Une nouvelle espèce africaine a fait son apparition à la Réserve Africaine de Sigean, près de Narbonne. Il s’agit d’un groupe de potamochères, un gros cochon à la fourrure rousse de la même famille que les phacochères.

Un cochon roux

« Une nouvelle espèce aux oreilles de lutin », c’est ainsi que la Réserve de Sigean a présenté ses nouveaux pensionnaires : trois mâles potamochères, deux jeunes en provenance du Zoo d’Amnéville et un adulte arrivé du Wildlands Adventure Zoo Emmen, aux Pays-Bas.

Les potamochères font partie de la famille des suidés – plus communément appelée porcins – tout comme les phacochères, les babiroussas et les sangliers. Ils sont facilement reconnaissables à leur fourrure rousse, au masque blanc sur leur visage et à leurs oreilles pointues ornées d’un pinceau de poils.

Les trois mâles de Sigean ont pris place dans le parc à pied, dans l’ancien enclos des guépards que le visiteur survole à l’aide d’une passerelle. Les potamochères ont pour voisins des girafes réticulées, également visibles sur le parc à pied.

« Cet enclos a été connecté avec celui des koudous du parc à pied… un mixage sympa en préparation ! », nous explique Laurent Fontaine, le chef animalier de la Réserve africaine de Sigean.

Une espèce africaine non menacée

Le potamochère, Potamochoerus de son nom latin, n’est actuellement pas considéré comme une espèce menacée. Il existe deux sous-espèces : Potamochoerus larvatus, le potamochère du Cap qui vit dans l’Est et le sud de l’Afrique et Potamochoerus porcus qui vit en Afrique centrale et occidentale.

Ces animaux sont grégaires et vivent en groupe pouvant aller de 5 à 20 membres. Omnivore, le potamochère est doté, comme son cousin le phacochère, de canines recourbées vers le haut, qui lui permettent de se défendre et de fouiller le sol à la recherche de nourriture.

Phacochère et potamochère : quelles différences ?

Si son cousin de la savane, le phacochère, est plus connu et notamment grâce au célèbre Pumba du dessin animé le Roi Lion, le potamochère est en train de gagner ses lettres de noblesse dans les parcs animaliers français. Ces dernières années, de plus en plus d’établissements ont vu débarquer ces cochons au pelage roux flamboyant marqué par une ligne blanche bien visible le long de la colonne vertébrale. Les phacochères eux, sont brun ou gris.

Autre différence entre les deux espèces, l’habitat. Les amis de Pumba vivent dans les savanes africaines tandis que les potamochères sont plutôt friands d’un habitat forestier. Si les deux espèces aiment se vautrer dans la boue, comme tous les suidés, les potamochères sont d’excellent nageurs ! En anglais, ils sont d’ailleurs appelés « sangliers rouges des rivières »

Enfin, les phacochères sont actifs en journée, tandis que les potamochères sont plutôt nocturnes.

D'autres articles de la catégorie Nouveautés

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here