Le parc animalier seine-et-marnais, qui a ouvert ses portes le 15 août 2020, vient de recevoir un jaguar mâle. Enfin, pourrait-on dire, tant ce transfert a été bousculé par la pandémie mondiale.

Le parc spécialisé dans la faune sud-américaine ParrotWorld a été inauguré cet été avec parmi ses pensionnaires une femelle jaguar au pelage noir dénommée Emma. Un mâle devait la rejoindre très vite mais c’était sans compter sur la crise sanitaire mondiale qui, déjà, avait repoussé l’ouverture du parc au public.

Le mâle tant attendu provient du Zoo de Martinique où il est né le 18 septembre 2018 des amours de Faya et Ulysse.

Ti’Punch le bien nommé devait quitter son île natale plus tôt dans l’année mais le premier confinement – qui a cloué au sol les transports aériens et fermé les parcs animaliers – a retardé son départ. Son arrivée a ensuite été annoncée fin septembre. Malheureusement, le vétérinaire du Zoo de Martinique ayant attrapé la dengue, les autorisations ont pris du retard.

C’est donc en novembre que le beau mâle jaguar de 2 ans a enfin foulé le sol de la métropole, avant d’arriver le 13 du mois à Parrot World où l’attendait l’ensemble des équipes du parc, avec impatience. « Soigneurs, vétérinaires et tous les membres de l’équipe de Parrot World attendaient l’arrivée du jeune jaguar avec impatience et ils étaient tous présents pour l’accueillir », explique en effet le parc dans un communiqué.

L’animal, pour qui il s’agissait du premier transfert, n’a pas semblé craintif ou bouleversé par le long trajet. Eric Vignot, fondateur du parc, explique qu’« à son arrivée au parc, Ti’Punch n’a montré aucune crainte et il est sorti rapidement de sa cage de transport, curieux de découvrir son nouvel environnement ».

Comme dans tout transfert animalier, le nouveau mâle jaguar de Parrot World devrait rester en quarantaine quelques semaines avant d’être mis en contact avec sa nouvelle compagne Emma. « Pour le moment, mâle et femelle ne sont pas en contact visuel et profitent, en alternance, de leur enclos en extérieur », nous précise le parc. « La mise en contact direct des deux animaux dépendra de leur temps d’acclimatation mais aussi de leur maturité et pourra prendre quelques mois. L’équipe du parc espère qu’un couple se formera. »

Et pour cause, le parc a reçu l’autorisation de reproduire les deux animaux !

Parrot World : un jaguar noir et un jaguar fauve

Les jaguars comme les panthères peuvent avoir un pelage de deux couleurs différentes. Il ne s’agit pas de sous-espèce mais d’une mutation génétique appelée mélanisme. Ti’Punch est de couleur fauve tandis qu’Emma arbore un joli pelage noir. L’un comme l’autre compte des ocelles, des petites rosettes noires qui permettent souvent aux soigneurs animaliers de différencier deux félins.

Alors, de quelle couleur seront les descendants de Ti’Punch et Emma si le couple s’entend ? C’est un grand mystère ! Pour la petite histoire, Faya, la maman de Ti’Punch, est un jaguar noir et pourtant elle a donné naissance à deux petits de couleurs différentes. Naya, qui est née le 31 janvier 2017 est comme sa maman de couleur noire, tandis que son deuxième petit, le jeune mâle arrivé en novembre à Parrot World est fauve !

D'autres articles de la catégorie Nouveautés

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here