Comme traditionnellement, beaucoup de parcs animaliers fermeront leurs portes en novembre pour les rouvrir courant février. Cette fermeture hivernale s’explique par plusieurs raisons que les principaux concernés ont bien voulu partager avec nous.

hiver parc sainte croix

Qu’un parc d’attraction ferme durant la mauvaise saison n’étonne personne : garder ouvert un parc de loisir avec peu de flux revient plus cher que de le fermer ! Et oui, sans ouverture au public, pas besoin de personnel ! La fermeture durant les mois les plus froids est donc dans ce cas une nécessité économique. En revanche, pour les parcs animaliers, le problème est tout autre ! Que les visiteurs se déplacent ou non, les pensionnaires ont besoin d’être soignés, nourris, etc. Alors pourquoi donc les parcs animaliers ferment-ils durant l’hiver ?

Il y a moins d’animaux à voir

Passer l’hiver en France ne pose aucun problème à la plupart des animaux qui ont l’habitude des chutes de température dans leur pays d’origine, mais qu’en est-il pour les espèces africaines ou tropicales ? Par exemple, il est dangereux pour une girafe de sortir quand il y a un risque de gelé : avec leurs grandes pattes, une chute pourrait être mortelle. Elles passent donc les mois les plus froids dans leurs loges intérieures, qui sont en général chauffées et non visibles du public. A la Vallée des Singes par exemple, tous les pensionnaires sont concernés : « du fait des températures basses pendant l’hiver, la plupart de nos animaux, originaires le plus souvent de pays chauds, restent beaucoup plus de temps dans leurs bâtiments. Ils sont donc plus difficiles à observer.» Visiter le parc à cette période de l’année pourrait décevoir le public, qui souhaite avant tout voir des animaux. Une problématique qui concerne également le Zoo de la Boissière-du-Doré : en hiver, « nous préférons fermer le parc plutôt que d’avoir des visiteurs déçus et pas toujours compréhensifs. »

beauval loge elephant
A Beauval, en hiver, les éléphants sont plus souvent visibles dans les loges intérieures.

Au Parc de Sainte-Croix en revanche, la plupart des pensionnaires sont plus résistants mais on connait d’autres problématiques : « Les animaux sauvages, habitués à nos climats, ne réclament pas tant d’attention et supportent l’hiver sans aucun problème. Certains herbivores sont mis en pâture d’hiver pour préserver les sols des prairies d’été (comme les cerfs, bisons, boeufs d’Écosse…) et les animaux qui hibernent (comme les marmottes, tortues) passent l’hiver en léthargie dans leurs galeries souterraines à l’abri du froid ou dans la vase. » Et oui ! Marmottes, ours et tortues sont physiologiquement « en pause » pendant quelques mois, alors pourquoi pas le parc ?
Mais alors à quoi ressemble la vie d’un zoo quand il est fermé au public ? Et bien peu de choses changent. Il n’y a bien sûr pas d’animations et de spectacles, mais ce n’est pas pour ça que les animaux mangent moins : « en hiver, nous maintenons, bien sûr, les nombreux nourrissages : 7 par jour et par espèce, comme en saison, pour que nos animaux continuent à vivre leur quotidien dans de bonnes conditions », nous explique-t-on à la Vallée des Singes avant d’ajouter « La vie est très différente, les animaux passant beaucoup plus de temps en intérieur, les soigneurs consacrent un temps plus important au nettoyage. Il est également primordial d’occuper les animaux en créant des enrichissements. »

Quand les engins de chantier remplacent les visiteurs

S’il n’y a pas de visiteurs, les animaux peuvent tout de même assister à un drôle de défilé durant quelques semaines. La fermeture hivernale est en effet le moment parfait pour faire des travaux : rénovation d’enclos vétustes et préparation de la nouveauté de l’année suivante, création d’un nouveau point restauration, etc. Le Zoo de la Boissière-du-doré fermera ses portes le 12 novembre car « le parc est en travaux à beaucoup d’endroits et nous profitons des allées vides pour faire le plus gros des travaux. » Du côté de la Moselle et du Parc de Sainte-Croix, même situation : en hiver, « il nous faut protéger les infrastructures (canalisations, tables et bancs, panneaux, petit train,…). Puis, nous profitons aussi de cette période pour effectuer les travaux de rénovation et les aménagements pour les nouveautés de la prochaine saison (digues, enclos…). Ainsi, les engins de chantier peuvent circuler plus librement et effectuer les missions qui leur sont confiées avant la réouverture. C’est également à cette période que l’équipe pédagogique travaille sur les animations et événements de l’année à venir. »
A ce propos, au Parc animalier de Sainte-Croix, la nouveauté 2018 sera un parcours d’une heure en safari train à la découverte des animaux d’Europe et l’arrivée d’une nouvelle espèce : l’élan !

travaux parc sainte croix
L’hiver dernier, le Parc de Sainte-Croix construisait la maison de ses gibbons.

Parce que se promener en plein air l’hiver ce n’est pas toujours agréable !

Enfin, une raison très factuelle à la fermeture des parcs animaliers l’hiver est la météo ! Exceptés les parties vivariums, les zoos sont bien sûr en plein air ! Pas facile de profiter de sa visite sous la pluie, le vent et le froid ! Et comme le rappelle si bien le Parc Sainte-Croix : « à moins d’avoir une bonne couche de neige, le Parc, en hiver, ne se montre pas toujours sous son meilleur jour. Les arbres sont nus, plus aucune feuille ne les recouvre, les sols, très argileux, sont de vrais tapis de boue. » Même à la Vallée des Singes, on concède que l’intérêt de la visite hivernale est très relatif : « Le parc n’aurait pas le même intérêt puisque notre objectif est de présenter nos primates dans un environnement le plus proche possible de leur environnement naturel, sur de grands territoires arborés. »

Mieux vaut donc reporter sa visite à la fin de l’hiver, quand le soleil reprend le dessus sur le ciel grisonnant ! La plupart des parcs animaliers rouvrent leurs portes pour les vacances scolaires du mois de février. Toutefois, s’ils sont ouverts le week-end, ce n’est pas toujours le cas la semaine !
Enfin, comme le ZooParc de Beauval, le Zoo de la Flèche ou encore le Zoo de la Palmyre, quelques parcs animaliers sont ouverts au public toute l’année mais ils sont rares ! Attention donc à bien consulter le site internet du zoo où vous souhaitez vous rendre si vous ne voulez pas avoir de mauvaises surprises !

D'autres articles de la catégorie Actualités

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here