Tout le monde l’attendait, et cela a fini par arriver : Mushu, la jeune femelle panda roux arrivée à Ardes-sur-Couze il y a quelques mois, a donné naissance à un petit le 9 juin 2019.

Bébé panda roux et Mushu, au Parc animalier d'Auvergne

Le carnet rose du Parc animalier d’Auvergne continue de se remplir ! Déjà nombreuses depuis le début de l’année, avec notamment l’arrivée de louveteaux de McKenzie, de petits lémuriens et de jeunes bouquetins, les naissances se poursuivent. Et la dernière en date était attendue de tous avec impatience…

Première naissance chez les pandas roux

Depuis dimanche dernier, toutes les attentions sont tournées vers l’enclos des pandas roux. Mushu, la femelle arrivée début janvier depuis la Réserve de la Haute-Touche pour former un couple reproducteur avec le mâle Ibet, a en effet donné naissance à son premier bébé.

Ce sont les visiteurs du week-end qui ont eu la surprise de découvrir une pancarte d’avertissement, comme le rapportent nos confrères de La Montagne. Ce panneau disait : « Dimanche 9 juin, Mushu, notre femelle panda roux, a donné naissance à un bébé. Il n’est donc pas possible d’accéder à la passerelle ces prochains jours. Nous vous remercions de votre compréhension. »

Dans un premier temps, le Parc animalier d’Auvergne a donc préféré rester discret sur cette naissance. Et surtout, offrir à la mère et son petit toute la tranquillité dont ils ont besoin. Il faut dire que les bébés pandas roux sont fragiles durant les premiers instants de leur vie.

Une surprise de taille

Pour la direction du parc d’Ardes-sur-Couze, cette naissance est une surprise. Certes, Mushu avait été envoyé il y a six mois depuis la Réserve de Haute-Touche dans ce but précis – l’espèce faisant l’objet d’un programme européen d’élevage (EEP) –, mais personne n’avait deviné sa gestation.

« C’est une sacrée nouvelle et une grande première pour le parc. C’est aussi une grande surprise, a déclaré à France 3 Régions Marie Demoulin, chargée de communication au Parc animalier d’Auvergne. Nous ne nous attendions pas à une naissance. Nous ne savions absolument pas que Mushu était enceinte. La grossesse n’était pas établie. »

D’autant que Mushu avait préféré prendre la poudre d’escampette au mois de mars plutôt que de rester aux côtés de son nouveau compagnon. Pendant près de trois jours, la femelle panda roux avait vagabondé aux alentours du parc, après avoir réussi à s’évader de son enclos.

Bref, cela n’augurait aucun heureux événement, comme le souligne Marie Demoulin : « Avec Ibet, ils venaient de se rencontrer et elle a fugué. Au parc, nous nous disions que la grossesse ne serait pas pour cette année ».

L’alerte d’un visiteur

Toujours selon France 3 Régions, ce serait un visiteur qui aurait remarqué une petite boule de poils à côté de Mushu. Pour les soigneurs animaliers qui s’occupent d’elle, aucun signe ne semblait indiquer une naissance à venir, il n’y avait donc aucune raison de mettre en place un système de surveillance particulier.

Tous ont d’ailleurs célébré les 3 ans de la femelle, le vendredi 7 juin, sans se douter que quelques heures plus tard, elle donnerait vie à un petit ! Mushu est décidément pleine de surprise…

D'autres articles de la catégorie Naissances

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here