Deux mâles et une femelle chats-léopards du Bengale sont nés il y a un peu plus de deux mois dans ce parc zoologique situé à Fitilieu, en Isère. Depuis le 7 avril, les visiteurs ont la chance de les observer dans leur enclos, chose rare puisque seuls quelques parcs français présentent cette espèce originaire d’Asie.

Chats-léopards du Bengale

Les petits sont nés courant janvier et son désormais visibles du public

Le début de l’année 2018 a démarré sous les meilleurs auspices pour le Domaine des Fauves : après la naissance de deux ocelots en novembre, le parc zoologique de Fitilieu en Isère a en effet vu son carnet rose s’allonger avec l’arrivée de trois chats-léopards du Bengale.

Une espèce rare en parc zoologique

Les petits, deux mâles et une femelle, sont nés le 27 janvier 2018. Durant les premières semaines de leur vie, ils sont restés à l’abri mais sont désormais visibles du public depuis le 7 avril, dans un enclos avec leurs parents. Une expérience à ne pas manquer car l’espèce est peu commune en parc zoologique : une poignée de zoos seulement abrite des chats-léopards comme le Parc des Félins en Seine-et-Marne par exemple !

Le chat-léopard à l’état sauvage

Originaire d’Asie, Prionailurus bengalensis de son nom scientifique est une espèce très répandue dans le sud-est du continent (Sumatra, Bornéo, Java, Taïwan, Japon, Philippines) mais aussi dans des pays comme l’Inde, le Pakistan, l’Afghanistan, la Chine et dans l’Extrême-Orient russe. D’ailleurs, l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) ne classe pas le chat-léopard sur sa liste rouge des espèces menacées. Pourtant, plusieurs menaces pèsent sur lui. Sa peau est très prisée sur le marché international de la fourrure et ses os sont utilisés dans la préparation de certains médicaments de la médecine traditionnelle asiatique. Des éleveurs ont également eu l’idée de capturer des spécimens sauvages en vue de les vendre comme animaux de compagnie ou de les faire se reproduire avec des chats domestiques, donnant ainsi naissance à une nouvelle race : le « Bengal ». Plus petits que le chat-léopard du Bengale, ces hybrides ont toutefois conservé leur pelage si caractéristique. Le Bengal coûte entre 800 et 2 500 € pour les individus les plus recherchés, ceux présentant une robe « rosette » plutôt que « marble ».

Aujourd’hui, le chat-léopard est inscrit à l’annexe II de la Cites dans tous les pays de son aire de répartition à l’exception du Bangladesh, de l’Inde et de la Thaïlande (annexe I). Cela signifie que son commerce est strictement interdit à l’international.

Articles Connexes