panda zoo de beauval

Historique du ZooParc de Beauval

Le ZooParc de Beauval est le plus célèbre des parcs animaliers français mais également le premier en termes de fréquentation. Son histoire débute en 1980, quand Françoise Delord cherche un nouvel espace pour héberger ses quelques 400 oiseaux et s’installe dans le Loir-et-Cher, à Saint-Aignan, où elle crée un parc ornithologique. Mais le lieu ne tarde pas à devenir le ZooParc de Beauval avec l’arrivée, quelques années plus tard, des premiers fauves et primates à qui le zoo dédie sa toute première serre tropicale dès 1992. Par la suite, chaque année verra soit l’arrivée d’une nouvelle espèce, soit l’amélioration des conditions de vie des animaux existants et la construction d’enclos ou de serres aux tailles imposantes. En 2012, le parc animalier prend une nouvelle dimension en devenant le seul zoo en France à accueillir un couple de pandas géants. Dès lors, les résultats du zoo explosent : de 380 000 visiteurs en 2008, Beauval accueille 1 100 000 personnes en 2015.

delord zoo beauval

De gauche à droite : Delphine Delord, Sophie Delord, Rodolphe Delord et Françoise Delord, la fondatrice.

Au-delà de son succès commercial, le ZooParc de Beauval c’est aussi une histoire familiale qui reste fidèle à ses valeurs.

  • Ambition : Le ZooParc est le plus grand zoo français en termes d’animaux. En toute logique, plusieurs espèces ne sont visibles qu’à Saint-Aignan : les pandas géants, les koalas, etc., mais Beauval aime également l’inédit. Ainsi, en 1991, le zoo accueille le premier couple de tigres blancs de France et, en 1999, c’est au tour des premiers lions blancs d’Europe d’arriver dans le Loir-et-Cher.
  • Ecologie : Le ZooParc de Beauval se présente depuis ses débuts comme un exemple dans le domaine de la préservation de l’environnement : absence de pesticides, interdiction de l’huile de palme dans les restaurants du zoo, panneaux solaires sur plus de 300m² sur le bâtiment des éléphants, ou encore unité de méthanisation qui transforme le fumier en électricité.
  • Famille : Si Françoise Delord a créé le parc initial, c’est aujourd’hui son fils Rodolphe qui le dirige et sa fille Delphine qui en gère la communication. Bien qu’ayant passé la main, Mme Delord reste la figure de proue du parc et il n’est pas rare de la croiser le soir pendant qu’elle fait sa promenade quotidienne pour voir ses pensionnaires.

Les chiffres clés

parc animalier beauval logo
Nombre d’animaux : 10 000 animaux de 600 espèces différentes.
Superficie : 35 hectares
Nombre d’employés : Le parc emploie jusqu’à 600 salariés en haute saison et 62 soigneurs animaliers à l’année.
Fréquentation : 1 350 000 visiteurs en 2016 (augmentation de 28 % VS 2015)

Tarifs adulte
1 jour : 29 €
2 jours : 43,50 €
Zoopass 1 an : 58 €
Tarifs enfant
1 jour : 23 €
2 jours : 34,50 €
Zoopass 1 an : 46 €
Enfant de moins de 3 ans : gratuit

Adresse
ZOOPARC DE BEAUVAL
41 110 Saint Aignan sur Cher
Le zoo est ouvert tous les jours de l’année, de 9h à 18h d’avril à fin septembre et de 9h à 16h d’octobre à fin mars.

Les (nombreux) animaux de Beauval

Le zoo de Beauval n’est pas le plus grand zoo de France par la taille… mais n’espérez pas pour autant en faire le tour en quelques heures ! Si vous souhaitez en profiter pleinement, prévoyez la journée complète de visite et, si possible, 2 jours car il y a beaucoup d’animaux à voir :

  • 2200 oiseaux exotiques
  • 6300 poissons exotiques
  • Plus de 35 grands carnivores
  • Plus de 250 primates (29 espèces différentes)
  • Mais aussi d’autres mammifères ainsi que les reptiles, les amphibiens, etc.!

Votre journée au parc de Beauval démarre forcément par une allée bruyante et colorée, celle des oiseaux exotiques ! Cacatoès des Philippines, amazones à joues vertes, perruches soleil… La plupart des espèces sont rares, menacées et peu visibles en France, alors prenez le temps de bien les observer ! A quand une serre où ces oiseaux pourront voler librement ? La suite de la visite vous emmènera vers les grands singes, orangs-outans et chimpanzés que vous pourrez apercevoir sur leurs îles extérieures ou dans leurs loges intérieures. Pas très loin de là, vous pourrez pénétrer dans la serre des gorilles et des lamantins. Les parcs français présentant ces animaux marins sont rares, et ils sont encore moins à fêter régulièrement des naissances ! Si vous avez la chance de passer par là à l’heure du repas, ne soyez pas surpris de les voir dévorer des kilos de salades : malgré leur taille impressionnante, les lamantins sont totalement végétariens !

lamantin qui mange

Dans la partie ouest du parc, vous apercevrez des okapis, l’incroyable plaine des éléphants, la serre australienne où vous apercevrez les seuls koalas de France, et bien sûr la partie asiatique du parc avec les célèbres pandas géants, Huan Huan et Yuan Zi, qui disposent de deux magnifiques enclos. Les pandas roux qui se trouvent juste à côté ont beau avoir un bel espace, ils font pâle figure face aux stars de Beauval ! Enfin, les rhinocéros indiens et un groupe d’antilopes impressionnants méritent vraiment de s’attarder à côté des tapirs de Malaisie.

bébé et maman rhinocéros indiens

Un petit rhinocéros indien né récemment tète sa mère.

Dans la partie est du ZooParc de Beauval, rapaces, félins et primates vous attendent mais avant tout, amusez-vous à observer les manchots de Humboldt se prélasser au soleil ou piquer une tête dans leur piscine. A ne pas rater, la plaine africaine ! Sur 3 hectares, zèbres, girafes, autruches, gnous et rhinocéros blancs évoluent tous ensemble, comme en milieu naturel.
Non loin de là, la serre tropicale des oiseaux est un espace unique sur 1 500 m² où évoluent 500 oiseaux, dont au moins 200 en liberté, mais également des tatous, et un paresseux cascadeur à deux doigts.

paresseux à deux doigts
Enfin, plus à l’est encore, le spectacle « Les Maîtres des airs » vous attend, un incroyable show durant lequel près de 450 oiseaux volent et frôlent la tête des spectateurs passant des gants d’un fauconnier à un autre. Frissons, émerveillement, émotion… Un spectacle à ne manquer sous aucun prétexte !

Enfin, finissons par les nouveautés 2016 et 2017 : la réserve des hippopotames et la Terre des lions.
Le premier présente trois hippopotames avec comme particularité de pouvoir les observer sous l’eau grâce à une vitre de 44 mètres de long. Un spectacle forcément incroyable ! Pour leur tenir compagnie, plusieurs espèces d’oiseaux africains ont pris possession de la réserve et volent au-dessus des têtes des énormes mammifères.

hippopotame beauval

Quant à la Terre des lions, nous avons malheureusement visité le ZooParc de Beauval quelques jours avant son ouverture. Nous n’avons pas pu apercevoir les félins mais avons pu visiter le site : nul doute que cet incroyable enclos ravira à la fois les spectateurs et les animaux qui, jusque-là, pâtissaient d’un espace sans grand charme.

Bien entendu, nous n’avons pas pu parler de tous les animaux logeant au zoo de Beauval, nous avons même fait l’impasse sur le vivarium, les poissons ou encore une bonne partie des primates. Si beaucoup de visiteurs viennent avant tout voir les pandas géants, ces derniers sont loin d’être les seuls animaux à valoir le détour !  A la rédaction, nous sommes plutôt d’avis que Beauval sera un magnifique parc animalier même après leur départ !

Programmes de conservation

Le ZooParc de Beauval est très investi dans la conservation des espèces menacées. Pour leur venir en aide, il a créé en 2013 l’association Beauval Nature pour la Conservation et la Recherche. Ses objectifs :

  • Créer ou soutenir des actions de conservation in-situ (en milieu naturel)
  • Sensibiliser le public du ZooParc de Beauval à la protection des espèces menacées
  • Développer la recherche scientifique pour améliorer le bien-être des animaux

L’association dispose d’un budget annuel d’environ 500 000 €. Cette somme provient tout d’abord de donateurs (plus de 3000 en 2016) privés ou publics mais également des nombreuses opérations mises en place par le zoo pour récolter des fonds : parrainage des animaux, journée Beauval Nature, carnet d’activités « panda junior », parrainage de classe d’élèves….
En 2017, Beauval Nature soutient, financièrement ou logistiquement, 45 programmes de conservation dans le monde. En voici quelques exemples :

  • PICODE ou Programme Intégré de Conservation pour le Développement à Djibouti
    Le ZooParc de Beauval, en collaboration avec d’autres parcs animaliers, a transféré dans une aire protégée de 40 hectares des ânes de Somalie, des zèbres de Grévy et des oryx beisa. Ce lieu est également destiné à accueillir des écoles et des chercheurs. Beauval participe ainsi à la création d’un programme économique et social.
  • La fondation BIOANDINA, qui réintroduit des condors des Andes en milieu naturel
  • La fondation Katala dédiée à la protection des cacatoès des Philippines dont Beauval gère le programme européen d’élevage
  • L’association HUTAN qui veille à la protection des orangs-outangs et des éléphants de Bornéo

Services

Avant votre visite, pensez à télécharger la toute récente application du ZooParc de Beauval, elle vous sera utile pour établir votre programme mais également pour en apprendre plus sur les animaux présentés.

Spectacles

Le ZooParc de Beauval propose en saison (du 25 mars au 12 novembre) deux spectacles :

L’Odyssée des lions de mer

Le spectacle des otaries du zoo de Beauval.

Les Maîtres des Airs

Déjà évoqué plus haut sur cette page, c’est le coup de cœur de notre rédaction ! Voici une petite vidéo pour vous montrer un aperçu.

Animation

En saison haute, il y a jusqu’à 15 animations différentes par jour : nourrissages, explications d’un animateur… Programme à consulter le jour de votre visite à l’entrée.

Restauration

Beauval propose 12 points de restauration ! Mais attention, ils ne sont ouverts qu’en week-end ou en saison haute ! Quand nous avons visité le zoo, en semaine au mois de mars, deux seulement étaient ouverts, ce qui réduit considérablement le nombre d’options… Toutefois, le cadre verdoyant de ces points de restauration reste magnifique.
Pour ceux qui souhaitent amener leur repas, un abri pour pique-niquer est situé à l’extérieur du ZooParc.

Handicapés

Détenteur du label national « Tourisme et Handicap », le ZooParc est accessible aux fauteuils roulants.

Hôtellerie

Beauval a ouvert deux hôtels à 500 mètres du zoo : les Jardins de Beauval et les Pagodes de Beauval. Plutôt haut de gamme, ces hôtels sont parfaits pour rester dans l’ambiance du zoo. Un soin particulier a été prodigué au linge et aux produits d’hygiènes qui sont éco-responsables !

Articles Connexes