Retour sur les origines de ce parc animalier niché au cœur des Alpes, dans la vallée de Chamonix, à 1 500 mètres d’altitude, et qui offre à ses visiteurs une vue imprenable sur le Mont Blanc.

parc merlet - bouquetin

Un jeune bouquetin recherche la fraîcheur au creux d’un arbre – août 2016.

Historique du Parc de Merlet

Situé aux Houches, près de Chamonix, le Parc de Merlet est l’un des parcs animaliers les plus réputés de Haute-Savoie. A l’origine, Merlet serait, selon la légende, le premier village habité de la vallée. Amoureux de l’endroit, un Suisse a racheté entre les deux guerres chaque parcelle aux paysans qui résidaient là dans l’idée de transformer l’espace en un seul domaine de plusieurs hectares. Lorsqu’il atteint un âge avancé et n’ayant pas de descendance, il cède le site en viager à la famille Cachat dont le fils, Philippe, est un véritable passionné de nature. Il décide d’ailleurs d’y fonder en 1967 un parc animalier respectueux de l’environnement, sans enclos, et au sein duquel les visiteurs pourraient entrer en contact direct avec les animaux. Une nouveauté pour l’époque, car très peu de parcs dits d’immersion existent alors. Après plusieurs années de travaux d’aménagement – ce qui n’était pas une mince affaire à 1 500 mètres d’altitude ! – le Parc de Merlet s’étend aujourd’hui sur 21 hectares de prairies, forêt d’épicéas et de rochers où plusieurs espèces typiques des Alpes évoluent en totale liberté, et est toujours exploité par la famille Cachat. La fille, Claire, en est aujourd’hui la responsable.

Les chiffres clés du zoo

parc merlet - haute savoie

Année de création : 1967
Nombre d’animaux : environ 80
Superficie : 21 hectares
Employés : 7 en saison (restaurant et boutique souvenirs compris)

Tarifs :

Adulte : 7 €
Enfant (de 4 à 14 ans) : 4€

Adresse :

2495, chemin de Merlet
74130 Les Houches

Ouverture :

Tous les jours (sauf lundi) de mai à septembre de 10h à 18h, de juillet à août de 9h30 à 19h30. Possibilité de visiter le parc pendant l’hiver accompagné d’un guide, sur réservation et sous réserve d’un nombre minimum de participants.

femelle bouquetin - parc merlet

Une étagne, femelle du bouquetin, sur le qui-vive au passage de quelques randonneurs.

Les animaux du Parc de Merlet

Chamois, bouquetins, mouflons, daims, cerfs ou encore marmottes… Au total, plus de 80 animaux de la faune alpine évoluent dans ce parc tout au long de l’année, et ce en parfaite sécurité. Protégés dans l’enceinte du parc, ses résidents n’ont en effet rien à craindre et sont tenus à l’écart de tout prédateur éventuel comme les renards, les lynx et les loups. Avec le temps, ils ont même appris à ne pas trop avoir peur des hommes, et sont facilement observables depuis les sentiers de randonnée prévus à cet effet. Si bien qu’en l’espace de 2h seulement, les visiteurs peuvent apercevoir une grande variété d’espèces alpines difficilement observables à l’état sauvage – les bouquetins, par exemple, aiment particulièrement gambader sur des versants de montagnes abruptes à plus de 3 000 mètres d’altitude !

parc merlet - marmotte

Une marmotte jauge l’environnement avant de se risquer en-dehors de son terrier en toute sécurité.

Emblèmes des Alpes, les marmottes font logiquement partie des stars du Parc de Merlet. Réparties en deux grandes familles, ces petits herbivores de 3 à 6 kilos sont visibles sur deux sites : l’altiport, au centre du parc, et le chalet des marmottes, dans la partie basse du site. D’ordinaire très craintives, les marmottes ne se laissent pas facilement approcher… sauf à l’heure du goûter, servi à 17h pendant l’été. Heureusement pour les visiteurs, ces petites peluches sont d’incorrigibles gourmandes !

parc merlet -bouquetin des alpes

Le bouquetin des Alpes vit sur les hauts sommets, parfois à plus de 3 000 mètres d’altitude.

Figure imposante du parc, le bouquetin est aussi baptisé « seigneur des montagnes » à cause de ses énormes cornes qui peuvent atteindre chez un mâle adulte 1 mètre de long et peser jusqu’à 5 kilos la paire ! Plusieurs spécimens habitent le Parc de Merlet, accompagnés de leurs femelles appelées « étagnes », dont les cornes et la carrure sont nettement moins volumineuses.

parc merlet- chamois

Incapable de tenir sur ses pattes à sa naissance, ce jeune chamois femelle baptisé Cabriole a été élevé au biberon par les soigneurs du Parc de Merlet.

Véritables antilopes des montagnes, les chamois sont capables d’atteindre des pics de vitesse à 50 km/h. Si la femelle est plus fine que le mâle, tous deux portent de petites cornes recourbées à la base du crâne. Le Parc de Merlet compte plusieurs individus, dont deux jeunes jumeaux nés entre le 28 et le 29 mai 2016.

D’autres espèces peuplent le Parc de Merlet : des cerfs sika, des chevreuils, des daims, des mouflons et même un couple de lamas, originaire d’Amérique latine et plus précisément des Andes.

Visiter le parc en toute intimité

Fermé au grand public une partie de l’année – du 1er octobre au 30 avril – le Parc de Merlet peut toutefois être visité pendant l’hiver sous certaines conditions. Les personnes intéressées doivent se renseigner auprès du site et demander à réserver une demi-journée ou une journée complète, et atteindre un certain nombre de participants. Car cette visite nécessite l’accompagnement d’un guide de moyenne montagne.

Pour les passionnés, le Parc de Merlet propose également des stages « photographe animalier ». Plusieurs formules sont possibles : à la journée ou sur deux jours complets. Le groupe de participants peut alors s’exercer en toute tranquillité – le parc leur est exclusivement réservé sur toute la période – et sous les conseils avisés d’un photographe animalier professionnel. Pour en savoir plus, consulter le programme détaillé.

parc merlet - bouquetins qui courent

Une famille bouquetin traverse l’une des grandes étendues d’herbes du parc.

Services proposés par le parc

Cet endroit préservé en pleine vallée touristique fortement peuplée souhaite faire la part belle à l’environnement en sensibilisant son public à la fragilité de cet écosystème. Et pour défendre ce positionnement, le Parc de Merlet multiplie les initiatives en ce sens : toilettes sèches, offre de covoiturage, installation solaire et hydroélectrique pour des énergies 100% renouvelables et même un partenariat avec le Plan Climat Territorial – une démarche visant à diminuer les émissions de gaz à effet de serre – ont été mis au point. Plusieurs animations centrées sur la sensibilisation du public sont également proposées tous les jours en juillet et en août.

A l’entrée du parc, un restaurant et une boutique souvenirs proposent aux visiteurs de se restaurer en profitant d’une vue panoramique sur le Mont Blanc ses 4 807 mètres de haut, ou de repartir avec une peluche marmotte ou autre souvenir de leur passage au parc. Et pour en apprendre plus sur ce site, une salle d’exposition a été créée. Là, des reportages photos et des vidéos permettent de découvrir les origines du Parc de Merlet, l’histoire de ses occupants et la philosophie défendue par les fondateurs.

Exemples d’animations qui ont lieu tous les jours pendant la période estivale :

  • animation « la montagne et ses secrets » vers 14h (sous réserve d’une météo dégagée)
  • découverte « bois et cornes » vers 15h
  • goûter des marmottes tous les jours à 17h

Quelques photos du Parc de Merlet

Articles Connexes