C’est un grand soulagement pour les équipes du Zoo d’Upie, dans la Drôme : une semaine après le vol de douze primates en pleine nuit dans son enceinte, huit lémuriens ont été retrouvés.

Animaux en bonne santé

« Nous sommes plus qu’heureux de pouvoir vous annoncer que nous avons retrouvé 8 des Lémurs catta qui avaient été volés la semaine passée à Upie », s’est réjoui le Zoo d’Upie sur sa page Facebook. Il faut dire que toute l’équipe était sous le choc, après le cambriolage d’ampleur qui s’est déroulé dans la nuit du dimanche 22 au lundi 23 août.

Les lémuriens retrouvés ont été examinés par le vétérinaire du parc et semblent en bonne santé. « Ils se portent bien », confirme le parc animalier. Même la femelle qui avait besoin de soins va bien.

Tous pourront donc bientôt retrouver la femelle dominante du groupe, seule rescapée du cambriolage. Sur tout le groupe de makis cattas, c’est en effet l’unique lémurien qui n’a pas été enlevé. Elle a été retrouvée le lendemain matin, seule, errant dans les couloirs vides, par la responsable primates du parc. « Les voleurs n’ont certainement pas réussi à l’attraper », nous avait alors confié Alexandre Liauzu, gérant du Zoo d’Upie.

Quatre primates manquent à l’appel

Cette nouvelle est bien évidemment très réjouissante, car il est très rare que des animaux dérobés en parc zoologique soient retrouvés et rentrent, sains et saufs, chez eux. D’ailleurs, une ombre au tableau demeure : quatre animaux manquent à l’appel.

En effet, douze primates – 10 makis cattas et 2 tamarins labiés – ont été enlevés. Or, 8 animaux ont été retrouvés. 4 autres, 2 lémuriens et le couple de tamarins, sont donc encore recherchés.

Tous ces animaux sont jeunes : chez les makis cattas, il s’agit de bébés et les tamarins labiés venaient d’arriver à Upie dans le cadre d’un programme EEP. Ils ne sont pas encore matures sexuellement.

« Nous sommes très inquiets pour eux. L’enquête continue », a précisé le Zoo d’Upie, qui profite de l’occasion pour remercier la gendarmerie de Chabeuil, en charge de l’enquête. « Un grand merci à la gendarmerie de Chabeuil pour son investissement et son efficacité et un grand merci à vous tous pour votre mobilisation qui a aidé les gendarmes dans leur recherches. »

L’enquête étant toujours en cours, aucune information supplémentaire n’a été fournie pour ne pas perturber le travail des gendarmes. Le Dauphiné Libéré révèle néanmoins qu’un homme a été mis en examen et incarcéré, mardi 31 août, pour vol aggravé et recel. Il a été retrouvé avec une femme dimanche 29 août à bord d’un fourgon avec deux caisses contenant les 8 lémuriens. Selon France Bleu, la femme a depuis été relâchée et aucune poursuite n’a pour l’instant été engagée contre elle. Un autre suspect a également été interpellé.

En revanche, l’appel à témoin reste d’actualité : si vous avez la moindre information permettant de retrouver les animaux et les auteurs des faits, merci de contacter la gendarmerie de Chabeuil au plus vite.

D'autres articles de la catégorie Faits divers

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here