Après la haute saison, les parcs animaliers profitent de l’automne pour préparer les nouveautés de l’année suivante et s’échanger des pensionnaires. C’est le cas du Parc animalier d’Auvergne qui ne chôme pas depuis la rentrée !
ours noir d'amerique

Du mouvement chez les animaux

En 2016, le Parc animalier d’Auvergne a accueilli plusieurs nouvelles espèces : capucins olives, suricates, urials, pudus, muntjacs. Avec l’automne qui débute, il y a de plus en plus de remue-ménage du côté du parc situé au centre du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne, c’est la saison des transferts qui commence !
Tout d’abord, le zoo s’est séparé de ses deux baribals, des ours noirs d’Amérique, Barry et Bali. Les plantigrades sont partis vers Nantes rejoindre Planète Sauvage. En échange, le Parc animalier d’Auvergne recevra d’un jour à l’autre une nouvelle espèce : une femelle ours du Tibet et ses deux oursons en provenance de la Réserve africaine de Sigean.

Il y a aussi du mouvement côté chamois ! Deux femelles, arrivées tout droit de Slovaquie, logent depuis environ une semaine au zoo auvergnat. Le parc compte déjà plusieurs chamois dans son enclos de deux hectares mais le but de leur introduction est de veiller à la diversité génétique de l’espèce. Pour cela, les zoos s’échangent régulièrement les animaux et des spécialistes sont chargés de contrôler qu’il n’y a aucun risque de consanguinité. Espérons que les deux demoiselles s’intègreront facilement au groupe.

Enfin, le lémur couronné de Madagascar du Parc animalier d’Auvergne verra peut-être bientôt la vie en rose. Richard, de son prénom, a en effet accueilli Bonnie, une femelle lémur couronné arrivée du Parc des Félins, en Seine-et-Marne. A présent que le zoo a l’autorisation de reproduire l’espèce, tous les yeux seront rivés sur le couple dans l’année à venir.

Le Parc animalier d’Auvergne nommé membre permanent de l’EAZA

association EAZA
Le 24 septembre dernier fut un grand jour pour le parc animalier auvergnat ! Après deux années d’audit, le zoo français a reçu le statut de membre permanent de l’EAZA (European Association of Zoos and Aquaria). Une véritable reconnaissance pour ce zoo créé en 1984 sous le nom du Parc Animalier et de Loisirs du Cézallier et repris en 2012 seulement pour devenir le Parc animalier d’Auvergne que nous connaissons aujourd’hui. Pour rejoindre l’organisation en tant que membre permanent, il faut se conformer aux standards définis par l’EAZA dans un document de 21 pages ! Ces normes concernent aussi bien les soins et l’hygiène à apporter aux animaux que les mesures à prendre pour encourager les comportements naturels.

Attention : le Parc animalier d’Auvergne ferme ses portes pour l’hiver. Dernier week-end pour visiter le zoo : les 26 et 27 novembre.

Articles Connexes