Ouistitis pygmées, étourneau de Bali et flamants roses rejoignent le parc animalier situé à Argelès-Gazost, dans les Hautes-Pyrénées.

Ouistitis pygmées Pyrénées

En début d’année, nous vous annoncions l’arrivée de nouvelles espèces – dont les pandas roux et les loutres cendrées – au Parc animalier des Pyrénées. En ce mois d’octobre, l’établissement a encore une fois accueilli de nouveaux pensionnaires.

Ouistitis pygmées et flamants roses

Parmi eux, deux ouistitis pygmées. Le mâle arrive du zoo de Krefeld en Allemagne et la femelle du zoo de Mulhouse. Comme son nom le sous-entend, il s’agit de l’espèce de singe la plus petite au monde. Adultes, les ouistitis pygmées ne pèsent pas plus de 120 grammes ! « Ce couple a pris place dans son nouvel espace et s’est manifestement vite acclimaté au vu du dynamisme des deux primates », rapporte le parc animalier. Autre transfert depuis le parc zoologique de Mulhouse, deux jeunes flamants roses ont rejoint le Parc animalier des Pyrénées. Tous ces nouveaux arrivants ont pris leurs quartiers dans la soirée du 10 octobre.

Un compagnon pour l’étourneau de Bali

Etourneau de Bali
Etourneau de Bali.

Bonne nouvelle pour la femelle étourneau de Bali, résidente de cet établissement depuis un petit moment : elle ne sera désormais plus seule puisqu’un mâle vient de la rejoindre. Cet oiseau endémique de l’île de Bali (Indonésie) – de laquelle il tire d’ailleurs son nom – arrive du zoo de Cologne, en Allemagne. L’espèce étant « en danger critique d’extinction » selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), les équipes du parc espèrent que le couple nouvellement formé donnera naissance à plusieurs oisillons dans un avenir proche. L’étourneau de Bali fait d’ailleurs l’objet d’un programme européen d’élevage (EEP) auquel participe le Parc animalier des Pyrénées.

Et bien d’autres nouveautés

Toujours dans le cadre d’échanges avec d’autres parcs animaliers, une dizaine de pies bleu et deux coatis à nez blanc ont quitté le Parc animalier des Pyrénées. Autres nouveautés marquantes, l’annonce de l’ouverture prochaine d’un nouveau logement au cœur du site. Baptisé « Le Refuge », cet écolodge perché sur les hauteurs et surplombant les Pyrénées ouvrira ses portes en avril 2019. Il offrira aux visiteurs la possibilité de passer la nuit sur place, au milieu des marmottes, daims, cerfs, bouquetins et autres ongulés des montagnes. « Partager une nuit avec notre colonie de marmottes – les stars du parc – nos visiteurs en rêvaient depuis longtemps, déclare Serge Mounard, directeur du site. Proposer ce nouvel hébergement insolite fait partie des nombreuses surprises que nous réservons au public pour célébrer les vingt ans du parc la saison prochaine. »

D'autres articles de la catégorie Actualités

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here