Cet événement rarissime est une bonne nouvelle pour la conservation de cette espèce menacée dans la nature, dont la population sauvage a chuté de 50 % ces quarante dernières années.

Bébé siamang Auvergne

Le Parc Animalier d’Auvergne peut de réjouir : un bébé siamang est né le 13 septembre dernier !

Une naissance aussi inattendue qu’exceptionnelle

Cet événement est à marquer d’une pierre blanche tant il est rare en France. L’espèce, elle-même, n’est pas très courante en captivité sur le territoire national. D’ailleurs, les chiffres parlent d’eux-mêmes : cette année, il s’agit de la seule naissance de siamang dans l’Hexagone, et de la troisième en Europe ! L’arrivée de ce petit gibbon est d’autant plus exceptionnelle que les soigneurs animaliers du Parc Animalier d’Auvergne n’avaient rien vu venir. « On ne s’y attendait pas », confie Marie Demoulin, chargée de communication, à nos confrères de France 3 régions. Il s’agit d’autant plus d’une bonne nouvelle que l’espèce est en danger dans la nature. Elle fait d’ailleurs l’objet d’un programme européen d’élevage (EEP) chapeauté par l’EAZA.

La famille se porte bien

A la naissance, le petit ne pesait que 500 grammes, ce qui est tout à fait dans la normale pour un bébé siamang. Aujourd’hui, alors qu’il vient tout juste de fêter ses 1 mois, il a déjà doublé de volume et pèse 1 kilo. Ce bébé gibbon, qui n’a pas encore de nom, passe le plus clair de son temps accroché à sa mère Honey, comme le font bon nombre de singes arboricoles. Bientôt, il arborera comme ses parents un pelage dense et noir.

Un singe en voie de disparition

Le siamang est une espèce de gibbon qui vit dans les forêts de Sumatra, en Indonésie, de Malaisie et de Thaïlande. Arboricole comme tous ses cousins gibbons, il se déplace avec beaucoup de grâce d’arbres en arbres, où il trouve sa nourriture et un refuge pour sa famille. Ce mode de vie cause aujourd’hui sa perte : l’espèce est en effet gravement menacée par la déforestation galopante qui touche toute son aire de répartition. Résultat, sa population sauvage a diminué de moitié ces quarante dernières années et l’Union internationale pour la conservation de la nature classe l’espèce « en danger » sur sa liste rouge. Le siamang vit en couple toute sa vie, le père et la mère élevant ensemble leurs petits. Ce singe a la particularité de disposer d’une poche laryngée qui se gonfle lorsqu’il chante. Chose plutôt courante étant donné que c’est grâce à son chant qu’il marque son territoire, avertissant les siamangs des alentours que l’espace est déjà occupé.

Articles Connexes