Moins d’un an après leur arrivée à Biotropica, les fourmiliers nains ont donné naissance à un petit le 29 août dernier. Un exploit quand on sait que le couple ne passe que très peu de temps ensemble !

naissance fourmilier nain

Une première en France

Prince et Quoali sont des fourmiliers nains, espèce également appelée tamandua, bien différente physiquement des fourmiliers géants dont le ZooParc de Beauval, mais aussi celui d’Amnéville, viennent de fêter la naissance de petits. Un bonheur que célèbre également aujourd’hui Biotropica pour ses petits fourmiliers du Sud, espèce rare en captivité en France !

« Nous sommes particulièrement émus et fiers de cette naissance ! Ce bébé est non seulement le premier du couple formé par Prince et Quoali, mais également le premier bébé né en France ! », se félicite François Huyghe, vétérinaire et directeur de Biotropica. Après la première naissance d’un coendou en France en décembre 2017, Biotropica renoue donc avec l’Histoire avec cette deuxième première française !

Une naissance des plus étonnantes

Arrivés seulement en début d’année sur le sol français, les deux fourmiliers nains n’ont pas perdu de temps pour se tourner autour ! Un constat que nous avions déjà fait lors de notre visite en mars dernier, seulement quelques jours après leur arrivée. Comme les pandas géants, l’espèce n’est pas connue pour vivre en couple, bien au contraire. « Les petits fourmiliers sont solitaires dans la nature, nous ne pouvons donc pas les laisser ensemble. Nous avons construit un enclos en prenant cette contrainte en compte », précise François Huyghe dans un communiqué de presse. C’est pourquoi Quoali et Prince ne passent que peu de temps ensemble, seulement deux à trois heures et pas tous les jours ! Cette naissance est d’autant plus exceptionnelle qu’avec une durée de gestation de 130 à 190 jours, soit de 4 à 6 mois, l’accouplement a dû se produire peu de temps après l’arrivée des deux individus à Biotropica. Pour autant, ce n’est pas parce qu’ils sont parents que le couple se voit davantage. Bien au contraire. « Ils ne se sont pas revus ! Dans la nature, la femelle reste le plus possible à l’écart des mâles après avoir mis bas. Pour protéger son petit évidemment ! », explique le directeur du parc animalier.

Des similitudes avec les primates

Comme les primates, le bébé fourmilier nain s’accroche au poil de sa mère pour se maintenir sur son dos. Pour l’y aider, il possède depuis la naissance de belles griffes qui, plus tard, lui permettront de se défendre. Il peut également se servir de sa queue pour l’enrouler autour de Quoali, un comportement que l’on retrouve notamment chez les petits atèles (ou singes araignées), une famille de primates originaire d’Amérique du Sud, comme les fourmiliers nains.

Comme eux encore, les tamanduas sont des animaux arboricoles, tandis que leurs cousins les fourmiliers géants, eux, sont terrestres. En revanche, comme ces derniers et contrairement aux singes, ils se nourrissent principalement d’insectes et notamment de fourmis et de termites qu’ils lapent à l’aide de leur impressionnante langue.

Articles Connexes