La décision avait été rendue publique en octobre dernier et est maintenant effective : le zoo de Lille, l’un des parcs animaliers les plus visités de France, devient payant à partir du lundi 8 mai 2017.

Panda roux au zoo de Lille, qui devient payant le 8 mai 2017

Entre 2€ et 4€ par personne

A partir d’aujourd’hui, le zoo de Lille devient payant pour tout visiteur n’habitant ni à Lille, ni à Lomme, ni à Hellemmes, à condition qu’il ait auparavant demandé son Pass Zoo. Il en va de même pour les centres de loisirs, écoles maternelles et élémentaires, maisons de quartier qui ne sont basées sur aucune de ces trois communes. Le droit d’entrée s’élève désormais à 4€ par adulte et à 2€ par enfant de plus de 5 ans. A partir de deux parents et deux enfants, un tarif préférentiel s’appliquera : le prix sera fixé non pas à 12€ mais à 10€, puis il faudra ajouter 1,50€ par enfant supplémentaire. Enfin, un abonnement annuel est également disponible. Son tarif est de :

  • 14€ pour un adulte
  • 8€ pour un enfant de 5 à 17 ans inclus
  • 36€ pour une famille de 2 adultes et 3 enfants maximum.

Une mesure « juste », selon la municipalité lilloise

Cette décision, votée par la municipalité lilloise au début du mois d’octobre 2016, avait provoqué de vives réactions : plusieurs habitants des communes ne profitant pas de la gratuité s’en étaient insurgés – et s’en insurgent encore. Pourtant, la décision est simplement motivée par le fait que la gratuité du zoo de Lille n’en était pas vraiment une : jusqu’à présent, la totalité des frais de fonctionnement du parc (soins, entretien, nourriture des animaux…) était assumée par les impôts des contribuables de Lille, Lomme et Hellemmes. Or, selon la municipalité lilloise, sur les 850 000 à un million de visiteurs accueillis chaque année par le parc animalier, seulement un cinquième provient de l’une de ces trois communes… Un mode de financement que les principaux concernés pouvaient sans aucun doute qualifier d’injuste.

Grâce à cette mesure, le zoo de Lille espère proposer de nombreuses nouveautés chaque année à ses visiteurs. Plusieurs rénovations ont déjà pu être effectuées cet hiver : le parc, premier site touristique du Nord-Pas-de-Calais, abritait 70 espèces en 2016 contre environ 110 aujourd’hui ! Une grande volière, à l’image de celle de Doué-la-Fontaine, a notamment vu le jour : elle s’étale sur 750 m² et 10 mètres de haut. Parmi les nouvelles espèces, on trouve également renards polaires, tatous, wallabies, chats de Pallas, loutres cendrées, mangoustes… Ces nouveautés suffiront-elles à faire oublier les 4€ d’entrée ? Nous aurons la réponse à la fin de la saison 2017 !

D'autres articles de la catégorie Actualités

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here