Un heureux événement s’est produit le 8 septembre dernier au zoo de Martinique : un petit jaguar a vu le jour. Il rejoint ainsi sa sœur, née en janvier 2017 au sein du parc.

Jaguar zoo de Martinique
La maman Faya et son petit dernier.

L’un est tacheté, l’autre est noir mais tous les deux sont frères et sœurs. Et oui, la famille jaguar s’agrandit au zoo de Martinique.

Naissance d’un petit mâle

Le 8 septembre dernier, un petit jaguar mâle a en effet pointé le bout de son museau au Carbet. Il est né de l’union de la femelle Faya et du mâle Ulysse, déjà parents d’une petite femelle prénommée Naya. Cette dernière est née le 31 janvier 2017 et arbore un pelage noir, comme celui de sa mère. Le petit dernier, en revanche, tient plus du père avec son pelage fauve recouvert de taches – appelée ocelles – noires.

Trouver un nom au bébé jaguar

Le petit n’a pas encore été baptisé. Le zoo de Martinique a invité les internautes à faire des propositions sur sa page Facebook. Seule consigne à respecter : trouver un nom en rapport avec la Martinique. L’équipe du parc animalier procédera ensuite à une sélection et retiendra deux noms parmi toutes les suggestions. Ces deux noms seront ensuite soumis au vote du public.

https://www.facebook.com/zoodemartinique/videos/1921768924609468/

Le mélanisme chez les félins

Si le frère et la sœur – tout comme le père et la mère d’ailleurs – sont de couleurs différentes, cela ne veut pour autant pas dire qu’ils ne sont pas de la même famille. L’un n’est pas un jaguar et l’autre une panthère noire, comme pourraient le penser certains. Il s’agit bel et bien de deux jaguars mais dont la pigmentation de la peau diffère. Cette distinction provient d’une mutation génétique qui touche un faible pourcentage de jaguars, mais aussi de léopards et de pumas. On parle de « mélanisme ». Contrairement à ce que l’on pourrait croire, cette mutation génétique n’est pas un handicap ou une tare. Au contraire, des scientifiques pensent même que cela avantage le félin dans la nature en facilitant son camouflage et, par la même occasion, la traque de ses proies.

D'autres articles de la catégorie Naissances

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here