De nombreux bébés sont nés depuis le début de l’année dans ce parc animalier de Plaisance-du-Touch, près de Toulouse.

Naissances au Zoo African Safari

Le printemps démarre tout juste mais le carnet rose du Zoo African Safari est déjà bien rempli. Depuis janvier 2019, plusieurs naissances ont eu lieu. Toutes se sont déroulées de façon naturelle, sans intervention des soigneurs animaliers ou du vétérinaire.

Naissance de plusieurs marsupiaux

Parmi la douzaine de bébés nés dans ce parc animalier du Sud-Ouest, plusieurs marsupiaux. A commencer par un wallaby des rochers, né le 23 janvier. Ce petit marsupial originaire d’Australie se distingue des autres wallabies par ses membres inférieurs de couleur jaune orangé et sa queue rayée de noir. Il est également un peu plus petit que d’autres wallabies, mais il est toutefois capable de faire des bonds de 4 mètres ! Un atout de taille en milieu naturel, puisque le wallaby des rochers vit dans des zones très escarpées, ainsi que le laisse entendre son nom.

Un autre wallaby, de Bennett cette fois, est également né au Zoo African Safari. Comme pour le bébé kangourou né récemment, le parc animalier a annoncé cette grande nouvelle sur sa page Facebook, fin février. Les deux petits, très jeunes et fragiles, restent toutefois encore sous surveillance et à l’abri, dans la poche ventrale de leur mère.

Reproduction d’une espèce éteinte à l’état sauvage

Fait plutôt exceptionnel, le Zoo African Safari a réussi à faire se reproduire l’oryx algazelle, une espèce déclarée éteinte dans la nature par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Trois petits – deux femelles et un mâle – sont nés fin janvier et début février. Malheureusement, un petit est décédé début mars.

L’espèce fait l’objet d’un programme européen d’élevage (EEP) qui aide à des projets de réintroduction en milieu naturel. « Nous avons participé à la phase initiale d’un programme de réintroduction de l’oryx algazelle en envoyant l’une de nos femelles aux Emirats Arabes Unis », rappelle le Zoo African Safari.

Cobes, nyala, chevreaux, babouins de Guinée et maras de Patagonie

Trois naissances ont également eu lieu du côté des antilopes. Deux petits cobes lechwe sont nés en novembre 2018 puis en janvier 2019, ainsi qu’un petit cobe à croissant, qui a pointé le bout de son nez le 12 mars.

Toujours chez les herbivores, un bébé nyala est né lui aussi le 12 février. Le nyala est un grand ongulé originaire d’Afrique. Sa robe est zébrée de fines lignes blanches. Les mâles se distinguent très aisément des femelles par une plus grande carrure mais surtout parce qu’ils portent deux grandes cornes sur la tête.

Le 6 mars, ce sont deux petits maras de Patagonie qui ont à leur tour vu le jour. Originaire comme son nom l’indique d’Argentine, cette espèce est l’un des plus gros rongeurs au monde, avec le capybara et le castor.

A la mini-ferme, ce sont désormais « les stars », d’après le Zoo African Safari. Qui ça ? Eh bien les trois petits chevreaux nés fin février. Mais ils pourraient se voir ravir la vedette par les petits babouins de Guinée nés le 10 et le 20 février. Ou le bébé nyala, ou les oryx ou les maras ou encore les marsupiaux… Avec tous ces bébés, difficile de savoir où donner de la tête !

D'autres articles de la catégorie Naissances

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here