Désormais en meilleure santé, cette « vache de mer » a pu quitter son bassin de soins intensifs pour trouver un nouveau foyer. L’animal est parti pour le parc zoologique de Paris où il a retrouvé trois de ses congénères.

Kaï le lamantin

En Guadeloupe, il est le symbole vivant d’une tentative de réintroduction du lamantin dans les Antilles ayant échoué : Kaï, le lamantin originaire du zoo de Singapour, s’apprête à voguer vers de nouvelles eaux.

Accueil au parc zoologique de Paris

L’information a été reprise par plusieurs médias antillais ainsi que directement par le parc national de Guadeloupe sur sa page Facebook : Kaï a quitté l’archipel le mardi 16 octobre. Destination : Paris, et plus précisément l’ancien parc zoologique de Vincennes ! Il a ainsi rejoint trois de ses congénères, Tinus, Herbert et Husar, dernier arrivé en 2016. Des femelles devraient bientôt les rejoindre, en provenance du zoo de Nuremberg. Afin d’assurer un tel voyage – plus de 6 700 km et l’océan Atlantique à traverser – plusieurs mesures de sécurité ont été prises, ainsi que le rapporte Guadeloupe la 1ère. Une cage sur-mesure a été fabriquée pour transporter l’animal dans les meilleures conditions possibles. Elle permettait surtout aux deux vétérinaires qui ont fait le voyage avec Kaï – celui du parc zoologique de Paris et le vétérinaire du centre de soins de Blachon – de vérifier ses constantes et de le maintenir humide durant les 8 heures de vol. Au total, une douzaine de personnes ont été nécessaires pour assurer les différentes opérations de manipulation de l’animal.

Une décision urgente

Pourquoi un tel transfert ? Tout simplement parce que l’état du lamantin s’est amélioré et a permis le voyage. Depuis juillet 2017, il était en convalescence dans un bassin de soins intensifs à Blachon, en Guadeloupe. Les membres du comité d’orientation régional (COR) qui pilotent désormais le programme se sont réunis pour la première fois le 28 juillet dernier et ont, depuis cette date, fait connaître leurs motivations, à savoir trouver un nouveau foyer pour Kaï dès que son état de santé le permettrait. « Le parc national n’a pas vocation à garder des animaux en captivité en-dehors du cadre d’un protocole scientifique, il est par conséquent préférable qu’il soit transféré vers un établissement pouvant l’accueillir convenablement dans les meilleurs délais », rappelle le parc national de Guadeloupe dans un communiqué de presse. Après plus d’une année passée sous la surveillance des équipes du parc national, « Kaï est désormais en bonne santé », assurent-elles. Plus question toutefois de retenter une réintroduction dans l’immédiat.

La réintroduction du lamantin aux Antilles

Il faut dire que l’expérience avait plutôt tourné au vinaigre. Pour rappel, la Guadeloupe avait tenté de relâcher deux lamantins dans la baie du Grand Cul-de-Sac en 2016 : Kaï et son congénère Junior, tous deux originaires du zoo de Singapour. Ensemble, ils devaient marquer la première étape d’un processus de réintroduction concernant plusieurs lamantins dans les Antilles. Seulement voilà : Junior est mort rapidement – le 2 octobre 2016 – des suites d’une infection rénale. Quant à Kaï, il est tombé malade quelques mois après et a dû être capturé pour être soigné, mettant ainsi un terme à cette opération financée à hauteur de 3,5 millions d’euros par l’Europe.

Un projet en stand-by

« Tout projet de réintroduction s’inscrit sur le long terme, temporise le parc national de Guadeloupe. L’expérience de Kaï a permis d’avancer sur des méthodes adaptées pour la réintroduction de ces espèces. » Tout n’est donc pas interrompu, au contraire. « Le COR capitalise sur cette expérience pour conforter de nouvelles modalités de réintroduction du lamantin en Guadeloupe, comme le relâcher direct d’animaux semi-sauvages en milieu naturel. Des études de faisabilité et d’analyse des risques sont attendues d’ici la fin du mois. » De son côté, l’Europe a suspendu toute aide financière au projet et se réunira en mars 2019 pour se prononcer sur la poursuite ou non du programme. Par ailleurs, l’idée de racheter des lamantins au Mexique, évoquée à un moment donné, n’est plus d’actualité.

D'autres articles de la catégorie Actualités

3 Commentaires

  1. Bonjour,
    je souhaite savoir où avez-vous eu l’information sur la prochaine arrivée des femelles lamantins de Nuremberg ?
    Aux dernières nouvelles, le parc de Nuremberg n’a qu’une seule femelle lamantin.
    Ou bien viendront-elles d’autres parcs, en passant par le parc de Nuremberg ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here