Alors que la France célébrait le 103e anniversaire de l’armistice de la Première guerre mondiale, jeudi 11 novembre dernier, le parc zoologique de Doué-la-Fontaine assistait à un heureux événement…

Une petite femelle de 5,9 kg

Après 205 jours de gestation, l’hippopotame pygmée Leah a en effet donné naissance à une petite femelle prénommée Quilla. Il s’agit de son troisième petit avec le mâle Clafouti, après le mâle Sakassou en 2012 et la femelle Ziama en 2015.

« La petite Quilla se porte bien, rassurent les équipes du Bioparc. Elle restera au chaud dans sa loge auprès de sa mère jusqu’aux beaux jours du printemps, où elle pourra, quand Leah l’y autorisera, aller se promener à l’extérieur. »

En attendant, la petite hippopotame pygmée profite déjà des bienfaits de l’eau en prenant des douches chaudes qu’elle apprécie grandement !

Quilla grandit vite. Alors qu’elle pesait 5,9 kg à la naissance, elle pesait déjà 7,4 kg dix jours plus tard. Une croissance tout à fait normale pour cette espèce, comme l’explique le Bioparc de Doué-la-Fontaine :

« Quilla prend vite du poids : entre 300 et 400 grammes par jour ! C’est grâce au lait très riche de sa mère. »

Si elle continue à ce rythme, elle pourra très bientôt profiter de son bassin intérieur… D’ici quelques jours seulement.

D’après le Bioparc, seules 17 naissances d’hippopotames pygmées ont été enregistrées au cours des douze derniers mois en parcs zoologiques dans le monde.

L’hippo pygmée, espèce en danger

Comme toutes les naissances qui se déroulent bien, la venue de cette petite femelle est bien entendu une heureuse nouvelle pour le parc animalier. Et d’autant plus que l’espèce est malheureusement menacée dans son milieu naturel.

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) classe en effet l’hippopotame pygmée (Choeropsis liberiensis) dans la catégorie « en danger » d’extinction.

On estime qu’il resterait moins de 2500 individus à l’état sauvage, répartis dans les forêts et marécages de Guinée, de Sierra Leone, de Côte d’Ivoire et du Liberia, et principalement à l’intérieur de zones protégées. La menace majeure qui pèse sur eux est la déforestation au profit de l’extension des cultures.

S’il porte le nom d’hippopotame pygmée, ou d’hippopotame nain, ce n’est pas sans raison : en moyenne, il est… quinze fois plus petit que son cousin l’hippopotame. Un individu adulte pèse entre 160 et 270 kg et mesure 1,5 à 1,7 mètre de long.

D’autres parcs zoologiques présente des hippopotames pygmées en France, en plus du Bioparc : le ZooParc de Beauval, le Zoo de la Flèche ou encore le Cerza, qui a également eu une naissance en 2013. Il s’agissait d’une petite femelle de 5,1 kg à la naissance.

D'autres articles de la catégorie Naissances

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here