Avec ses 8 000 locataires, le ZooParc de Beauval accueille assez logiquement chaque année de nombreux bébés. En attendant le cru 2016, et peut être la nouvelle d’une grossesse de Huan Huan, la femelle panda, retour sur les dernières naissances de 2015, et sur un événement inhabituel qui s’est déroulé hier.
zoo de beauval
En effet, un événement particulier a eu lieu hier, mardi 24 mai, côté éléphant. N’Dala, l’une des femelles du ZooParc de Beauval, a été inséminée dans l’espoir de voir naître un éléphanteau. Pour l’occasion, deux spécialistes mondiaux de l’insémination de grands mammifères s’étaient rendus au zoo situé dans le Loir-et-Cher afin de procéder à cette délicate opération aux côtés de l’équipe vétérinaire. La semence utilisée pour l’insémination provient de la banque de sperme d’éléphants sauvages mise en place à Beauval. Accessible à tous les zoos, cette banque a déjà permis de faire naître plusieurs éléphants en Europe. En France, Rungwe, né en juillet 2012 au ZooParc de Beauval, a été conçu par insémination.

L’avenir nous dira si l’opération sur N’Dala connaîtra la même réussite. Le suivi hormonal réalisé grâce aux prises de sang hebdomadaires permettra aux vétérinaires de confirmer si la femelle est gestante. S’il doit avoir lieu, un pic révélateur du taux de progestérone devrait se produire dans 3 mois. Durant le 4ème mois de grossesse, il sera temps de réaliser la première échographie pour visualiser le petit éléphanteau. La gestation d’ un éléphant d’Afrique dure de 20 à 22 mois, presque deux ans !

Retour sur les naissances hivernales à observer ce printemps

bébés lions
Chez les primates tout d’abord :

  • Yamba et kiwano, respectivement nés le 29 décembre 2015 et le 11 janvier 2016 de deux femelles différentes, sont bien sûr les dignes descendants d’Asato, le célèbre gorille dos argenté du ZooParc de Beauval.

Les petits fauves nés cet hiver sont aussi toujours visibles :

  • Tangse et Masat, 2 jeunes mâles tigres de Sumatra nés le 13 décembre dernier, sont sortis de leur loge chauffée avec les beaux jours. Les visiteurs peuvent enfin les observer dans leur enclos.
  • Malawi, l’une des lionnes de Beauval, a mis au monde le 12 octobre 2015 quatre lionceaux prénommés Virunga, Atlas, Lawaya et Tswanga.

Le cru 2016 a déjà débuté avec les naissances de deux dromadaires, un mâle, nommé Bob, et une femelle, Haley.

Articles Connexes