Mushu, une femelle originaire de la Réserve de la Haute-Touche, est arrivée début janvier. Elle a rejoint Ibet, le mâle resté seul depuis le décès de sa compagne Li-Meï.

Pandas roux Parc Animalier d'Auvergne

Le Parc Animalier d’Auvergne démarre l’année 2019 avec une heureuse nouvelle : vendredi 4 janvier, un nouveau pensionnaire a fait son arrivée. Un pensionnaire qui était très attendu.

Un deuxième panda roux dans le parc

Une femelle panda roux a en effet quitté la Réserve zoologique de la Haute-Touche, dans l’Indre, pour rejoindre le zoo d’Ardes-sur-Couze. Elle est arrivée la semaine dernière et a tout de suite été mise en contact avec son nouveau compagnon de vie, Ibet. Ce mâle panda roux était resté seul depuis le décès brutal de la femelle Li-Meï, fin octobre. Ensemble, ils formaient un couple depuis 2015. Lui arrivait du zoo d’Anvers en Belgique et elle de celui de la Bourbansais, en Bretagne. La première rencontre entre Mushu et Ibet s’est plutôt bien passée et a été filmée par le parc animalier, qui a partagé la vidéo sur sa page Facebook.

Quelques heures avant d’annoncer son arrivée, le Parc Animalier d’Auvergne avait entretenu le suspense en partageant une photo plutôt énigmatique accompagnée de cette question : « A votre avis, quel animal vient d’arriver ? ». Mais la taille de la cage de transport et les feuilles de bambou qui dépassent ont révélé pas mal d’indices. Résultat, bon nombre d’internautes ont rapidement deviné qu’il s’agissait d’un panda roux !

Bientôt des petits ?

L’arrivée d’une nouvelle femelle est une bonne nouvelle pour le parc. Non seulement elle apporte une présence au mâle – même si les pandas roux sont solitaires dans la nature, un compagnon donne de l’animation et de la vie en captivité – mais elle est aussi synonyme d’espoir pour la sauvegarde de l’espèce. Car c’est le coordinateur du programme européen en charge du panda roux en Europe qui a pris la décision de placer cette femelle au Parc Animalier d’Auvergne. L’objectif : former un nouveau couple reproducteur qui donnera naissance à de nombreux petits.

La conservation du panda roux

Bien que très répandu en parcs animaliers, le panda roux est une espèce menacée dans la nature. L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) le classe dans la catégorie « en danger » sur sa liste rouge des espèces menacées. Moins de 10 000 individus vivraient désormais à l’état sauvage, dans les forêts d’altitude d’Asie centrale, et leur population continue de décliner. En cause : la disparition de leur habitat et le braconnage dont ils sont victimes. Au Népal, des programmes de sauvegarde sont menés, notamment sous la direction de Red Panda Network. D’ailleurs, le Parc Animalier d’Auvergne soutient cette association au travers de son fonds de dotation La Passerelle, en plus de participer au programme EEP de l’espèce depuis 2015.

D'autres articles de la catégorie Actualités

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here