Un bébé anoa, espèce connue pour être le plus petit bovidé au monde, vient de voir le jour dans ce parc animalier des Yvelines. La dernière naissance de ce type en France remonte à 2007 !

Naissance d'un anoa à Thoiry

Cela faisait douze ans que ce n’était plus arrivé en France, assure le ZooSafari de Thoiry : un bébé anoa vient de pointer le bout de son nez !

Une naissance peu commune

Le petit mâle est né de l’union du couple reproducteur arrivé à Thoiry en 2016. La dernière fois que l’espèce s’est reproduite avec succès dans un parc animalier français, c’était en 2007 ! L’heureux événement qui s’est produit dans les Yvelines réjouit donc doublement les équipes du parc animalier.

D’autant que l’espèce est menacée mais aussi peu répandue en captivité. « Présente uniquement dans deux zoos en France, dont le ZooSafari de Thoiry, on recense seulement 45 individus dans la totalité des zoos européens », souligne le parc qui a célébré récemment ses 50 ans d’existence.

L’anoa, un petit bovidé originaire d’Indonésie

Un anoa, voilà un drôle de nom ! Il s’agit pourtant bien d’un animal, et plus précisément un bovidé qui vit, dans la nature, dans les plaines de l’île des Célèbes, en Indonésie. Son aire de répartition est petite et ne dépasse pas les 5000 km².

En plus de porter un nom peu commun, ce mammifère herbivore présente une autre caractéristique étonnante : sa taille. Il s’agit en effet du plus petit bovidé au monde ! « Mesurant moins d’un mètre au garrot à l’âge adulte, le petit à la naissance ne dépassait pas les 40 cm, détaille le ZooSafari de Thoiry. Son corps est majoritairement noir avec quelques poils bruns et les pattes blanches ou jaunâtres. »

Une espèce en danger d’extinction

Cette naissance à Thoiry est d’autant plus une bonne nouvelle que l’espèce – Bubalus depressicornis – est menacée et classée « en danger » d’extinction par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

L’organisme basé en Suisse estime d’ailleurs qu’il en resterait moins de 2500 dans la nature désormais et leur population continue de décliner. « La population d’anoas des plaines a considérablement diminué ces dernières années, confirme le ZooSafari de Thoiry. Les principales menaces qui pèsent sur cette espèce sont la chasse et la perte de son habitat. »

Lorsqu’il atteindra l’âge adulte, le petit anoa qui vient de naître partira dans un autre parc zoologique en Europe afin de former, à son tour, un couple reproducteur. En effet, l’anoa fait l’objet d’un programme européen d’élevage (EEP) supervisé par l’EAZA. Le coordinateur européen de cet EEP est le zoo de Leipzig, en Allemagne.

D'autres articles de la catégorie Naissances

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here