L’an dernier, trois bébés tigres de Sibérie ont été interceptés à l’aéroport de Beyrouth, au Liban, alors qu’ils allaient être expédiés (officiellement) vers un zoo en Syrie qui n’existe plus. Grâce à l’association Tonga Terre d’Accueil*, ils ont trouvé un nouveau foyer à l’Espace zoologique de St Martin la Plaine, en Rhône-Alpes.

Tigres Tonga Terre d'Accueil

May, Tania et Antoun ont été découverts alors qu’ils n’étaient âgés que de quelques semaines.

En mars 2017, les agents des douanes de l’aéroport de Beyrouth ont découvert une caisse en bois qui a immédiatement piqué leur curiosité. Et ce qu’ils découvrent à l’intérieur est bien plus surprenant : trois bébés tigres de Sibérie. En transit depuis l’Ukraine, la caisse avait pour destination la Syrie. Une fois arrivés là-bas, les petits félins auraient dû rejoindre un zoo qui n’existe plus aujourd’hui, laissant penser qu’ils étaient vraisemblablement plutôt destinés à un trafic international d’espèces sauvages. Mais c’est surtout leur état de santé qui a le plus interpellé les douaniers libanais.

Des tigres rongés par les vers

Enfermés dans cette caisse durant sept jours, les petits félins se trouvaient en effet dans un très mauvais état lorsque les autorités les ont trouvés. Amaigris et déshydratés, ils étaient également rongés par les vers et nécessitaient des soins vétérinaires d’urgence. Sans compter qu’après de longues journées entassés les uns sur les autres, les tigrons ont fini par recouvrir le sol de leur caisse d’urine et d’excréments, augmentant davantage les risques sanitaires.

May, Tania et Antoun

May, Tania et Antoun ont pris leurs nouveaux quartiers début avril

Travail conjoint entre Animals Lebanon et Tonga Terre d’Accueil

Pendant de longs mois, l’association libanaise Animals Lebanon s’est battue pour obtenir que l’on retire les tigres à leur propriétaire. La décision tombe finalement le 6 juin 2017 : sous l’impulsion du premier ministre Saad Hariri, le gouvernement donne l’autorisation à l’organisme de récupérer les petits félins en attendant de leur trouver un foyer approprié. Et c’est l’association française Tonga Terre d’Accueil, avec qui son homologue libanais a noué de solides liens au fil des ans, qui est choisie pour cette mission. Les trois tigres sont envoyés au siège de Tonga, à St Martin la Plaine (42), en juillet. Là, ils ont pu se reposer et se remettre sur pied dans un sanctuaire à l’abri de tous. Un soigneur animalier et un vétérinaire se sont occupés d’eux pendant toute la durée de leur convalescence.

Désormais visibles à St Martin de la Plaine

Aujourd’hui bien remis de leur aventure, les jeunes tigres de seize mois prénommés Antoun (mâle), May et Tania (femelles) ont quitté leur enclos de Tonga Terre d’Accueil pour rejoindre l’Espace zoologique de St Martin la Plaine, à quelques centaines de mètres de là. Depuis le week-end de Pâques, le public peut donc les voir prendre possession de leur nouveau foyer… et découvrir leur incroyable histoire qui a bien failli mal se terminer.

*Tonga Terre d’Accueil est une association créée en 2008 par Pierre Thivillon, fondateur de l’Espace zoologique de St Martin la Plaine. Sa principale mission consiste à récupérer des animaux sauvages abandonnés ou saisis par les autorités pour les soigner et leur trouver un endroit où vivre dans de meilleures conditions.

Articles Connexes