire connaissance avec Yumi. Les soigneurs ont commencé par l’installer dans une cage, placée dans l’enclos de la femelle, afin de les mettre en contact progressivement et non brusquement.

« Les premières observations ayant été très encourageantes, la porte de la cage a rapidement été ouverte afin que les deux individus puissent faire connaissance et que Bo découvre le territoire qui sera désormais le sien », explique le Zoo de la Palmyre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here