Le parc animalier des Sables d’Olonne vient d’annoncer la naissance d’un tapir terrestre, le 22 juin dernier. Le petit se porte très bien, tout comme la maman Nazca qui lui a donné naissance après treize mois de gestation.

jeune tapir zoo des sables

A la même période l’an dernier, nous vous parlions des naissances 2017 du zoo des Sables avec l’arrivée de deux panthères de l’Amour, d’une femelle dik-dik de Kirk et de deux wallabys de Parma. Plus récemment, au début de l’année 2018, ce sont des petits gibbons à favoris blancs et des mangoustes naines qui ont pointé le bout de leur nez. Et cet été, le parc animalier vendéen annonce une nouvelle naissance, du côté des tapirs terrestres cette fois.

Une petite femelle baptisée Tikuna

tapirs zoo des sables

Le 22 juin dernier, un bébé tapir est né au zoo des Sables des unions de la femelle âgée de 5 ans, Nazca, et du mâle de 14 ans, Quito. Nazca a mis bas une petite femelle après une gestation de treize mois. Baptisée Tikuna, probablement en référence au « ticuna » parfois orthographié « tikuna », une langue amérindienne parlée par un peuple vivant en Amazonie où se trouve l’habitat naturel du tapir terrestre (Tapirus terrestris), la petite reste pour l’instant collée à sa mère. A seulement deux semaines, impossible pour elle de s’éloigner ! « Tikuna est visible des visiteurs car elle est sortie tous les jours avec sa mère dans un petit enclos d’isolement afin de la protéger de son environnement, détaille le zoo des Sables dans un communiqué. Ce sera vers l’âge de 1 mois, lorsqu’elle sera capable de nager dans le grand bassin, qu’elle pourra sortir dans l’enclos principal en compagnie des autres tapirs, des nandous, des vigognes et des capybaras. »

Différences physiques entre le bébé tapir et l’adulte

Tikuna ne ressemble pas vraiment à ses parents et il n’y a rien de plus normal : les tapirs terrestres présentent en effet plusieurs différences entre le moment où ils viennent au monde et celui où ils atteignent l’âge adulte. Au-delà des caractéristiques morphologiques qui font que, logiquement, les juvéniles sont de taille et de corpulence plus petites que leurs aînés, les petits tapirs ont également un pelage qui se distingue de celui des adultes. Plus duveteux, celui-ci est en effet de couleur brun-marron alors que celui du tapir adulte tire davantage vers le gris-marron, avec un poil plus ras. Autre distinction : le bébé tapir a des taches et des lignes blanches partout sur le corps. Celles-ci disparaîtront en grandissant et le tapir développera une peau très dure et épaisse qui lui vaut malheureusement d’être chassé pour son cuir.

Il existe quatre espèces de tapirs dans le monde : le tapir terrestre, le tapir malais, le tapir de Baird et le tapir des Andes. Toutes sont menacées de disparition à l’état sauvage.

Articles Connexes