Le petit a pointé le bout de son nez début décembre. Un joli cadeau de Noël arrivé avec un peu d’avance.

Bébé atèle marimonda Bioparc

Voilà une nouvelle qui devrait réconforter les équipes du Bioparc de Doué-la-Fontaine, quelques semaines après le décès du rhinocéros Kata-Kata : un bébé atèle marimonda vient de naître !

Naissance début décembre

A leur grande surprise, les soigneurs ont découvert le bébé accroché à sa mère, au petit matin. Il est né dans la nuit, début décembre. Il s’agit du premier petit de la femelle Gaby, née en 2011 au zoo de Francfort en Allemagne et arrivée à Doué-la-Fontaine en 2016. Pour le père, en revanche, le doute plane puisque personne n’a observé d’accouplement. Il pourrait tout aussi bien s’agir de Pepito ou d’Eliot, les deux atèles marimonda mâles accueillis dans le zoo.

La famille se porte bien

Le bébé ne quitte pas sa mère mais tout semble très bien aller. « La jeune maman s’occupe très bien de son petit, ce qui aurait pu être compliqué pour une première naissance et d’autant plus que l’animal avait été élevé à la main, explique à Zooactu le parc animalier. Sans doute a-t-elle bénéficié de l’expérience de l’autre femelle qui a eu un petit l’année précédente. » Pour ne pas perturber le bébé et sa mère, les soigneurs préfèrent ne pas les séparer et n’établir aucun contact qui pourrait les stresser. Impossible donc pour l’instant de connaître le sexe du nouveau-né. « A quelques semaines, le petit commencera à se détacher un peu de sa mère et il sera possible, par simple observation, de voir s’il s’agit d’un mâle ou d’une femelle. Chez les atèles, c’est le clitoris pendant qui est visible », poursuit le Bioparc. Sauf nécessité, le bébé ne sera donc pas examiné par le vétérinaire dans l’immédiat.

Une espèce de singe très menacée

Cette naissance est également une bonne nouvelle pour l’espèce, menacée dans la nature. L’atèle marimonda fait d’ailleurs l’objet d’un programme européen d’élevage (EEP) supervisé par l’EAZA. Lorsqu’il atteindra sa maturité sexuelle, vers l’âge de 5 à 7 ans, le petit devra certainement quitter sa famille pour se reproduire dans un autre zoo européen. Le tout, sur les conseils du coordinateur de l’espèce. Originaire du nord de l’Amérique latine, l’atèle marimonda est une espèce « en danger critique » d’extinction, inscrite sur la liste rouge des espèces menacées de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

D'autres articles de la catégorie Naissances

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here