Après avoir abordé les métiers de soigneur animalier, vétérinaire et fauconnier en parc animalier, nous nous penchons aujourd’hui sur le métier d’animateur pédagogique avec l’aide des responsables pédagogiques du Parc des Félins et du Parc de Sainte-Croix.

animateur pédagogique

Un animateur pédagogique de la Planète des crocodiles.

Le profil de l’animateur pédagogique

L’animateur pédagogique d’un zoo est sans doute le salarié le plus en contact avec le public. Tandis que soigneurs animaliers et vétérinaires sont là pour le bien-être des animaux, l’animateur pédagogique est présent lui pour les visiteurs. Il ne s’occupe pas des pensionnaires, exceptés pendant les goûters. Pour devenir animateur pédagogique en parc animalier, il est donc primordial d’aimer le contact et de savoir adapter son comportement et son discours à tous les publics : enfant, adulte, professionnels, personnes handicapées, enfants en difficultés…etc. « Le panel de public est large et tous sont enrichissants si on prend la peine de s’y intéresser », explique Alexandra Kruch, responsable pédagogique du Parc de Sainte-Croix.

Il faut également avoir une bonne culture générale et une sensibilité aux thèmes de la protection de l’environnement et de la protection de la biodiversité. Aurélie Roudel, responsables pédagogiques du Parc des Félins, insiste sur ce point : « Sur des sujets comme la déforestation, la pollution, le braconnage… Il est bien évident que si nous souhaitons ouvrir les yeux au public et faire évoluer les consciences nous devons nous sentir nous-même concernés. »

animateur pédagogique

Le goûter des chimpanzés à la Vallée des singes.

Pour transmettre ses connaissances en suscitant l’intérêt du public, l’animateur pédagogique doit également faire preuve d’inventivité et d’imagination sinon il peut très vite ennuyer les visiteurs. Dans le même esprit : « la patience tant avec le public qu’avec les personnes en formation » est requise, précise Alexandra Kruch.

Les différentes formations qui amènent à ce métier

Contrairement au métier de soigneur animalier, il n’existe pas de formation spécifique pour devenir animateur pédagogique. Toutefois, Aurélie Roudel nous rassure : « de nombreuses formations universitaires préparent à ce métier comme un BTS gestion protection de la nature (GPN), un DEUST guide nature, ou les formations universitaires orientées biologie des populations ou gestion milieux naturels ». Toutes les formations en rapport avec l’environnement et la faune sont donc les bienvenues !
Toutefois, l’une comme l’autre insistent sur le fait que rien ne vaut le terrain : « je dirais que la meilleure formation est celle de la vie et de son intérêt pour le règne du vivant. » confirme Aurélie.

Le quotidien des animateurs pédagogiques

Etre animateur ou responsable pédagogique, c’est avant tout transmettre son savoir aux visiteurs : informations de base sur l’espèce, son régime alimentaire, sensibilisations aux menaces qui pèsent sur elle, anecdotes sur le parc et sur les animaux, etc. Mais cette transmission peut prendre plusieurs formes :

  • Réalisation de panneaux pédagogiques
  • Création d’atelier ludique pour les enfants
  • Animation ponctuelle
  • Nourrissage des animaux

Enfin, lors d’événements spéciaux comme Halloween ou les journées mondiales consacrées à une espèce, les animateurs pédagogiques ne chôment pas ! Récemment, Alexandra a passé ses journées « à faire la sorcière pour faire des expériences scientifiques ». La responsable pédagogique du Parc de Sainte-Croix précise d’ailleurs que la polyvalence est de mise dans ce métier ! Vous pourrez tout aussi bien être toute la journée en bureau à créer des supports pédagogiques que sur le terrain à animer  un goûter.

panneaux informations

Les animateurs pédagogiques sont aussi chargés de réaliser des panneaux d’informations comme ici au Zoo d’Arcachon.

Les animateurs pédagogiques peuvent également avoir en charge d’autres publics que les familles. Par exemple, des séminaires professionnels sont de plus en plus souvent organisés dans les parcs animaliers. Pour ce public très spécifique des visites privées sont organisées et c’est un animateur pédagogique qui les accompagnera !

Comme vous l’aurez compris, le rôle d’un bon animateur est de « réussir à vulgariser l’information scientifique, en restant simple, concis, mais sans dénaturer le propos scientifique. » conclue celle qui officie au Parc des Félins.