Après l’annonce des nouveautés du Parc animalier de Sainte-Croix, nous allons à présent nous intéresser au Bioparc de Doué-la-Fontaine, un zoo limité en taille puisque troglodyte, mais qui arrive quand même à nous épater par son ingéniosité !

les fantômes de l'Himalaya

Nouveauté 2017 : les fantômes de l’Himalaya

Il s’en passe des choses du côté du Maine-et-Loire ! Le Bioparc de Doué-la-Fontaine est en plein travaux pour préparer la nouveauté de cette année : les fantômes de l’Himalaya. Sous ce nom mystérieux se cache un nouvel espace dédié à la faune des cimes : bouquetins markhor, panthères des neiges et vautours !les fantomes de l'Himalaya travaux

Ces derniers auront un territoire particulièrement impressionnant dessiné par le directeur même du parc animalier : François Gay. Accessible depuis un tunnel, cet enclos prendra la forme d’un amphithéâtre creusé dans la roche, mais à la place des bancs pour les spectateurs, le visiteur découvrira des cuvettes calcaires de forme hexagonale qui permettront aux oiseaux de se poser dans ce paysage escarpé ou de l’escalader !

Dévoilées au fur-et-à-mesure des semaines, des images de l’avancement des travaux sont publiées sur les réseaux sociaux, de quoi mettre en haleine les habitués du parc et donner aux autres l’envie de le découvrir.

Le Bioparc de Doué-la-Fontaine est fermé depuis le 14 novembre dernier comme chaque hiver. Il ouvrira ses portes pour une nouvelle saison très bientôt : le samedi 4 février. Toutefois, l’espace des fantômes de l’Himalaya ne sera terminé que fin avril !

La conservation des vautours, un engagement important de ce parc animalier

Le Bioparc de Doué-la-Fontaine fait partie de ces parcs animaliers fortement investi dans la préservation de la biodiversité. Ses « projets Nature » aident de nombreuses espèces à travers le monde comme les girafes du Niger, les manchots de Humboldt au Pérou ou encore les vautours !
Le parc animalier est engagé dans deux projets concernant ces derniers : la protection des vautours percnoptères en France et la réintroduction de différentes espèces en Bulgarie. C’est dans le cadre de cette collaboration avec l’ONG bulgare FWFF que Pierre Gay a emmené en septembre dernier deux vautours nés au Bioparc afin qu’ils soient réintroduits dans ce pays. L’un de deux oiseaux a d’ailleurs été relâché début janvier, équipé d’une balise financée par le parc animalier français.

Regardez en vidéo ce magnifique oiseau prendre son envol vers la liberté.

La nouveauté 2017 du Bioparc permettra au zoo d’augmenter sa capacité d’accueil de vautours retrouvés blessés dans la nature. Une preuve supplémentaire de l’engagement de ce zoo pour ces oiseaux souvent mal aimés.

Articles Connexes