Le parc animalier situé à 10 minutes de Limoges accueillera début juin deux mâles ours blancs. Ils rejoindront un espace de 2 hectares aménagé spécialement pour eux.

Ours polaire Reynou
[Illustration] Photo d'un ours polaire au Zoo de Rotterdam (2009).

Après le CERZA en Normandie début 2018, puis le Zoo de la Palmyre en mars 2019, c’est au tour du Parc Zoo du Reynou d’accueillir deux ours polaires.

Arrivée prévue début juin

Deux mâles originaires des zoos de Leeuwarden et Rotterdam aux Pays-Bas débarqueront début du mois de juin. Le parc animalier de la Haute-Vienne, à 10 minutes au Sud de Limoges, l’a confirmé dans un communiqué de presse.

Ils s’appellent Todz et Nanu et sont respectivement âgés de 4 ans et demi et 6 ans et demi. Tous deux seront envoyés en Haute-Vienne sur recommandation du coordinateur du programme européen d’élevage (EEP) de l’espèce.

« L’objectif des parcs zoologiques comme le Parc Zoo du Reynou, est d’assurer une conservation du patrimoine génétique de cette espèce, c’est-à-dire d’éviter l’extinction définitive des ours polaires et de sensibiliser les visiteurs sur leur disparition à l’état sauvage », déclare le parc.

Un espace de 2 hectares

Le Parc Zoo du Reynou devient donc le sixième parc zoologique à présenter cette espèce menacée, dont la captivité est un sujet plutôt sensible parmi l’opinion publique.

Prenant les devants, le parc animalier explique qu’il a aménagé un espace d’environ 2 hectares scindé en 2 enclos distincts pour accueillir ces grands animaux originaires des régions arctiques.

« Les 2 enclos que nous avons réalisés pour les accueillir s’appuient sur les dernières recherches et respectent les plus hauts standards de bien-être animal, assure-t-il. Respectivement de 7000 m² et 8000 m², les enclos sont aménagés de façon très naturelle. De plus, les ours auront à disposition 2 bassins d’environ 500 m² avec une profondeur de 3 mètres. L’eau provient de la pluie et des sources naturellement présentes sur ce versant du parc, elle ne sera pas chlorée pour respecter le bien-être des pensionnaires. »

Chaque enclos dispose par ailleurs de sa propre grotte pour permettre aux ours de s’abriter du soleil quand ils le souhaiteront.

Pas de reproduction pour l’instant

Comme évoqué plus haut, les deux ours polaires qui rejoindront le Parc Zoo du Reynou début juin sont des mâles. Pas question donc pour l’instant de former un couple reproducteur en vue d’éventuelles naissances.

« Il est très fréquent que les parcs accueillant une nouvelle espèce dans le cadre d’un EEP passent plusieurs mois avec un seul animal ou deux animaux de même sexe, explique le parc animalier. C’est ce que l’on appelle une phase de « non-reproduction ». Elle permet aux équipes de se former et éventuellement d’ajuster les structures avant d’accueillir un mâle et une femelle et de passer en phase de « reproduction », qui est une période toujours beaucoup plus sensible. »

Si tout se passe bien, Todz et Nanu devraient être visibles du public de Reynou courant du mois de juin.

D'autres articles de la catégorie Actualités

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here