Le zoo parisien soufflera mi-avril ses cinq bougies depuis sa réouverture le 12 avril 2014 mais bien sûr le parc est en fait bien plus âgé, puisqu’il a été créé en 1934 ! Toutefois, le site a vraiment connu un nouveau départ après une pause de trois ans pour travaux. Un nouveau départ qu’il entend aujourd’hui fêter en organisant un week-end entier de festivités !

parc zoologique de paris

Une nuit au zoo à gagner en exclusivité

Les 12, 13 et 14 avril, notez ces dates dans votre agenda ! Parents, sachez d’abord que durant ces trois jours – du vendredi au dimanche inclus – l’entrée sera offerte aux enfants de moins de 13 ans. Pour célébrer l’anniversaire de sa réouverture, le Parc zoologique de Paris prévoit plusieurs animations. Un jeu concours permettra à 10 chanceux de remporter des lots dont le plus prestigieux est sans aucun doute de passer la nuit au zoo. « Les gagnants vivront une expérience unique, ils assisteront à la fermeture et à l’ouverture du parc avec les équipes animalières puis passeront la nuit dans un site privilégié du parc », explique le zoo de la Capitale dans un communiqué.

Les moins chanceux pourront se consoler en assistant à une démonstration d’escalade sur le grand rocher – l’emblème du parc – et s’initier à ce sport difficile !

5 nouvelles espèces pour souffler ses 5 bougies

5 ans, 5 zones dans le parc, 5 nouvelles espèces ! C’est autour de ce chiffre symbolique que tournera définitivement l’année 2019 du zoo de Paris. Les nouveaux animaux arriveront au fil de l’année, durant les vacances scolaires, afin de permettre au plus grand nombre de les admirer.

En février : les otaries à fourrure australe

Les premières à débarquer à Paris sont les otaries à fourrure australe qui rejoindront dès février prochain les otaries à crinière déjà présentes au parc zoologique depuis 2014. Paris devient ainsi le premier zoo en France à présenter cette espèce. Mais encore plus novateur : les visiteurs pourront voir les deux espèces d’otaries cohabiter et interagir ensemble. « Ces mammifères marins se côtoient et partagent en Amérique du Sud le même biotope, le long des côtes du Chili et de l’Argentine », rappelle le Parc zoologique de Paris.

En avril : les coatis

Autre enclos qui deviendra mixte dès le mois d’avril : les chiens de buissons devront apprendre à cohabiter avec des coatis ! « Dans la nature, ces deux espèces de carnivores occupent le même milieu, mais à des niveaux et des rythmes différents. Les chiens des buissons vivent au niveau du sol et les coatis sont arboricoles, et lorsque les chiens des buissons dorment, les coatis s’agitent », explique le parc.

renard africain

En juillet : les suricates et les otocyons

S’il est inutile de présenter ces animaux hyper actifs que sont les suricates, l’espèce avec laquelle ils partageront leur enclos est plutôt méconnue : il s’agit de l’otocyon. Également appelés « renards à oreilles de chauve-souris », les otocyons sont des petits canidés africains qui, comme les suricates, aiment creuser des terriers dans la savane. Voici un futur enclos qui permet de changer régulièrement de visage !

En octobre : le blob

Vous n’avez jamais entendu parler du blob ? C’est sans doute normal. Et pourtant, cet « organisme unicellulaire aux particularités biologiques spectaculaires », comme le définit le Parc zoologique de Paris, a souvent fait parler de lui sur les réseaux sociaux. Plus proche du champignon que du lion, cette étrange espèce est dotée d’une capacité extraordinaire à grandir et à apprendre… alors même qu’elle n’a pas de cerveau ! Une curiosité à découvrir dès octobre 2019 dans le vivarium de la zone Europe.

En décembre : le requin bambou

Enfin, la dernière des nouvelles espèces à fouler le sol parisien intégrera la zone Madagascar et il s’agit du requin bambou. « Il prendra place dans une nouvelle structure, un aquarium marin tropical venant clore la visite de la Grande serre par une vision subaquatique spectaculaire », promet le parc animalier. Mais le requin ne sera pas seul dans cet aquarium puisqu’il cohabitera avec d’autres espèces de poissons dans un décor de récif corallien.

Les rendez-vous sauvages revisités

Actuellement riche de 194 espèces différentes, le parc animalier de Paris proposera également cette année des nouveaux « rendez-vous sauvages ». Jusqu’à présent, ces journées ou week-end permettaient aux visiteurs d’en savoir plus sur une espèce ciblée et de discuter avec un soigneur de ses particularités lors d’un nourrissage spécial. Pour ces cinq nouveaux rendez-vous, les stars ne seront plus les animaux eux-mêmes mais les biozones du parc : Patagonie, Afrique, Europe, Amazonie-Guyane, Madagascar. Pour le zoo, l’objectif est de « valoriser l’environnement paysager, sensibiliser le public aux interactions au sein des différents milieux naturels et élargir la présentation à d’autres domaines. »

Découvrez les coulisses lors d’un « moment à part »

Enfin, dernière nouveauté de l’année 2019 : les « moments à part ». Ces visites sur réservation permettront à un petit groupe de visiteurs, accompagné d’un soigneur animalier, de découvrir les coulisses de Parc zoologique de Paris en assistant notamment à la préparation du repas des animaux ou encore au petit-déjeuner du fameux groupe de girafes du zoo.

D'autres articles de la catégorie Actualités

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here