C’est une bien belle histoire que nous raconte aujourd’hui le Safari de Peaugres, parc animalier situé en Rhône-Alpes. L’histoire est celle de Zoé, une femelle guépard qui, sans l’intervention de l’équipe du zoo, aurait pu ne jamais grandir. Explications.

guépards maman et bébé
Sun, la maman adoptive, et Zoé, au Safari de Peaugres.

Zoé, « vie » en grec, a vu le jour au Safari de Peaugres le 31 mai 2016. Il s’agit de la première portée de sa mère, Barafu. Malheureusement pour la maman guépard, son second petit décède très vite. Un événement qui n’est pas rare chez l’espèce où plus de 30 % des petits ne dépassent pas le premier mois. C’est là que la situation se corse pour Zoé. Sa mère n’ayant plus qu’un seul petit, elle ne produira très vite plus assez de lait pour allaiter la nouveau-née, en tout cas pas assez longtemps pour permettre à la petite d’être sevrée.
Les soigneurs du Safari de Peaugres ont conscience que la vie de la petite femelle est menacée. Deux choix s’offrent à eux :

  • Nourrir Zoé à la main, ou plutôt au biberon, ce qui signifie qu’elle ne pourra jamais avoir une relation normale avec les autres animaux de son espèce, étant trop imprégnée par l’Homme.
  • Laisser faire la nature et Zoé s’éteindre comme cela aurait été le cas si elle était née à l’état sauvage.

Devant ce choix cornélien, la solution viendra de la directrice du zoo, le Dr Christelle Vitaud qui décide de tenter le tout pour le tout en faisant appel à une pratique courante chez certaines espèces : l’adoption. Aucun cas n’a encore été observé chez le guépard mais, face aux choix peu satisfaisants qui s’offrent à elle, l’équipe du Safari de Peaugres décide de tenter l’aventure… d’autant plus que Sun, une autre femelle guépard, excellente maman, a donné naissance elle-même à deux mâles trois semaines avant la mise au monde de Zoé.

Pour maximiser les chances de cette adoption, l’équipe décide d’introduire la petite non pas auprès de Sun mais auprès de Yaël et Yoga, ses deux petits. Le 5 juin dernier, profitant de la sortie quotidienne de la maman, Zoé est placée avec les petits mâles que l’équipe stimule afin que l’odeur de leur urine couvre celle de la petite, inconnue de la maman guépard. Un pari risqué ! « Les yeux rivés sur la caméra de surveillance, l’équipe zoologique retient son souffle en faisant entrer Sun dans l’enclos » explique le parc animalier dans un communiqué de presse. Mais un pari réussi comme vous pouvez le voir dans la vidéo tournée lors de cette adoption.

Plus de deux mois plus tard, Zoé est restée plus frêle que ses deux frères d’adoption mais est totalement intégrée à cette nouvelle famille qui lui a sauvé la vie. Les visiteurs peuvent d’ailleurs voir tous les jours les trois bébés guépard jouer avec leur mère, biologique ou d’adoption.

D'autres articles de la catégorie Actualités

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here