Depuis le succès mondial de Paul le poulpe, les parcs animaliers se livrent une bataille sans merci, chacun y allant de son animal vedette pour pronostiquer les vainqueurs des matchs du mondial de foot, qui se déroule actuellement en Russie. Mais tous n’ont pas les mêmes dons de clairvoyance.

Adam la loutre
Adam, la loutre de Fort Mardyck Dunkerque Grand Littoral, a vu juste pour France-Pérou.

Paul le poulpe est mort en 2010 et il fallait bien lui trouver un remplaçant ! Mais difficile de battre celui dont les pronostics se sont tous avérés exacts concernant les matchs joués par la Mannschaft lors du mondial 2010 en Afrique du Sud – l’Allemagne étant le pays où vivait le poulpe. Cette année-là, l’équipe allemande a été battue par l’Espagne en demi-finale, Paul a donc pronostiqué correctement, avec la finale, huit matchs sur huit pour cette compétition ! Tout au long de sa carrière de devin, les prédictions de Paul le poulpe ont été correctes dans 85 % des cas.

Surfant sur ce succès, plusieurs zoos dans le monde ont choisi leur propre « Paul le poulpe ». On retrouve ainsi l’éléphante Nelly du zoo allemand de Serengeti Park, la femelle tapir Cléopâtre du zoo de Limpopo en Russie ou encore Shaheen, le chameau clairvoyant de Dubai. La mode des animaux devins a aussi conquis les parcs animaliers français, surtout depuis que la France s’est qualifiée pour la finale. Zooactu en a identifié trois qui ont choisi leur propre pronostiqueur pour cette coupe du monde en Russie.

Adam la loutre, taux de réussite : 58,1 %

Dans la course aux pronostics du mondial 2018, le parc zoologique Fort Mardyck Dunkerque Grand Littoral remporte le titre du zoo le plus assidu : la loutre Adam, sa mascotte du pari sportif, a pronostiqué toutes les rencontres depuis le tout premier match qui a apposé la Russie à l’Arabie Saoudite. Son taux de réussite n’a pas été négligeable jusqu’à présent, bien que les derniers matches aient fortement réduit son taux de réussite : quelques heures avant la finale France-Croatie, Adam a vu juste dans 58,1 % des cas (versus 61,8 % au 25 juin). La loutre a notamment prédit avec succès l’une des grandes surprises du début du mondial : la victoire du Mexique face à la championne en titre, l’Allemagne. En revanche, son don de clairvoyance s’est fait balayer par les dernières surprises de ce mondial : la défaite des champions du monde 2014 contre la Corée du Sud et l’élimination des favoris qu’étaient le Portugal et l’Espagne. Son point faible : son imprécision en cas de match nul. Adam n’a en effet pronostiqué qu’un seul nul sur 62 parties alors que, dans les faits, il y en a eu neuf avant les huitièmes de finale. De quoi faire chuter ses statistiques ! Pour la finale, la loutre pronostique une victoire de la France… mais semble revenir sur sa décision en toute fin de vidéo. Le suspense est à son comble !

Newton le kéa, taux de réussite : 45,5 %

Pronostic de Newton
Newton prédit une victoire de la France en finale de la Coupe du Monde… mais s’est trompé 12 fois sur 22.

Il était annoncé comme l’une des stars de cette Coupe du monde et même la rédaction d’Eurosport l’a choisi pour suivre ses différents pronostics. Malheureusement, Newton, le kéa de la Ménagerie du Jardin des Plantes de Paris, ne semble pas faire mouche. Sur les vingt-et-un premiers matchs pronostiqués, l’oiseau s’est trompé douze fois et n’a vu juste qu’à dix reprises. En revanche, il a pronostiqué avec succès les tirs au but du huitième de finale entre l’Angleterre et la Colombie, chapeau l’artiste ! Mais avec un taux de réussite inférieur à 50 %, il y a peu de chances que les parieurs suivent ses prédictions à l’aveugle. A noter que pour son dernier pronostic, Newton a prédit une victoire des Bleus contre les Croates. Alors, rassuré(e)s ?

Ariane la tortue, taux de réussite : 80 %

Star montante des pronos sportifs, Ariane, la tortue de Planète Sauvage, avait déjà créé la surprise lors de l’Euro de football 2016 en pronostiquant avec succès tous les matches de la France… sauf la finale perdue contre le Portugal. Cette année, le parc animalier situé près de Nantes a décidé de tester à nouveau ses capacités. Avant chaque match des Bleus, les soigneurs placent devant chaque drapeau des équipes qui vont s’affronter un saladier de légumes. Celui vers lequel se dirige Ariane est censé désigner le vainqueur. Mais cette tortue ne ferait-elle pas un excès de chauvinisme, qui a d’ailleurs déjà eu raison d’elle en 2016 ? En effet sur le trois matchs pronostiqués, elle a désigné à chaque fois l’équipe de France vainqueur [NDLR, Ariane n’a en revanche pas fait de pronostic sur le tout premier match des Bleus contre l’Australie]. Résultat, elle n’a pas vu venir le nul contre le Danemark, ce qui a fait chuter son taux de réussite de 100 % à 80 %. Et devinez son prono pour la finale ? Bon, on vous l’accorde… avec un peu de triche !

#PronosCoupeDuMonde France – Croatie / Finale Coupe du Monde Dimanche 15 juillet 2018 / Ariane La tortue de Planète Sauvage 🐢🐢🐢

#PronosCoupeDuMonde Ariane, la tortue de Planète Sauvage a fait ses pronostics pour la finale de cette coupe du monde 2018, France-Croatie de dimanche 15 juillet…. on n'en dit pas plus 😉 .. on vous laisse regarder la vidéo … toute la vidéo ! 🐢🐢🐢(N’hésitez pas à mettre le son 😉)

Publiée par Planète Sauvage sur Vendredi 13 juillet 2018

Achille le chat, pronostiqueur officiel

Les zoos français ont beau se concurrencer, il n’y a qu’un seul animal pronostiqueur officiel de la coupe du monde 2018 et il est russe : Achille. Ce chat sourd a en effet été choisi pour prédire les vainqueurs de ce mondial de football. S’il n’a pas pronostiqué beaucoup de rencontres, son taux de réussite est plutôt satisfaisant avec trois bons pronostics sur cinq matchs, soit un taux de fiabilité de 60 %.

A noter qu’une intelligence artificielle a pronostiqué l’Espagne grande gagnante de la coupe du monde 2018. Quatre chercheurs belges et allemands ont en effet mis au point une méthode statistique complexe capable de simuler les différents scenarii incluant plusieurs variables (nombre de joueurs en Champions League, cotes des bookmakers, classements Fifa, etc.). Un ordinateur a simulé l’ensemble du déroulé de la compétition 100 000 fois et c’est la Roja qui aurait dû avoir le plus de chances de l’emporter (17,8 %), devant l’Allemagne (17,1 %), le Brésil (12,3 %) et la France (11,2 %). Mais toutes ces équipes ont été éliminées assez tôt dans la compétition, à l’exception de la France. Une chose au moins est certaine : réponse le 15 juillet pour connaître le vainqueur de cette Coupe du monde 2018 !

D'autres articles de la catégorie Actualités

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here