Après Timbo en 2017, un nouveau rhinocéros blanc du Sud est né au Zoo d’Amnéville le 6 octobre dernier. Agé seulement de quelques jours, le petit a déjà été nommé Mosl, en référence à sa région de naissance, la Moselle.

Naissance expéditive de Mosl

Tala, la doyenne rhinocéros blanc du Zoo d’Amnéville arrivée en juillet 2014, a déjà connu deux gestations : une dans un précédent parc et l’autre avec Timbo, né en 2017 à Amnéville. Aujourd’hui âgée de 21 ans, la femelle a donné naissance le 6 octobre 2021 à Mosl, après 16 mois de gestation.

La mise bas s’est déroulée parfaitement et très rapidement, comme le souligne le parc dans son communiqué : « Mosl, est né mercredi 6 octobre à 10h30 dans un temps record, en à peine 15 minutes ! Avec un poids de naissance de 50 kg, il se porte très bien et a commencé à marcher quelques heures seulement après sa venue au monde ».

Durant ses premiers temps de vie, Mosl restera dans le bâtiment intérieur avec sa mère. Puis, il pourra profiter d’un accès à un espace extérieur avant de rejoindre le groupe dans les prochaines semaines. Toutefois, et pour le plus grand bonheur des visiteurs d’octobre, le petit est déjà visible du public.

bb rhino amnéville
Mosl en pleine tétée. © Zoo d’Amnéville

Tala ayant connu quelques soucis lors de son dernier allaitement, la courbe de poids du petit rhinocéros devrait être suivie de près. En effet, avec son précédent petit, le lait de la femelle s’était tari au bout de quelques mois, obligeant les soigneurs de parc à se substituer à elle en donnant des biberons de lait au petit rhinocéros.

Que sont devenus les précédents rhinocéros nés à Amnéville ?

Mosl est le cinquième rhinocéros blanc du Sud à naître au Zoo d’Amnéville.

Le premier a été Shango en 2014, suivi par Bayami née en 2016, Timbo en 2017 et Aranka née en 2018. Tous sont les descendants de Benni, le mâle reproducteur du parc zoologique.

Shango a quitté le Zoo d’Amnéville en 2018 pour le Safari Parc de Beekse Bergen, aux Pays Bas. La première femelle rhinocéros née à Amnéville vit quant à elle aujourd’hui au Knowsley safari park, en Angleterre.

Puis se fut au tour de Timbo, en juillet 2020, de quitter le parc de Moselle pour le zoo d’Anvers, en Belgique. Il y a rejoint Amiri, un autre mâle rhinocéros blanc du Sud, avec lequel il s’entend parfaitement depuis.

Enfin, Aranka est partie il y a tout juste un mois de Moselle, direction le Givskud zoo au Danemark !

Dans la nature comme en parc zoologique les rhinocéros ne vivent pas en famille et mâles et femelles quittent leur mère vers l’âge de 3 ans.

Les rhinocéros blancs du Sud

Il existe cinq espèces de rhinocéros à travers le monde. Toutes sont menacées, selon les critères de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), sauf le rhinocéros blanc. Mais ce n’est pas pour autant que l’espèce va bien. Sa population est en déclin et, surtout, l’une de ses deux sous-espèces est déjà fonctionnellement éteinte. Il s’agit du rhinocéros blanc du Nord. Mais au début du XXème siècle, c’est l’autre sous-espèce qui était en piètre état ! Des efforts de conservation ont permis au rhinocéros blanc du Sud de remonter la pente. Elle reste toutefois toujours victime de braconnage pour sa corne.

C’est aussi la seule espèce de rhinocéros a être autorisée légalement à être chassée en Afrique du Sud et au Swaziland.

D'autres articles de la catégorie Naissances

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here